Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Pour s'informer, notre sélection d'articles > International

Ukraine

 Répondre Répondre Page  <12345 7>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
Résistance allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 11 Nov 2012
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 168
  Citer Résistance Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 28 Jan 2014 à 00:01



Depuis plus de trois ans, les pays du monde arabe ont vécu sous l’influence de « révolutions » qui ont secoué les fondements politiques d’un certain nombre d’États, conduisant à un changement et à la naissance de nouveaux partis et à un changement de la vie politique locale. Les véritables bénéficiaires et instigateurs de ces révolutions ont été au centre de nombreuses interrogations.

Ces questions sont de nouveau sous les feux de la rampe depuis la naissance et le développement des « révolutions de couleur » dans d’autres parties du monde. On pense particulièrement aux événements qui ont dernièrement marqué l’Ukraine. Les analystes sont particulièrement perplexes sur l’action des hommes politiques européens et étasuniens, l’opposition ukrainienne appelant à des réactions extrêmement virulentes contre le gouvernement légalement élu du pays. La question ne se limite pas seulement aux appels lancés par les États-Unis et par le sénateur John McCain pour faire tomber le régime ukrainien actuel, mais s’étend aussi au soutien financier dont bénéficient les leaders de l’opposition qui ont bien souvent un point d’ancrage à l’ouest. Le cas de l’ex-boxeur et candidat à la présidentielle Vitali Klitschko parle de lui-même : il dispose d’un permis de séjour en Allemagne et y paie ses impôts.

Dans ce contexte, les conclusions tirées par les experts du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) sont particulièrement intéressantes : les révolutions de couleur « spontanées » pourraient être le résultat d’opérations coordonnées. Selon ces experts, les militants révolutionnaires d’Europe de l’est mais également du monde arabe (en particulier ceux du Mouvement de la jeunesse du 6 avril qui a contribué au renversement d’Hosni Moubarak) et même d’Amérique du sud, ont participé à des séminaires axés sur la non-violence organisés en Serbie par CANVAS (Centre for applied nonviolent action and strategies). Fondé en 2001, ce centre n’est qu’une émanation du mouvement serbe OTPOR! (résistance) qui a été un acteur majeur dans la chute de Slobodan Milosevic. Son rôle discret dans les révolutions arabes a soulevé nombre de questions.

Les experts du CF2R ont ainsi retracé les activités des « conseillers » qui ont contribué à la révolution orange en Ukraine. Ils mirent à jour des liens très étroits qui les unissaient avec l’organisation biélorusse Zubr (bison), créée en 2001 dans le but de renverser le régime du président Loukachenko. Bien évidemment, de telles activités nécessitent un financement substantiel. Srđa Popović, le directeur de CANVAS, affirme que l’association ne reçoit que des subventions privées. Les auteurs de l’étude brossent cependant un tout autre tableau. Selon des sources généralement bien informées, deux organisations étasuniennes contribueraient à son financement : l’IRI (International republican institute) et la Freedom house.

L’IRI est une organisation politique associée au Parti républicain. Fondée en 1983, elle travaille également avec d’autres think tanks néolibéraux. Sa source principale de financement est le gouvernement fédéral des États-Unis. Sa mission officielle est de « soutenir la croissance des libertés économiques et politiques, de la bonne gouvernance et des droits humains autour du monde par l’éducation des gens, des partis politiques et des gouvernements sur les valeurs et la pratique de la démocratie ». Dans les faits, l’IRI est directement impliquée dans le coup d’État de 2004 à Haïti tout en finançant des groupes d’opposition dans le pays. L’organisation aurait également tenu une place non négligeable dans la déstabilisation du Honduras en 2009. L’IRI n’est en réalité que le bras masqué de la CIA.

Freedom house a quant à elle été fondée en 1941. Cette organisation non gouvernementale aide officiellement au développement des libertés dans le monde. Cette organisation se déclare indépendante bien qu’elle reçoive un financement du gouvernement des États-Unis par l’intermédiaire du National endowment for democracy, de l’USAID et du département d’État américain. Environ 75 % de ses ressources proviennent d’allocations fédérales étasuniennes. Freedom house a eu pour président jusqu’en 2005… James Woolsey, qui a été directeur de la CIA de 1993 à 1995. Rien d’étonnant à ce que la blogueuse égyptienne Israa Abdel Fattah, cofondatrice du mouvement du 6 avril, ait fait partie d’un groupe d’activistes invités par Freedom house, le tout financé par l’USAID (United States agency for international development).

La participation financière de l’IRI et de Freedom house, tout comme celle des forces spéciales qui utilisent le paravent d’associations soi-disant indépendantes, a contribué à développer des « activités révolutionnaires » non seulement en Égypte, mais aussi en Tunisie, en Libye, en Syrie et dans quantité d’autres pays du Proche-Orient. Dans ces conditions, difficile de ne pas voir là une action (voire une manipulation) étasunienne, même si elle n’est pas du seul fait de l’administration Obama.

Quand on connaît un peu mieux les activités et les moyens déployés par ces organisations et l’utilisation qui en est faite par les États-Unis, on a peine à croire que la déstabilisation du Proche-Orient, de l’Ukraine et demain d’ailleurs puisse connaître un jour un répit.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-les-revolutions-de-couleur-sont-elles-si-spontanees-que-a-122277275.html
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 24 Feb 2014 à 00:24
Ukraine : Hitler ou Bandera ? « L’opposition » ukrainienne affiche ses valeurs fascistes à Kiev
 

L'hôtel de ville de Kiev est occupé par les "gentils manifestants démocrates pacifiques" de EuroMaïdan. Ces derniers n'ont pas hésité a afficher leurs références politiques : Adolf Hitler ou Stepan Bandera, faite votre choix car à EuroMaïdan on a choisi le fascisme.

Cette image des "gentils manifestants démocrates pacifiques" de EuroMaïdan circule sur les réseau sociaux. Est-ce un fake (comme disent les russophobes qui sévissent sur tweeter) ou la réalité ? Dans tous les cas la seconde image n'est pas mieux (ci dessous). La première image montre les manifestants de EuroMaïdan sous le regard d'Adolf Hitler, et la seconde strictement la même image mais sous le regard de Stepan Bandera. 

Si Adolf Hitler n'est plus à présenter, Stepan Bandera est un inconnu pour les gentils gouvernements démocratiques de l'Union européenne et des USA. Qui est-il ? Un fasciste ukrainien responsable de pogroms anti-juif et anti-polonais. 

 

Voir%20limage%20sur%20Twitter


Stepan Bandera, une des figures de ce nationalisme, c'est l'un des fondateurs de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) et dirigeant de l'Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN). Il est considéré par certains comme un ancien collaborateur des nazis. «L'influente organisation juive Centre Simon Wiesenthal a dénoncé l'attribution à titre posthume du titre d'Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera, qualifiant ce dernier de collaborationniste nazi responsable du massacre de milliers de Juifs pendant la guerre de 1939-1945». 

L'UPA est une armée de guérilla ukrainienne formée en octobre 1942, en Volhynie. Ses dirigeants ont été Dmytro Klyachkivskiy, Roman Choukhevytch (dès janvier 1944) et Stepan Bandera. Il s'agit de la branche militaire de l'Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN). Son principal objectif était l'indépendance totale de l'Ukraine. L'UPA est responsable de massacres de nombreux civils juifs et polonais, notamment, à l'été 1943 lors des massacres des Polonais en Volhynie. 

L'UPA reçut de l'aide de la CIA et du renseignement britannique, bien que l'opération ait été dénoncée par Kim Philby. C'est seulement en 1947-1948 que la résistance de l'UPA fut suffisamment brisée pour permettre la mise en œuvre, par les Soviétiques, de la collectivisation à grande échelle dans l'ouest de l'Ukraine. Des raids sporadiques de l'UPA se poursuivirent jusqu'au milieu des années 1950, après la mort du général Roman Choukhevytch, qui fut tué dans une embuscade près de Lviv, en mars 1950.

 

Nicolas Maury

 
 
 
View%20image%20on%20Twitter
 
 
 
 
 
 
 
 
Koutouzov aussi.

Le pravy sektor présente son programme :
 
 

 

 
 


Edité par T 34 - 25 Feb 2014 à 23:33
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 25 Feb 2014 à 20:24
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 26 Feb 2014 à 00:02
UE et USA hors d'Ukraine!

 
 
Cercles Communistes
 

Les drapeaux oranges ne sont plus à la mode mais l’Ukraine ressemble à celle de la « révolution orange » menée à l’époque par les « champions de la démocratie et de la liberté » Ioutchenko et Timochenko (dixit les médias européistes et atlantistes) contre « l’impérialisme russe ». « Révolution » dont on sait depuis, notamment, le documentaire de Manon Loizeau « Les Etats-Unis à la conquête de l'Est » visible sur Dailymotion, que la « spontanéité » a été organisée avec l’aide de la CIA.

Qui dirige « l’opposition » ukrainienne ?

Cette « opposition » actuelle est constituée de 3 partis : « Patrie », l’UDAR et « svoboda ». L’Union panukrainienne « Patrie » d’Arseni Iatseniouk est l’héritière du « Bloc Ioula Timochenko ». Que celle-ci soit une escroc notoire ne gène pas certains. Mais les écrits commencent à se libérer comme cet article de médiapart qui démontre que les accusations portées contre elles d’abus de pouvoir, d’abus de biens sociaux voire de meurtres reposent bel et bien sur des faits concrets et prouvés et que son procès n’était pas une simple opération politique. Que l’UE ait exigé sa libération dans ses négociations avec le gouvernement ukrainien montre que celle-ci n’a guère de scrupules dans le choix de ses alliés mais il est vrai que celle-ci a été troquée contre Ioutchenko en perte de vitesse par le suzerain de l’UE que sont les USA. Rappelons ici que Timochenko s’est alliée à des élections à svoboda.

L’UDAR (« coup de poing ») regroupe lui aussi des tenants « oranges » comme leur nouvelle hégérie des médias occidentaux le boxeur Vitali Klitschko. Ce résident permanent des États-Unis et de l’Allemagne déclare, comme l’a révélé le journal communiste ukrainien Vremia, la modique somme de 12 millions de dollars aux USA, pour lesquels il ne paie pas d’impôts, ce qui en fait un exilé fiscal (Cahuzac en héros de la démocratie en quelque sorte !). Et, surtout, l’UDAR est une officine allemande. En effet, Werner Jostmeier (membre de la CDU et représentant du groupe PPE au parlement européen) l’assume ouvertement : « Le Think-Tank Konrad Adenauer (die Konrad Adenauer Stiftung) de la CDU a donné à Klitchko pour mission de mettre sur pied un parti politique chrétien-conservateur. Son rôle en tant que chef du parti UDAR [...], il le prend très au sérieux. Nous lui souhaitons beaucoup de succès. ». Timochenko est donc le pion US tandis que Klitschko est le pion allemand.

Quant à svoboda (« liberté »), c’est un parti fasciste, allié du Front National (FN), dont le nom complet est « Parti National Socialiste d'Ukraine » qui se réclame héritière de « l’Organisation des nationalistes ukrainiens » (OUN) née en 1929 (ils reprirent temporairement l’ancien sigle qui est une swatiska nazi stylisé) dont une fraction créa une division Waffen SS « Galitchina » commémorée tous les 28 avril par ce parti. Ce 1er janvier, il organisa une manifestation de 25.000 néonazis à la gloire du chef de guerre fasciste Stepan Bandera, l’autre tendance de l’OUN qui se ‘’contenta’’ de s’allier à la Wermarcht... Mais les médias européistes ne qualifient ce parti que de « nationalistes » et non de néonazis. Cette opération a été rendue possible du fait que svoboda a été le cheval de Troie de la réhabilitation du fascisme dont une des manifestations a été la « condamnation des 2 totalitarismes » (fascisme et socialisme) par le Parlement européen en 2009, condamnation saluée par Svoboda comme une « victoire sur le bolchévisme ». De plus svoboda est la prolongation idéologique radicalisée de l’ancien leader et ex-président Ioutchenko. En effet, celui-ci initia la réhabilitation des ex-nazis ukrainiens. Notamment, il signa un décret en 2007 de réhabilitation officielle de Bandera et de l’OUN-UPA et de son chef militaire Choukhevitch. Cette position a provoqué des manifestations d’anti-fascistes réprimées dans l’indifférence des médias européistes et atlantistes. Ces décrets étaient le début de l’instauration d’un climat idéologique réactionnaire prétendant que « les fascistes ukrainiens étaient eux aussi ‘pro-européens’ ». Ioutchenko développa aussi (préparant le terrain à svoboda), un antisémitisme, une tziganophobie (rromophobie) et une russophobie exacerbés. Il n’y a rien d’étonnant que la percée de ce parti et son entrée au parlement ukrainien en 2012 coïncida avec la dégringolade de « Notre Ukraine » le parti de l’ancien pion US, soutenu par l’UE, Ioutchenko. Ce parti est celui qui fournit l’essentiel des troupes pour les coups de force fascistes.

C’est donc ce conglomérat de partis liés aux oligarchies ukrainiennes pro-européennes, européennes et étatsuniennes qui représentent « la démocratie et la liberté » pour les européistes et les atlantistes  : un club de supporters d’une escroc notoire relais des USA et de l’UE et une officine allemande dirigé par un exilé fiscal aux USA alliés à des fascistes!

Mouvement « pour la démocratie » ?

Les gouvernements depuis 1992, dont les « oranges », ont fait d’une république de l’URSS hautement développée un des pays les plus pauvres (PIB par habitants de 7.422 dollars contre, par exemple, 16.150 dollars pour sa voisine biélorusse), des plus corrompus (tous partis bourgeois confondus) et un peuple en voie d’extinction (7 millions d’habitants de moins depuis 1996).

Ainsi, aux dires mêmes de journalistes pro-opposition, à part sur la place Maidan et quelques rues avoisinantes et dans l’ouest (essentiellement en Galicie où svoboda représente 30 % de l’électorat) la vie en Ukraine se déroule normalement. Et, tous les appels à la grève générale ont été superbement ignorés par les travailleurs d’Ukraine. Les « oranges-bruns » ne mobilisent donc pas les masses populaires mais l’impopularité du gouvernement bourgeois actuel empêche leur nécessaire mobilisation contre ces « manifestants ».

Le mouvement dure mais du fait non d’un réel soutien intérieur mais du soutien extérieur notamment des impérialistes US et de l’UE dans le sillage de l’impérialisme allemand. Les multiples visites de Mc Cain, ex-candidat à la présidentielle des USA, de Kerry chef du département des affaires étrangères US et d’officiels allemands aux manifestants fascistes ukrainiens en sont les preuves éclatantes. Que dirait-on qu’alors qu’un groupe fasciste occupe violemment des bâtiments officiels français que des officiels Russes viennent les soutenir et que la Russie interdise au gouvernement français de faire respecter l’ordre public ?

Le parti communiste ukrainien a très vite récolté 4 millions de signatures (3 millions suffisent selon la constitution ukrainienne) pour exiger un referendum sur cet accord avec l’UE. Pourquoi les 3 partis de « l’opposition » n’acceptent-ils pas tout simplement l’organisation de celui-ci ? Craindraient-ils le résultat ? Il est donc clair que leur but réel n’a rien de démocratique.

Les objectifs des impérialistes : le pillage et la guerre

Ce qui se cache derrière l’agitation fasciste en Ukraine, c’est en réalité la volonté des USA et de l’UE  de poursuivre le démantèlement des ex-pays socialistes pour les piller et exploiter la main d’œuvre bien formée mais bon marché ukrainienne comme l’ex-Yougoslavie en a fait les frais à la fin des années90. L’Ukraine est aussi une étape vers l’encerclement de la Russie par l’OTAN. En effet, aucune offre d’adhésion à l’UE ne lui est réellement proposée et profitant que l’Ukraine ait besoin d’une aide de 20 milliards d’euros, l’UE, avec l’aval US, a voulu la contraindre à un accord prédateur digne des diktats libéraux et austéritaires imposés à la Grèce, à l’Irlande, au Portugal, à l’Espagne, à l’Italie et à Chypre. Le gouvernement ukrainien, qui recherchait jusque-là l’équilibre entre l’UE et de la Russie, a adopté une position en refusant l’accord avec la première et en acceptant la proposition de cette dernière d’aide immédiate de 11 milliards et de baisse d’un tiers du prix du pétrole. L’UE et les USA mènent donc, par pions interposés, une lutte pour la « liberté » oui mais de piller, de mettre un peuple aux ordres (quitte à utiliser le fascisme) dans le seul but de faire des profits et d’affaiblir la Russie qui contrarie objectivement leur rapacité impérialiste.

La violence fasciste qui se déploie actuellement en Ukraine n’est en réalité que l’expression de l’expansionnisme de l’UE et des USA impérialistes à la recherche du profit maximum pour sauver le capitalisme de la débâcle. Il s’agit là d’une des manifestations de la crise d’un système mondialisé en déroute qui broie les travailleurs ici, détruit leurs conquêtes sociales et mène la guerre ailleurs comme en Irak, Afghanistan, Yougoslavie, Libye, Côte d’Ivoire, Mali, Soudan, Centre-Afrique etc.

Plus que jamais à l’instar des communistes ukrainiens qui exigent un referendum sur l’UE, la question décisive est : l’Ukraine aux Ukrainiens sur la base de son droit à l’indépendance et à la souveraineté populaire.

 
 

Foto


Photos Movilizar a las masas, activar las fuerzas armadas y resistir al fascismo ucraniano de todas las maneras

Edité par T 34 - 01 Mar 2014 à 19:32
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
Alejandro allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Pays: Cuba
Status actuel: Inactif
Messages: 203
  Citer Alejandro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 26 Feb 2014 à 13:18
Bonjour, la dernière fois qu'il y a eu un contentieux en impliquant des populations d'origine russe, c'était 2008, y compris un voyage express d'un certain Sarkozy qui demandait le retrait des troupes russes (blague des medias) voici ce qui s'est passé réellement. Je vous laisse annaliser (pas comme BHL) les positions sur le terrain, et surtout les dates, celle de la marine georgienne c'est une véritable humilliation.



Edité par Alejandro - 26 Feb 2014 à 14:32
Haut de la page
Rogue allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 19 Jan 2011
Pays: Belgique
Status actuel: Inactif
Messages: 290
  Citer Rogue Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Mar 2014 à 17:02
Excellent le plan de bataille pour la Géorgie ; je recherchais cela justement...
"La citatiomanie est notre plus grande ennemie" - Lénine :-)
Haut de la page
Rogue allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 19 Jan 2011
Pays: Belgique
Status actuel: Inactif
Messages: 290
  Citer Rogue Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Mar 2014 à 17:04
Ukraine et médiamensonges : comment ne pas se faire manipuler ?

Voir plus loin que le bout de notre nez ? Les médias n'y tiennent pas, on se poserait trop de questions, y compris sur les médiamensonges. Mais si on veut comprendre un conflit comme l'Ukraine, nous devons absolument le mettre en perspective, le voir sur la longue durée. Les médias nous disent que l'Europe et les Etats-Unis réagissent à des manifestations, mais en réalité, l'Ukraine est une cible depuis vingt ans. Michel Collon éclaire les stratégies dont on ne parle pas...



Edité par Rogue - 06 Mar 2014 à 17:05
"La citatiomanie est notre plus grande ennemie" - Lénine :-)
Haut de la page
Alejandro allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Pays: Cuba
Status actuel: Inactif
Messages: 203
  Citer Alejandro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Mar 2014 à 21:52
Un excellent article que je conseille


Ukraine: autopsie d’un coup d’état
Haut de la page
Alejandro allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Pays: Cuba
Status actuel: Inactif
Messages: 203
  Citer Alejandro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 12 Mar 2014 à 20:18
La Crimée et le Droit

Rédigé par Jacques Sapir le Vendredi 7 Mars 2014 à 22:35

Les événements ont tendu à s’accélérer avec la décision prise par l’assemblée de la République autonome de Crimée de demander son rattachement à la Russie. Les autorités russes sont clairement embarrassées par cette proposition, qui pourrait les mettre en porte-à-faux vis-à-vis de la communauté internationale. D’un autre côté, il est clair que cette proposition joue sur la corde sensible de la solidarité avec les populations. Une manifestation de soutien à la Crimée « russe » réunissant plus de 60000 personnes s’est tenue le vendredi 7 mars à Moscou. C’était précisément le type de situation qu’il fallait éviter. Mais il est à craindre aujourd’hui que le diable ne soit déjà hors de la bouteille et qu’il soit très difficile de l’y faire entrer à nouveau. La position des gouvernements occidentaux, en dépit des rodomontades dont certains sont très friands, n’est pas non plus très assurée.

L’impératif de cohérence.

En effet, la Russie avaient fait la proposition que l’on revienne aux accords du 21 février, accords qui – il faut le rappeler – avaient été co-signés par des pays de l’Union Européenne. C’était une proposition raisonnable et c’était dans son cadre que j’avais écrit une des précédentes notes[[1]]url:#_ftn1 en soulignant les conditions auxquelles pouvaient ce faire ce retour[[2]]url:#_ftn2 . Un retour à ces accords impliquait la dissolution du gouvernement provisoire, le rétablissement dans ses fonctions du Président Ianoukovitch et le constate de l’illégalité du comportement des autorités de la République autonome de Crimée. Telle aurait été la meilleure des solutions qui restait possible jusqu’au jeudi 6 mars au matin. On conçoit que le retour à Kiev du Président Ianoukovitch n’aurait pas été chose facile, mais si ses adversaires avaient eu à l’esprit les intérêts supérieurs du Pays, ils auraient pu, et dû, accepter cette solution, sachant qu’elle n’était que temporaire et que des nouvelles élections auraient été bientôt organisées. Encore une fois, je ne dis pas que cela eut été chose facile, et ce sans même parler des extrémistes de « Pravy Sektory » et de « Svoboda », dont le rôle dans les incidents qui avaient conduit à l’accord du 21 février, les tirs de snipers dont furent victimes tant des policiers que des manifestants[[3]]url:#_ftn3 , reste encore à investiguer de manière indépendante[[4]]url:#_ftn4 . Il y avait beaucoup de méfiance entre les deux camps. Mais, le fait est que cette solution restait possible.

Néanmoins, le Président Ianoukovitch a fui Kiev dans la nuit, et un pouvoir de fait s’est installé. Qu’il ait fui parce qu’il craignait pour sa vie ou que, comme Anne d’Autriche et Mazarin lors de la Fronde il a cru qu’il serait plus fort hors de Kiev que dedans importe peu. Le pouvoir était à prendre et des gens l’ont ramassé. Les pays de l’Union européenne considèrent qu’il s’agit d’une « révolution ». Le problème est qu’une révolution implique (et suppose) l’interruption de la légalité constitutionnelle. Si l’on accepte ce point de vue, alors cela donne une légitimité au nouveau gouvernement mais aussi, il faut le signaler, à la décision des autorités de Crimée de demander le rattachement à la Russie. Admettre cette solution révolutionnaire, c’est reconnaître explicitement la faillite de l’État ukrainien. Mais reconnaître cette faillite implique que l’État post-révolutionnaire ne sera pas nécessairement identique à celui qui existait dans la période pre-révolutionnaire. Avec la faillite de l’État vient la faillite, ou la rupture, du pacte faisant Nation et établissant l’Ukraine comme « res-publica », soit la chose commune d’une population donnée. Désormais libérée de ce pacte, une partie de la population peut parfaitement choisir de ne pas le renouveler et de sceller un autre pacte, soit de manière indépendante, soit en union avec un autre pays.

Du point de vue des principes, la position des Etats-Unis mais aussi de l’Union Européenne, ne tient pas. Le Président Obama, le Président de la Commission, et M. Barroso, disent qu’un référendum sur l’indépendance est illégal. Il ne l’est que si l’on se situe dans le cadre d’un retour aux accords du 21 février. À partir du moment où l’on se situe dans le cadre d’un processus révolutionnaire, où l’on considère qu’il y a eu un acte fondateur avec la constitution du gouvernement provisoire, cela implique que tous les acteurs de la société ukrainienne sont également libérés des contraintes constitutionnelles de l’ancien régime. De même, la décision du nouveau gouvernement de signer au plus vite le traité avec l’Union Européenne implique que ce gouvernement s’est affranchi des règles anciennes ; sinon il devrait attendre la tenue des nouvelles élections. Mais, si l’on considère alors que ces anciennes règles ne sont plus, cela est vrai aussi pour le gouvernement de la Crimée. En tout état de cause, on ne peut appliquer un principe de droit à Kiev et un autre à Simféropol !

Les conséquences possibles.

Notons, alors, que ceci a des conséquences étendues. Ce qui est vrai pour la Crimée l’est aussi pour tout autre région de l’Ukraine. Déjà, les villes d’Odessa et de Nikolaïev ont demandé leur rattachement à la Crimée ; demain, il est à prévoir qu’elles demanderont aussi d’organiser un référendum sur le rattachement à la Russie. Demain, certaines villes ou régions de l’Ouest pourraient décider de rallier la Pologne. Les pays de l’Union Européenne et les Etats-Unis vont découvrir à leurs dépens ce qu’est une logique révolutionnaire. Ils sont déjà en train de découvrir qu’une coopération avec la Russie était essentielle s’ils voulaient conserver une Ukraine unie et indépendante, et pas uniquement pour des raisons économiques. Ces pays ont décidé d’exclure la Russie du jeu du 22 février au 2 mars. Ils doivent maintenant en accepter le résultat. Dès lors, démoniser la Russie et son Président n’ont plus aucun sens, si ce n’est de sauver la face de ces dirigeants. Henry Kissinger a d’ailleurs déclaré « Demoniser M. Poutine n’est pas une politique, mais une manière de masquer une absence de politique ».

Mais, il est à craindre que les conséquences ne s’arrêtent pas là. M. Barroso s’était permis, il y a quelques semaines de faire la leçon aux indépendantistes Écossais en disant que l’adhésion d’une Ecosse indépendante à l’UE était rien moins qu’évidente. A-t-il pensé un instant à ce que deviendra sa position si l’UE engage des négociations avec une Ukraine partitionnée ? A-t-il pensé un instant au signal envoyé par l’UE aux indépendantistes catalans et basque ? A-t-il pensé un instant à la lecture qui serait faite en Belgique, tant par les flamands que les wallons, des événements d’Ukraine ? Les dirigeants de l’EU et des Etats-Unis ont ouvert la boîte de Pandore. Le choc sur l’Union Européenne de ces événements se révélera dévastateur. Ce choc va se doubler d’un second, encore plus grave, si une période de confrontation avec la Russie s’installe. L’Union Européenne est une zone de faible croissance. Elle risque, dans ces circonstances, de le rester pour une longue période. Enfin, l’image que renvoie l’Union Européenne dans le reste du monde, en Afrique et en Asie en particulier, est détestable. C’est celle d’une puissance néo-coloniale, usant et abusant de ses point de forces sur les plus faibles, prenant des décisions sans en mesurer les conséquences et en dépit des principes du droit. Le Président Obama a, un peu rapidement, affirmé que « la Russie était isolée ». En réalité, ce pays a reçu un soutien très clair de la Chine et de l’Inde, et de nombreux autres pays d’Asie. Ce n’est pas tant par sympathie pour les positions russes que parce que ces pays comprennent la cohérence du droit international et la nécessité de la respecter.

La logique des événements de la première semaine de mars 2014 est loin d’être épuisée. On ne sait trop aujourd’hui quelles mauvaises, ou pourquoi pas bonnes, surprises nous réserve l’avenir. Mais il est clair que nous auront bientôt, lors des élections européennes, le moyen de sanctionner nos gouvernements pour leur complète impéritie, voir l’hubris, dont ils ont fait preuve sur la question ukrainienne.


[[1]]url:#_ftnref1 Sapir J., « Sauvegarder l’unité de l’Ukraine », RussEurope, le 3 mars 2014, URL : http://russeurope.hypotheses.org/2045


[[2]]url:#_ftnref2 Nombreux furent mes lecteurs pour me dire que s’ils approuvaient mes propos, ils me trouvaient bien optimiste. Qu’ils sachent que c’était l’optimisme de la volonté, qui n’empêche nullement le pessimisme de l’intelligence.


[[3]]url:#_ftnref3 Sapir J., Provocation à Kiev?, in RussEurope, le 5 mars 2014, URL : http://russeurope.hypotheses.org/2051


[[4]]url:#_ftnref4 Mme Merkel a reconnu dans la conférence de presse qui a eu lieu à Bruxelles dans l’après-midi du 6 mars que l’origine et les commanditaires des snipers de la place Maïdan méritait une enquêtes. On peut cependant se demander ce qu’il en adviendra quand on sait que le Procureur Général est un membre de « Svoboda ».

http://www.marianne.net/russe-europe/La-Crimee-et-le-Droit_a678.html
Haut de la page
Gorri allez vers le bas
Moderateur
Moderateur


Depuis le: 04 Oct 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 187
  Citer Gorri Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 13 Mar 2014 à 00:19
El mall, la falç, i la flama que abrusa
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 15 Apr 2014 à 19:15
Poubelles à Izhevsk
 

Une voiture ayant des drapeaux de Svoboda à Odessa.
 


Edité par T 34 - 15 Apr 2014 à 19:19
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
Résistance allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 11 Nov 2012
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 168
  Citer Résistance Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 18 May 2014 à 17:59




Début mai, le secrétaire général adjoint de l’Otan, un certain Alexander Vershbow, a déclaré devant des journalistes étasuniens, que « la politique menée par la Russie face à la crise en Ukraine pousse l’Otan à la considérer comme un adversaire et non comme un partenaire » !

Ben voyons ! On ne se rappelle à vrai dire pas très bien de la dernière fois où l’Otan s’est vue comme un partenaire de la Russie : elle en est même un adversaire par son existence même ! Il paraît que les journalistes prenaient un soin infini pour ne pas se tromper dans leur raisonnement en écrivant leurs éditoriaux ! Ce n’est pas ça qu’on appelle « la propagande de guerre » ?

Deux jours plus tard, un éditorialiste de France-Info a fait une analyse de la même veine : « en tournant le dos à l’Europe et à ses valeurs, il tourne le dos au 21ième siècle » ! Il parlait de Poutine, bien sûr, parce que la Russie se résume pour lui, à son chef, comme dans toutes les dictatures !

Pour ma part, dire que je tourne le dos aux « valeurs de l’Europe » est un doux euphémisme ! Et je ne me suis pas vraiment le seul dans ce cas. Il est d’ailleurs probable qu’une majorité de Français se range à mon avis lors des prochaines élections européennes.

Pour l’heure, ces journalistes arrogants nous abreuvent de leurs âneries mensongères au nom de ce qu’il est convenu d’appeler « la liberté de la presse » ! Mais ils se trompent lourdement : la liberté de la presse est un privilège qui n’implique pas qu’ils disent n’importe quoi : c’est un droit du peuple à être informé !

De ce point de vue, les Russes, les Iraniens, les Syriens ou les Chinois sont mieux informés que nous ! Il suffit pour s’en convaincre d’aller consulter leur presse respective comme RIA Novosti, l’IRIB, SANA ou le Quotidien du Peuple.

C’est d’ailleurs tellement vrai que François Hollande prétend donner des leçons de démocratie à Vladimir Poutine. Toujours est-il qu’après deux ans de présidence, il convainc déjà moins de 15 % de la population alors que la cote de popularité du président russe dépasse allègrement les 85 % après quinze ans de pouvoir !

La situation actuelle en Ukraine est pourtant assez simple à comprendre : la crise trouve son origine dans l’agression continue de l’impérialisme (les États-Unis et l’Union européenne) contre le camp anti-impérialiste (en gros les BRICS et leurs alliés). Alors que la situation est mauvaise en Syrie pour l’Empire, non seulement du fait de la résistance acharné de l’État syrien dirigé par Bachar El-Assad avec l’appui de la population, mais aussi du soutien à la Syrie de la Chine et de la Russie, l’Empire a une bonne idée ! Il s’agit d’aller déclencher en Ukraine une émeute de type « révolution de couleur ». Bien sûr, ce n’est pas la première fois que ce genre de chose arrive : depuis la disparition de l’URSS, l’Empire n’a eu de cesse de corrompre et d’absorber les pays de l’ex URSS ; il a profité du contexte bien particulier des Jeux olympiques à Sotchi pour pousser ses pions, sachant que des déclarations intempestives de la Russie dans ce contexte auraient fait tache ! Vladimir Poutine se contentera de sourire à la tribune des JO sans piper mot…

L’Empire se déchaîne concomitamment place Maïdan, fait monter aux créneaux l’extrême-droite ukrainienne, démet le président ukrainien qui, il est vrai, n’a pas fait grande impression (mais quand même !) et invente un soi-disant gouvernement d’oligarques, dont le tiers est issu directement des rangs de l’extrême-droite, les deux autres tiers s’en accommodant fort bien !

L’une des premières mesures prises a été de retirer à la langue russe son caractère de langue officielle. Et à part ça, la Russie n’était pas la cible ? À partir de là se met en place une mécanique imparable pour l’Empire et dont l’explication est très simple : « le vent d’Est l’emporte sur le vent d’Ouest » ! C’était une expression de Mao Tsé-toung dans les années 70 pour dire que les peuples préféraient la Révolution à la domination impérialiste. Bien sûr, dans les années 80 et jusqu’à ces jours-ci, l’affaire s’était beaucoup calmée ! Mais, à force de mensonges, de mépris, de misère, de bombes, d’agressions et de morts, l’Empire a réussi à se faire détester partout et par tous dans le monde ! Alors, sans rien dire, sans rien faire, le vent est favorable à la Russie !

Il faut essayer de se mettre dans la peau d’un Ukrainien russophone du Donbass. Avant Maïdan, la situation économique, du fait de la corruption des oligarques de Kiev, n’était pas terrible. Après Maïdan, voir une junte prendre le pouvoir avec « Pravy sector » comme bras armé, ça commence à faire peur. Les Criméens réagirent quant à eux au quart de tour : russes depuis toujours, ils ont rapidement trouvé refuge dans la mère patrie.

Les autres Ukrainiens russophones (ils sont majoritaires chez eux et le savent) auraient bien vu un État fédéral comme un bon compromis. Mais la junte de Kiev ne veut rien savoir : elle veut un président issu de ses rangs qui dictera sa loi à toute l’Ukraine. Le crime d’Odessa montre aux yeux du monde que la fin justifie pour certains les moyens. Plus rien après ceci ne pourra plus être comme avant. Comment se réconcilier en effet avec des tueurs cyniques ?

Les Ukrainiens de l’Est semblent chercher quant à eux à asseoir leur autonomie. On verra bien. Mais ce qui est sûr, c’est que les choses tournent mal pour l’Empire ! La Syrie est en passe de gagner la guerre et Kiev se résumera à un coup d’État honteux. Le vent tourne ! Dès demain, je vais fêter ça avec mes potes !

D.R.

http://www.resistance-politique.fr/article-ukraine-l-occident-court-a-sa-perte-123651982.html
Haut de la page
donetskovite allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 02 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 48
  Citer donetskovite Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 02 Jun 2014 à 19:44

Le monde est devenu fou. Je ne comprends pas pourquoi les nazis sont favorisés en Ukraine tandis que les gens qui veulent se séparer de cette idéologie sont traités comme des bandits.   Je ne comprends pas comment le Président ukrainien peut venir commémorer le Débarquement et en même temps donner le feu vert au déchaînement de nazisme dans son propre pays. Je ne comprends pas la position de la communauté européenne.

Je voudrais vous proposer une petite excursion en Ukraine pour vous faire sentir le climat actuel qui règne au pays.
Voici les manifestations "paisibles" de patriotes ukrainiens:
http://www.youtube.com/watch?v=5vqE5tKIcBo http://www.youtube.com/watch?v=5SBo0akeDMY

Kiev, Lviv,2014: on entend des slogans patriotiques: "Bandera, Choukhevytch - les héros de l'Ukraine!", "Une nation, une patrie!", " Mort aux ennemis!", "Pendre les communistes!" etc...
http://www.youtube.com/watch?v=Ggm6GnqtM-A
http://www.youtube.com/watch?v=jU8T736Lu3I
http://www.youtube.com/watch?v=Y57ft4n91KQ
Bizarre, mais les slogans   "Moskolyakou na hylyakou!" ("Pendre les Russes!") ou "Kommounyakou na hylyakou!" ("Pendre les communistes!") sont aujourd`hui tolérés par la société.

Rappel historique:
Stéphan Bandera - http://hnn.us/article/122778
Roman Choukhevytch - http://en.wikipedia.org/wiki/Roman_Shukhevych

Devant une école à Drohobych, la région de Lviv, les jeunes manifestent pour l'Ukraine unitaire. Ils crient - "Une nation, Une patrie, Une langue!", "Pendre les Russes!" etc...
Drohobych, 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=KrJC6rU9lG0

Voici une foule éclair patriotique dans le métro à Kiev, 2014:
Les jeunes scandent - "Qui ne saute pas - est un Russe!" et tout le monde saute d'exaltation. http://www.youtube.com/watch?v=7A_CtqUaxgE

Encore dans le métro à Kiev, les jeunes attaquent un Russe en hurlant "Battre le Russe!":
http://www.youtube.com/watch?v=S92JjWXxyWk

Le village Hologory, la région de Lviv, 2013: les restes des anciens éléments de la Waffen-SS "Galicia" sont réinhumés avec les honneurs militaires accompagnés de l'interprétation de l'hymne national ukrainien.
http://www.youtube.com/watch?v=jSpX0K6KfB0
http://www.youtube.com/watch?v=1nx4y4vV0H0

Et voici Lviv, 2014: en portant les symboles de la SS "Galicia" les jeunes scandent "Division des héros!" , "Gloire à l'Ukraine!", "Gloire à la nation!" etc...
http://www.youtube.com/watch?v=z3Ojur_OsTs
http://www.youtube.com/watch?v=VXVLv9NXd14

Rappel historique:
Waffen Grenadier Division de la SS "Galicia":
http://henrypavlovich.com/Waffen-SS-Galizien-Halychyna-Division-and-Other-Pro-Nazi-Forces
http://www.youtube.com/watch?v=vB2mA9e100s

Voici les nouveaux patriotes ukrainiens arrachent les rubans de St.Georges (- symbole la victoire du peuple russe contre le nazisme) et ils offensent les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale:
Lviv, 2011
http://www.youtube.com/watch?v=zQVjMggJmwE
http://www.youtube.com/watch?v=kiFRk8is3Mk
http://www.youtube.com/watch?v=NRI2KBnxqyc

Voilà ce que dit Yuriy Odarchenko (le maire de la ville de Kherson) pdt les festivités du Jour de commémoration de la capitulation de l'Allemagne nazie, le 09 mai 2014 (sa manière de s'exprimer est un peu brouillée mais la réaction du public ne s'est pas faite attendre ):
"... Ces agresseurs motivaient leur occupation non seulement et non autant par le désir d'occuper les territoires étrangers et d'asservir les peuples, mais ils lançaient aussi les slogans d'une soi-disant libération des nations et des peuples des pays que Hitler s'apprêtait à envahir. Si vous lisez l'histoire, il y a aujourd'hui bcp d'émissions télé sur cela, nous voyons qu' avant tout, il a lancé le slogan de la libération des peuples du joug communiste, de la libération de la tyrannie de Staline et d'autre libération. Le premier motif de Hitler était le mouvement dans la direction de la souveraineté de l'Etat, quand il s'efforçait d'occuper le territoire". ..
http://www.youtube.com/watch?v=Cz8X-Z5jmCs

A Odessa, les jeunes patriotes ukrainiens préparent les cocktails de Molotov pour ensuite brûler les gens bloqués dans la Maison des Syndicats, (2014):
http://www.youtube.com/watch?v=b8HI9OevngM
http://bogcog.livejournal.com/10768.html
http://www.youtube.com/watch?v=F-v3hCC6qvQ

Et que pensez-vous de l'utilisation de l'aviation d'attaque sur les quartiers habitables de la ville?
Donetsk, le 26 mai 2014
http://www.youtube.com/watch?v=VnWD_UhQoww
http://www.youtube.com/watch?v=rd2hB-rjAcQ

Maintenant imaginons-nous que toutes ces choses se passent en France.
Quelle aurait été la réaction sociale?


Edité par donetskovite - 02 Jun 2014 à 19:53
Haut de la page
donetskovite allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 02 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 48
  Citer donetskovite Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Jun 2014 à 15:14

Le gouvernement ukrainien progresse d'un jour à l'autre...
Avant-hier, un Su-27 des forces aériennes ukrainiennes a attaqué par des tirs de roquette le bâtiment régional d'administration de Lougansk qui reste sous contrôle de la Résistance. La roquette a frappé la façade et la place adjacente. Le OSCE confirme cette attaque.
"On 2 June, shortly after 15:00 hrs, rockets hit the occupied regional administration building. Based on the SMM’s limited observation these strikes were the result of non-guided rockets shot from an aircraft. The number of casualties is unknown".
Lougansk, le 02 juin 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=1aF9-WlXPKg
http://www.youtube.com/watch?v=369r09K7xLA
http://www.youtube.com/watch?v=x3wBXkR0rJ0#t=16
http://www.youtube.com/watch?v=edQgYQrKL0c
http://www.youtube.com/watch?v=RfziwANDKYk    (attention 18+ !)
http://olduvai.ca/?p=22184
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:CbM00TCddQwJ:www.osce.org/ukraine-smm/119479&hl=ru&gl=fr&strip=1

La région de Slaviansk est une zone de récréation, mais elle dispose d'importants gisements de gaz de schiste.
Les essais d'exploitation ont été commencés en 2012-13, cependant les travaux restent suspendus suite à des manifestations contre la production de gaz.
http://www.youtube.com/watch?v=cRlLrzVtcUE     

Le gouvernement actuel insiste sur le renouvellement d'exploitation.
Et voici une nomination:
http://www.ibtimes.com/vice-president-joe-bidens-son-appointed-head-legal-affairs-ukrainian-energy-firm-1583858
Vivent les amis requins, alors...
Haut de la page
Résistance allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 11 Nov 2012
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 168
  Citer Résistance Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Jun 2014 à 00:31




Donc « l’Occident », fort mécontent de la Russie, lui impose des sanctions. Non mais ! Non seulement cette Russie se permet de soutenir la Syrie, qui sort victorieuse de l’agression fomentée contre elle, mais voilà que cette même Russie se mêle de râler contre la manœuvre ukrainienne ! Pourtant, les Étasuniens avaient pris l’habitude, tranquilles, de grignoter les pays composant l’ex-URSS pour les enrôler dans l’OTAN.

Et en plus la Crimée, russe depuis toujours, se hâte de rejoindre la mère patrie, et une grande partie de l’Ukraine souhaite, a minima, son autonomie, peut-être son indépendance…voire son rattachement à la Russie (là, ça va certainement être plus difficile !).

Donc, « l’Occident » sanctionne : ça va faire mal ! Alors voilà, quelques responsables russes ont leurs avoirs bancaires gelés, et ils ne pourront même plus obtenir de visa pour aller faire leurs emplettes à New-York ! Vont-ils survivre ? Peut-être même que l’Europe ne va plus acheter de gaz (encore que, le gaz, c’est bien utile …) et que la France ne va pas livrer les deux vedettes Mistral (encore que, le commerce, c’est bien utile …). Et ils réfléchissent à faire pire !

Remarquons que Vladimir Poutine se garde toujours de faire des déclarations tonitruantes, mais il prend des mesures dans l’air du temps. Simplement, la question se pose : faut-il vraiment garder les services bancaires américains pour les paiements par carte bleue en Russie ? L’instauration d’un propre système de paiement ne s’imposait-il pas ? Le parlement russe a tranché en mai. Exit les cartes Visa, exit les cartes Mastercard ! Avec la Chine et d’autres pays asiatiques, ça fait un volume suffisant pour rentabiliser l’affaire.

Justement, la Chine a reçu avec les honneurs le président russe fin mai. Des contrats ont été signés pour des centaines de milliards de dollars. En particulier pour la vente de gaz russe à la Chine. Les négociations traînaient depuis une dizaine d’années, et brusquement, tout se débloque ! Coup dur à l’Ouest !

Et puis, Airbus est embarrassé, parce que le titane, indispensable pour faire des avions, est acheté à la Russie. Allô Obama, t’en as du titane ? Euh, non, pas vraiment, faudrait qu’une bonne grosse météorite tombe chez nous !

Enfin, les producteurs de porc bretons sont plutôt réservés sur les sanctions, parce que la Russie est justement un gros acheteur ! Les Russes ont décrété un embargo sur le porc européen parce que ceux en provenance de Lituanie étaient infectés par la peste porcine !

Et je ne vous parle pas de la CICA (Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie). Créée dans les années 90 après la chute de l’URSS, cette organisation n’avait jamais très bien fonctionné. Mais la session qui s’est tenue fin mai à Shanghai semble avoir sérieusement ressoudé les liens entre les pays membres !

Il n’y a pas de doute, le vent tourne !

D.R.

http://www.resistance-politique.fr/article-les-sanctions-en-voila-un-bon-plan-123829306.html
Haut de la page
donetskovite allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 02 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 48
  Citer donetskovite Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Jun 2014 à 17:37
Voici le Bataillon de police spéciale "Azov" du Ministère des Affaires intérieures de l'Ukraine.
Le 03 juin 2014, à Kiev les recrues prêtent leur serment d'allégeance avant de partir à l'Est du pays pour participer à la fameuse opération antiterroriste:

http://www.youtube.com/watch?v=717v0xhRmL0&list=PLa5h_4sQnW_RUbSlZV-kxYgg4ksL2xEpd
http://www.youtube.com/watch?v=WjOQvJisQvw
http://www.youtube.com/watch?v=cMU4vbpq-DM
http://www.unn.com.ua/uk/news/1350555-prisyagu-v-batalyon-azov-sklali-40-ukrayintsiv-ta-italiyets-dopovneno-video

Les médias ukrainiens ne sont pas du tout gênés par la présence d'une Wolfsangel (le crochet de loup) sur le drapeau jaune du régiment. Les journalistes chantent les louages aux braves patriotes ukrainiens dont plusieurs sont anciens militants de Maïdan. Le serment se termine par le salut traditionnel de nationalistes ukrainiens: "Gloire à l'Ukraine!" "Aux héros gloire!" ("Slava Oukrayini!" "Geroyam slava!") qui remonte aux années bienheureuses de Stéphane Bandera.
Rappel historique:
pendant la Seconde guerre mondiale, le crochet de loup fut l'insigne de la 2e Division de Panzer Waffen-SS "Das Reich" qui commit entre autre crime de guerre le massacre d'Oradour sur Glane.

Les journalistes rapportent aussi la présence d'un citoyen Italien dans les rangs de l'unité "Azov".

Et voici les maudits terroristes pro-russes - le bataillon "Vostok" dans les rues de Donetsk - les forces de la Résistance formées principalement de bénévoles de la région:
http://www.youtube.com/watch?v=DgdSmoUBZb0
http://www.youtube.com/watch?v=wouQh685YNI
http://www.youtube.com/watch?v=_2BhR9rLtLU

A l'en croire, le gouvernement ukrainien s'apprête à déclarer la loi martiale en territoires insurgés, plus précisément dans les régions de Donetsk et de Lougansk.
Le 05 mai 2014, la Rada a déjà voté le projet de loi permettant de limiter les droits de citoyens qui habitent dans les zones de conflit. Entre autre, cela devrait signifier une limitation importante de la liberté des déplacements et le blocage de moyens de communication y compris l'accès à internet.
http://www.unn.com.ua/ru/news/1351254-rada-dozvolila-obmezhuvati-prava-gromadyan-v-zoni-ato

Les observateurs de l'OSCE sont déjà quasiment retirés de ces régions, donc les pouvoirs ukrainiens auront les mains déliées pour bâtir la démocratie selon la recette étasunienne.
http://www.rfi.fr/europe/20140604-obama-porochenko-etats-unis-ukraine-pologne-aide-materiel-crimee-dependance-energetique/

Qui vivra verra.


Edité par donetskovite - 06 Jun 2014 à 17:45
Haut de la page
donetskovite allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 02 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 48
  Citer donetskovite Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Jun 2014 à 21:57
Un peu de nouvelles de Slaviansk où l'armée ukrainienne use toute son éloquence pour dialoguer avec les habitants pacifiques des régions de l’Est.
Slaviansk, le 07 juin 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=000VeNed8Ho#t=34

Slaviansk, le 08 juin 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=I7brY4mT_LY

Les médias ukrainiens préfèrent toujours infliger un blâme aux forces de l'auto-défense, mais voici Salviansk, le 26 mai 2014 - (l'évacuation de l'hôpital [4:21]- les signes distinctifs rayés en ruban de St Georges sont utilisés par les combattants de la Résistance):
http://www.youtube.com/watch?v=La4POUC2dDg
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 09 Jun 2014 à 18:28
Joseph Staline revient lutter contre le fascisme
 
 
Les combattants antifascistes de la République Populaire de Donetsk ont remis en marche un char IS 3 (Joseph Staline 3) pour lutter contre les hordes fascistes. Les forces de la République Populaire de Donetsk disposent déjà de BTR et BMD. le canon de 122 mm est bien plus puissant que les BTR et BMD dont dispose les fascistes.
 

&#1058;&#1072;&#1085;&#1082;%20&#1048;&#1057;-3%20&#1085;&#1072;%20&#1087;&#1086;&#1089;&#1090;&#1072;&#1084;&#1077;&#1085;&#1090;&#1077;.%20&#1050;&#1086;&#1085;&#1089;&#1090;&#1072;&#1085;&#1090;&#1080;&#1085;&#1086;&#1074;&#1082;&#1072;%20&#1044;&#1086;&#1085;&#1077;&#1094;&#1082;&#1072;&#1103;%20&#1086;&#1073;&#1083;&#1072;&#1089;&#1090;&#1100;

 
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
donetskovite allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 02 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 48
  Citer donetskovite Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 09 Jun 2014 à 20:35
"Tous les ministres des pays membres de l'OTAN ont donné leur approbation aux actions de l'armée ukrainienne au cours de l'opération antiterroriste à l'Est du pays " - a dit aujourd'hui l'Intérim du ministre de la Défense de l'Ukraine Mikhail KOVAL - http://www.dialog.ua/news/5539_1402323488     
http://racurs.ua/news/28899-ministry-oborony-stran-nato-vysoko-ocenili-deystviya-ukrainskoy-armii-vo-vremya-ato-koval

Slaviansk, le 09 juin 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=Xj_hCvxo4bU#t=88 
http://www.youtube.com/watch?v=f5UbDd-XiTk
http://www.youtube.com/watch?v=QIj33GzfPxI
http://www.youtube.com/watch?v=7Q0eV-rljlY


Edité par Fidelista - 13 Jun 2014 à 11:55
Haut de la page
donetskovite allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 02 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 48
  Citer donetskovite Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 17 Jun 2014 à 17:28
Mme Sahra WAGENKNECHT, le 04 juin 2014:

http://www.youtube.com/watch?v=lIi4a7ri-dc

Malheureusement, c'est la voix qui clame dans le désert. La vérité, mais personne n'en veut (la situation en Ukraine - à partir de 5:24 min).

Petite réflexion à propos: Aujourd'hui l'injustice a vaincu la raison,
                           Les bonnes qualités ne sont plus de saison,
                           La vertu n'eut jamais un siècle plus barbare,
                           Et jamais le bon sens ne se trouva si rare..
Alors, rien n'a changé dans ce meilleur des mondes...


Le 14 juin 2014, le Ministre par intérim des Affaires étrangères de l'Ukraine Andrij DECHTCHITSA a ouvert de nouveaux horizons diplomatiques:

http://www.youtube.com/watch?v=fMU0srXPHm4

Le dialogue avec les manifestants à l'Ambassde russe à Kiev:
Femme: Combien de temps cette guerre va-t-elle durer? Combien faut-il brûler... / Скільки ще ми маємо воювати? Скільки маємо спалити...
A.D.: Allons ensemble demain à Lougansk tuer les Russes qui y sont entrés, mais étant diplomate, je ne vais pas tuer mes collègues./Давайте завтра з вами поїдемо в Луганськ і будемо вбивати людей, росіян, які туді прийшли, але я не буду вбивати, як дипломат своїх колег-дипломатів.
Femme: Personne ne les tue, qu'est-ce que vous racontez?/ Їх ніхто не вбиває, що ви таке говорите?
A.D.: Alors, pourquoi donc êtes-vous venue ici?/ А чому ви сюди прийшли?
Femme: Pourquoi? Une action de proteste.... une protestation pacifique./ Чому? Aкція протесту.... мирний протест.
A.D.: OK, je suis pour. / Добре, я за це.
Femme: Est-ce que il n'y a pas de Russes dans la région de Lougansk? Une protestation pacifique... / Що росіян немає на Луганщіні? Мирний протест....
A.D.: Est-ce que je vous défends de protester? Au contraire, je vous soutiens, je suis prêt à mes placer à vos côtés pour dire: "La Russie, va t'en de l'Ukraine!"/ Чи я кажу проти цього, щоб ви протестували? Я за те, щоб ви протестували, я готовий з вами тут стати и казати: "Росія, забирайтеся з України!"
Femme:   Poutine est la la la.../Путін ла ла ла...
A.D.:   Poutine est un putain de con! Oui, oui! /Путін хуйло! Да, да!
Femme: Bravo!/ Молодець!
A.D.: Je vous soutiens les gars./ Хлопці, я за це.
Tout le monde chante: Poutine est un *** la la la.../ Путін х*** ла ла ла...
A.D.: Nous allons aborder au Conseil de sécurité de l'ONU la question de notre avion abattu et des livraisons d'armes par la Russie./ Ми збираемося зараз поставити це питання про збиття нашого літака і про постачання Росіею зброї на Раду безпеки ООН.
Femme: Pourquoi ça se fait maintenant, tandis que cette livraison s'effectue du début?/А чому зараз, якщо вона від самого початку постачає?
A.D.: On l'a maintes fois déjà fait. /Та ми вже поставили дванадцять разів (littéralement - "douze fois"). .
Femme: Maintes fois ... le Président..... etc/ Дванадцять разів ...Президент ...

Petit commentaire: en Ukraine, y сompris dans les régions de Donetsk et de Lougansk, il y a d'importants stocks d'armes remontant à l'époque de l'URSS.

Il faut dire que M. Andrij DECHTCHITSA n'est pas le premier à atteindre ces sommets vertigineux de la diplomatie.
M. Oleg LYACHKO - député et ancien candidat à l'élection présidentielle de 2014, chef du "Parti Radical de Oleg Lyachko". La même chanson.
http://www.youtube.com/watch?v=MoUf1oqGGuU

Et voici Kharkov, le 15 juin 2014 après l'attaque à l'Ambassade russe à Kiev:
http://www.youtube.com/watch?v=AIc4YTDBc4w
http://www.youtube.com/watch?v=RQqocTZO4gU
http://www.youtube.com/watch?v=nf18HfP-5z8
Les manifestants scandent: "Donbass, nous sommes avec toi!", "Novorossia!", "Porochenko est un nazi!", "Le fascisme ne passera pas!", "Kharkov, lève- toi!", "Slavyansk est une ville-héros!", "Lougansk est une ville-héros!"... etc

Petit commentaire: tous ses gens devraient être, eux-aussi, des intrus russes. Le KGB est alors omnipuissant.

L'artillerie ukrainienne pilonne les villes de la région de Donetsk:
Slaviansk, juin 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=iPXaSfDkV18

Kramatorsk, le 16-17 juin 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=C2taJLP9e8g
http://www.youtube.com/watch?v=fYqDxbm-Cas
http://www.youtube.com/watch?v=24E2FltDmnA (attention 18+!)

Amvrosievka, le 15 juin 2014:
http://www.youtube.com/watch?v=PnVET0AeZ6I



Edité par donetskovite - 18 Jun 2014 à 13:27
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  <12345 7>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,293 secondes.