Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Autres > Sondages

les élections européennes

 Répondre Répondre Page  <1 89101112 15>
Question du sondage: Pour qui allez vous voter???
Choix du sondage Votes Statistiques du sondage
1 [4,17%]
1 [4,17%]
9 [37,50%]
0 [0,00%]
0 [0,00%]
3 [12,50%]
10 [41,67%]
0 [0,00%]
Vous ne pouvez pas voter dans ce sondage

Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 May 2009 à 17:13
Je pense qu'il faut avant tout rappeler un élément fondamental du léninisme:
Articuler tactique et stratégie - autrement dit, pour reprendre tes mots: principes et adaptation au contexte.

La déviation de gauche se reconnait selon moi au boycottisme systématique, comme tu le rappelles. Au rappel sans conséquence des "principes" hors contexte.
La déviation de droite est l'absolutisation du mouvement et de la tactique en oubliant les principes.

Là ou nous divergeons, c'est que je suis évidemment favorable à un "front populaire", même sur le mode électoral, mais pas à l'échelle européenne. Affirmer celà est semer l'illusion sur la nature même de l'europe.
Je pense que ce n'est pas un principe, mais la conséquence d'une analyse actuelle sur la nature de l'europe (élément qui n'est pas écrit "noir sur blanc" dans la tora marxiste léniniste!).
Je pense que la coordination communiste puis le RCC ont démontré qu'il n'y a pas de "positions de principe" en matière électorale. Nous avons boycotté les dernières européennes (d'ailleurs avec moins de succès dans les manifs pré-électorales genre 1er mai), et le premier tour des présidentielles (pour dénoncer Hue), mais nous avons soutenu la liste régionale PCF aux régionales 2004, puis Buffet au premier tour / royal au second. NOus avons activement milité pour le NOn à la constitution. NOus avons travaillé sur des listes communes PCF - LCR - CC5962 dans deux villes de la métrople lilloise.

J'ajoute que le boycott n'est pas une position de principe pour nous: si nous étions grec, nous aurions soutenu le KKE qui présente une liste aux élections... menant campagne pour le retrait de l'UE!
Il y a donc une stratégie, se déclinant selon les contexte nationaux, en plusieurs tactiques.
La notre n'apparait de principe que par notre faible poids.
Mais la encore, nous menons campagne aux cotés du PRCF (deux meeting prévus ensemble avant le 7 juin).

Je ne sais pas si j'ai répondu ou commencé à répondre à tes interrogations?

Tout notre problème maintenant, c'est de transformer ce boycott en campagne de conscientisation. Car il ne s'agit pas de faire un appel pour se laver les mains dans le contexte actuel. Il s'agit au contraire de profiter de l'occasion pour montrer du doigt l'europe.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Pedro allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar
Ni-Ni

Depuis le: 18 Jun 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1034
  Citer Pedro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 May 2009 à 19:13
"Une sortie de la france seule de l'UE est inimaginable, pour moi il faut apprendre à lutter au niveau européen, parceque c'est notre échelle à présent, l'empire tsariste était bien plus grand, plus hétérogène, les révolutionnaires de tout l'empire étaient en contact, ils s'organisaient et ne se disait pas "je lutte d'abbord juste pour l'indépendance de ma région natale", il faut que les français rompent avec leur chauvinisme exacerbé."

Entièrement d'accord avec Doxa... Si une situation révolutionnaire (en France en l'occurence, sans chauvinisme aucun) a pu avoir des répercussions dans toute l'Europe en 1848 alors à plus forte raison au 21e siècle, une situation révolutionnaire ne restera pas circonscrite à un seul pays et entraînera la paralysie, voire la dissolution de fait de l'UE capitaliste.

On se souvient assez peu que déjà les émeutes de 2005 ont débordé en Belgique et en Allemagne (2 pays qui ont un "problème des banlieues" assez prégnant), quant aux luttes étudiantes elles se mènent en coordination dans toute l'Europe contre le "processus de Bologne" (dont la LRU est l'application).

Ce qui paraît assez logique puisque 80% de notre législation est élaborée à Bruxelles.

Une sortie unilatérale de l'UE me paraît 100 fois plus utopique qu'une révolution européenne, et ne sert au fond qu'à renforcer des discours chauvins qui eux même ne font que renforcer le parti "protectionniste" et "eurasiste" de la bourgeoisie impérialiste, laquelle de toute façon ne peut pas sortir de l'UE (mais peut souhaiter y renforcer la place du capitalisme français, etc.).
http://www.forum-unite-communiste.org/uploads/3/fuc_faceboock1.pdf
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 May 2009 à 19:16
C'est un argumentaire typiquement trotskiste, que le camarade DOXA a récolté dans la prose LCR.

Les jeunes des quartiers populaires en 2005 s'en sont ils pris à leur gouvernement, ou à la commission européenne?
Les mouvements étudiants s'en prennent-ils à la commission européenne ou au ministres nationaux?
Quel intérêt avons nous à diluer-compliquer le cadre de nos luttes, à en multiplier les échelons, par décret alors que personne dans les luttes ni dans les masses ne s'y destine?

Edité par guillaume - 19 May 2009 à 19:19
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Pedro allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar
Ni-Ni

Depuis le: 18 Jun 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1034
  Citer Pedro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 May 2009 à 09:53
C'est également un slogan trotskiste, du PT/POI, que de parler de "sortie immédiate de l'UE" (et il n'y aura plus de misère, les soldats seront troubadours etc...) mais bon, pour certains ça semble être des trotskistes acceptables, alors que pour moi les ayant connu de près ce sont les pires, voire les "seuls vrais".

C'est de la pure démago à destination de la petite-bourgeoisie broyée par la crise, problème : le créneau "souverainiste" est déjà archi-plein, alors que celui de "l'Europe sociale" (NPA, LO, PC-PG) peut encore capter des "classes moyennes" déçus du PS.

Bien sûr que les jeunes de banlieue, les étudiants en lutte s'en prennent d'abord à leur gouvernement ! C'est le bras séculier, immédiat, des décisions prises dans le "fumoir" du Conseil européen, puis mises en forme par les commis de la Commission et ratifiée par le Parlement, avant d'être retranscrites dans le droit national. Car en réalité l'Europe n'est qu'un club de capitalismes nationaux et c'est d'ailleurs sa grande contradiction : obligés de s'associer contre la concurrence (US, Asie etc.) et les peuples, mais conservant leurs intérêts particuliers et cherchant toujours à les mettre en avant.

Ce qui me pose problème c'est de subordonner toute perspective révolutionnaire à une irréaliste "sortie de l'Europe" (par qui ? De Villiers ? Dupont-Aignan ? Chevènement ? ce ne sont pas des anti-capitalistes mais des protectionnistes !), en attendant quoi il faudrait se contenter de petites victoires syndicales.
Alors que justement, c'est la situation insurrectionnelle dans un pays (et sa contagion dans les autres, le contraire est impossible) qui mènera à la paralysie de l'UE et à terme, à sa mort (du moins dans sa forme capitaliste). D'ailleurs l'UE du "laisser faire, laisser passer" a déjà bien pris un coup avec la crise et le retour en force du protectionnisme.


Edité par Pedro - 20 May 2009 à 13:38
http://www.forum-unite-communiste.org/uploads/3/fuc_faceboock1.pdf
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 May 2009 à 12:58
Ils ont adopté la philosophie d'Unabomber. LOL
Ce n'est pas bien de lire le profil des autres ! Pas bien du tout !! C'est mieux de créer un autre forum dissident comme un hypocrite.
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 May 2009 à 13:37
Message posté par Pedro

C'est également un slogan trotskiste, du PT/POI, que de parler de "sortie immédiate de l'UE" (et il n'y aura plus de misère, les soldats seront troubadours etc...) mais bon, pour certains ça semble être des trotskistes acceptables, alors que pour moi les ayant connu de près ce sont les pires, voire les "seuls vrais".


Le fait que ce slogan soit repris par le PT n'en fait pas un "slogan trotskiste". Le vrai mot d'ordre trotskiste, depuis trotski lui même, et prolongé par la LCR, LO, la riposte, démocratie et socialisme, etc. est "états unis d'europe" et non "sortie de l'UE".
Le PT est marginal dans le mouvement trotskiste sur cette question, et non central.
"la sortie de l'UE" n'est donc pas un slogan trotskiste. par contre "la révolution socialiste en europe" si.
C'est d'ailleurs la déclinaison actuelle de la théorie de la révolution permanente. Cette théorie n'est elle pas trotskiste?

De plus ce n'est pas parce que le PT serait composé des "pires" trotskistes, que leur slogan aurait une connotation plus trotskiste (à moins de sousentendre que LO soit "moins trotskiste" que le PT).

Les trotskistes les pires, c'est par définition dans un contexte donné, ceux qui sont les plus efficaces. Et aujourd'hui ce n'est évidemment pas le PT, mouvement à l'agonie.

Le mot d'ordre de sortie de l'UE n'est qu'une manière politique de mettre le gouvenrement français devant ses responsabilités. Nous ne sommes pas sur un mot d'ordre de septembre 1917, mais sur une tactique visant à répondre politiquement au fait que le gouvernement rejette toujours toutes les responsabilités à l'UE.

Celà ne veut absolument pas dire que nous aurions "théoriser" que la sortie de l'UE est une étape incontournable de la révolution socialiste mondiale.
La révolution socialiste peut arriver avant ou après. Si c'est avant, tant mieux, évidemment.

Quand un syndicat revendique le paiement du chomage partiel à taux plein, les communistes ne prétendent pas que la révolution surviendra de ce paiement.
Le mot d'ordre de sortie de l'UE, c'est une revendication politique qui va juste un peu plus loin que le niveau de conscience actuel.
Et quand on veut partir de là où en sont les gens aujourd'hui, il faut en tenir compte.

D'ailleurs quelle est l'alternative, si tu rejette ce mot d'ordre?
Participer aux luttes en ciblant systématiquement la commission, en détournant le regard du gouvernement national?
Diffuser le mot d'ordre de révolution socialiste européenne?
Lutter contre le chauvinisme et le souverainisùe au sein des luttes ouvrières antieuropéennes viscéralement?
Tu n'es pas clair là dessus...
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Pedro allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar
Ni-Ni

Depuis le: 18 Jun 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1034
  Citer Pedro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 May 2009 à 17:10
Si tu me demande un scénario révolutionnaire, je te répond que je n'en ai pas, pas plus qu'il n'y avait de scénario pour 1917 ou 1789...

Il est clair que le mot d'ordre de "révolution socialiste européenne" pensé à la trotskiste, comme un avatar de la révolution mondiale d'un seul coup, est un mot d'ordre utopique gaucho-droitier (gauchiste en parole, droitier en pratique) : on justifie par "l'impossibilité" de l'objectif à atteindre une pratique bassement réformiste. Mais c'est exactement la même chose pour la "sortie immédiate et unilatérale de l'UE" ! Comment, avec qui ?

Mon idée est que la situation est bien plus révolutionnaire que beaucoup ne le pensent, j'ai même l'impression que ce sont les communistes qui retardent sur la soif réelle de révolution dans les masses populaires. Et qu'une situation insurrectionnelle sérieuse (avec démission du gouvernement, état d'urgence etc.) ferait forcément tâche d'huile dans les autres pays et entraînerait la paralysie et la dislocation de fait de l'UE, déjà bien mise à mal par la crise actuelle (car l'UE s'est construite en période de calme social et de recul des luttes, elle n'est au fond pas prête à ce genre d'éventualité).

La tâche des communistes dans les luttes est de démasquer l'UE pour ce qu'elle est : un Club, un cénacle de capitalismes nationaux obligés de s'associer face à la concurrence internationale et aux acquis des peuples de la période 45-80, mais qui continuent à exister et restent l'ennemi principal.
Et non pour ce qu'elle n'est pas : "super-Etat" ex nihilo ayant "colonisé" les Etats nationaux, courroie de transmission de Washington etc. , car une appréciation erronée débouchera forcément sur une stratégie (et des tactiques) erronée(s).

A vrai dire je te retourne la question car moi non plus je n'ai pas bien saisi : tu dis que la "sortie de l'UE" n'est pas un préalable à un "changement de société" mais un mot d'ordre tactique...

Alors est-ce : - un slogan jeté en l'air pour être dans l'air du temps, auquel cas il ne s'agit pas d'être "un peu en avance" mais bien complètement à la remorque du niveau de conscience des classes populaires, qui baignent justement dans le "tout ça c'est Maastricht, l'euro etc., c'était mieux avant..." (discours propagé, tu le dis toi même, par les dirigeants qui se dédouannent en permanence sur l'Europe) ?
- une réelle perspective (l'honnêteté politique l'exigerait) : dans ce cas, comment, par quels moyens, quel est ton scénario ? (je t'ai fait le "pitch" du mien).
http://www.forum-unite-communiste.org/uploads/3/fuc_faceboock1.pdf
Haut de la page
Besuchbarsuk allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 13 Jul 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 145
  Citer Besuchbarsuk Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 May 2009 à 17:45
Pedro, il me semble qu'appeler aujourd'hui à la sortie de l'Europe n'est pas être "à la traîne du niveau de conscience des classes populaires".

Il y a une large différence entre dénoncer la (réelle ou pas) domination de l'Europe sur notre politique intérieure et appeler à la sortie de l'Europe.
Ce mot d'ordre n'est pas à la traîne puisqu'il montre aux masses (enfin, ceci dit avec toute notre modestie) un pas supplémentaire.
Le gouvernement dit "L'Europe est toute puissante, il faut s'y plier".
Nous on dit "Puisque l'Europe gène, sortons-en !"
Ca montre qu'une autre vision est possible. Ca rapproche la réalité d'un retour à une indépendance nationale.
C'est un peu comme la différence entre dire "Tous pourris de toute façon !" et dire "Ils sont pourris donc virons-les !". C'est plus constructif.


Par ailleurs sur ton appréciation du niveau de "révolutionnarité" en France ou en Europe, je crois que tu confonds insurrection et révolution.
Oui, aujourd'hui la crise réveille les combativités et beaucoup sont les nerfs à fleur de peau (à raison bien sûr !). Cependant cela ne fait pas de cette période une période révolutionnaire pour la simple raison que nous n'avons pas de Parti Communiste pour guider cette révolte.
Nous n'avons pas la structure (en terme de personnes formées et d'intendance) pour assurer une lutte victorieuse contre la bourgeoisie.

Moi je veux bien aller au combat mais si j'ai une chance raisonnable de victoire.
Or aujourd'hui que ce passerait-il si les banlieues se rembrasaient ? Bah la même chose que la dernière fois.

C'est même le rôle du PC que d'empêcher les embrasements s'ils ne mènent à rien (si je me souviens bien c'est Lénine qui dit ça dans L'état et la révolution).
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 May 2009 à 17:56
Entièrement d'accord avec B... sur les deux points!
- c'est différent de passer du fatalisme antieuropéen à l'optimisme antieuropéen. Ce n'est pas un programme d'action, mais une option politique, un mot d'ordre. Sachant que ce n'est pas les communistes (si peu nombreux aujourd'hui!!) qui se l'approprieront s'il est juste mais les masses.
Les bolchevik ne tergiverssaient pas juste avant Octobre 17 avec les mots d'ordre "du pain et la paix": personne ne venaient leur demander "vous pensez donc que la révolution viendra à cause de la paix, ou que la paix viendra avec la révolution?" - et ils n'étaient pas non plus "à la remorque" des masses, mais juste un peu en avant, ce qui est notre juste place.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Pedro allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar
Ni-Ni

Depuis le: 18 Jun 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1034
  Citer Pedro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 10:12
"Les bolchevik ne tergiverssaient pas juste avant Octobre 17 avec les mots d'ordre "du pain et la paix": personne ne venaient leur demander "vous pensez donc que la révolution viendra à cause de la paix, ou que la paix viendra avec la révolution?""

Sauf que concrètement, la paix est venue avec la révolution...

Donc, sortir de l'Europe, oui bien sûr... comme conséquence logique et pour ainsi dire automatique d'une situation révolutionnaire (à vrai dire nous serions "sortis" pour non respect de la "démocratie représentative" et autres conneries).
Mais autrement... Explique-moi comment ? De Villiers président ? Chevènement ? Gerin ? Chypre a depuis un an un président communiste, d'un parti très "dur" proche du KKE. Est-il sorti de l'Europe ? Non. A-t-il seulement demandé l'évacuation des bases de l'OTAN ? Pas le moins du monde... ça montre bien les limites d'une telle perspective sans situation révolutionnaire.

Besuchbarsuk, une révolution peut tout a fait avoir lieu sans Parti communiste à sa tête, auquel cas elle profite d'abord aux réformistes. C'est ce qui s'est passé en février 1917, où les bolcheviks étaient tous en exil, en prison, éparpillés dans l'immense Empire. Vu comme la construction du Parti retarde sur les conditions objectives, c'est sans doute ce qui va se passer. Et là effectivement, comme "le pain et la paix" en 1917, "sortie de l'UE" pourrait être le mot d'ordre révolutionnaire, face aux mencheviks NPA, FG, LO etc. pour "l'Europe sociale".

Si je parle de révolution européenne, c'est parce que je ne peux pas concevoir une situation révolutionnaire qui resterait circonscrite à une seul pays (ce ne fut le cas ni en 1917, ni en 1848, ni en 1789 !) ou encore des luttes simultanées mais qui s'ignoreraient, chacun chez soi... Mais bien évidemment que le combat se mène d'abord contre sa bourgeoisie nationale, puisque l'UE n'est au fond qu'un club de ces bourgeoisies. C'est l'équivalent en droit international d'un groupe de sociétés, dans lequel les luttes se mènent évidemment d'abord au niveau de chaque établissement.


Edité par Pedro - 21 May 2009 à 10:13
http://www.forum-unite-communiste.org/uploads/3/fuc_faceboock1.pdf
Haut de la page
Pedro allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar
Ni-Ni

Depuis le: 18 Jun 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1034
  Citer Pedro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 11:19
Pour revenir sur le "niveau de révolutionnarité" de la situation et sans trop s'éloigner du sujet (puisqu'il s'agissait d'une manif européenne), un article du PC(m)F qui revient sur le contre-sommet anti-OTAN à Strasbourg : http://sd-1.archive-host.com/membres/up/132242905350453999/dr_special_OTAN.pdf

Où il apparaît, non seulement que les "Black Blocks" anarchistes, affinitaires et inorganisés, ont été supplanté par un très important Bloc Rouge ML et maoïste international, mais que les jeunes "radicaux" "blancs" (disons-le : la jeunesse "moyenne" déclassée) ont été rejoints dans les affrontements par des jeunes des quartiers populaires. Ainsi dans le combat contre le bras armé des impérialismes occidentaux, la jeunesse "moyenne déclassée" politisée est allé à la rencontre de la jeunesse prolétaire et apprend d'elle, tout en lui apportant son bagage idéologique, le ML et le MLM à l'avant-garde.

On est donc bien loin du "chaos orchestré par une poignée de casseurs" des médias bourgeois, relayés par tous les réformards et sociaux-traîtres.

A mettre en perspective avec 2005-2006, où les mouvements des quartiers et de la jeunesse moyenne-déclassée (CPE) s'étaient superbement ignorés et parfois affrontés.

Une telle jonction a toutefois déjà été observée par les RG lors des manifs anti-Sarkozy de mai 2007 (Changement de propriétaire - La guerre civile continue, Eric Hazan, Ed. du Seuil)


Edité par Pedro - 21 May 2009 à 11:23
http://www.forum-unite-communiste.org/uploads/3/fuc_faceboock1.pdf
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 11:25
Message posté par Pedro


"Les bolchevik ne tergiverssaient pas juste avant Octobre 17 avec les
mots d'ordre "du pain et la paix": personne ne venaient leur demander
"vous pensez donc que la révolution viendra à cause de la paix, ou que
la paix viendra avec la révolution?""Sauf que concrètement, la paix est venue avec la révolution...


Oui, après la révolution.Y avait-il donc erreur à lancer le mot d'ordre "à la traine des masses" (est-ce la définition d'un slogan qui colle à ce que veulent les masses à l'instant T pour toi?) pour la paix alors qu'on savait bien qu'elle ne naitrait que d'un rapport de force révolutionnaire?
C'est effectivement la révolution qui a rendu possible la paix, que les menchevik n'auraient jamais signé (ni Trotski, celà dit en passant...), et non l'inverse. Je ne vois donc pas en quoi cet exemple appuie ce que tu dis.

Le travail individuel d'analyse politique est une chose ("pitch" comme tu dis, ou prédiction nostradamienne sur la date et le lieu de l'impact imminent), le travail politique, collectif et organisé au sein des masses en est une autre.

Je pense que tu fais ici une confusion importante entre agitation (mot d'ordre de sortie de l'europe) et propagande (analyse sur la nature de l'europe). Les deux choses sont liées, mais pas identiques (c'est dialectique quoi!).
Un exemple: mon organisation diffuse un tract appelant à la sortie de l'europe, avec petit texte simple et appel à une réunion publique pour le boycott: c'est de l'agitation. La réunion publique par contre nous permettra face aux personnes qui se seront déplacées (donc beaucoup moins évidemment), de développer notre analyse de l'europe (qui est effectivement proche de la tienne): c'est de la propagande.
Cette erreur est souvent le fait de militants isolés, dit "inorganisés", qui ont oublié la nécessaire distinction/articulation entre les deux.

Edité par guillaume - 21 May 2009 à 11:34
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Besuchbarsuk allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 13 Jul 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 145
  Citer Besuchbarsuk Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 12:00
Il y a quelque chose qui m'étonne énormément dans ce que tu dis Pedro : effectivement en 1917 c'était une révolution bourgeoise (suivie rapidement d'une révolution communiste) mais c'est bien parce que précédemment la Russie en était au stade féodal.

Pourquoi fais-tu le parallèle avec aujourd'hui ?

La France n'est pas un état féodal actuellement, il n'y aura aucune révolution bourgeoise. La bourgeoisie est déjà au pouvoir.

Le réformisme n'est pas une révolution. :D C'en est même comique de le dire ainsi.

La seule révolution possible en France aujourd'hui (ou plutôt demain), et pour tous les autres pays européens, est la révolution communiste. Un peu de matérialisme historique que diable !
Et pour cela on a besoin d'un PC organisé.

Par ailleurs bien sûr que le but est d'étendre la révolution à toute l'Europe, au monde entier. En attendant moi je ne parle (bien) que français, je ne connais (bien) pas la situation des autres pays européens... Mon militantisme est tourné vers la France car il vise l'efficacité.

C'est quand on aura pris de l'importance en France que l'on pourra commencer à discuter avec les pays voisins et éloignés. Pour l'instant où nous ne représentons rien en terme de visibilité, le travail consiste à justement prendre de l'ampleur là où on existe, là où on vit : en France.
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 12:27
C'est un débat intéressant, parce que je pense, c'est le seul qui remette un peu en selle les théories opposées de la révolution permanente et de socialisme dans un seul pays (avec des différences importantes c'est vrai aussi).
Par définition un foyer révolutionnaire naîtra quelque part en europe, c'est à dire pas forcément en france en premier. Suite à celà, il y aura inmanquablement une rapport de force international favorable aux luttes en france. Celà s'est toujours passé comme ça quand une révolution est victorieuse quelque part, elle profite aux autres pays pas trop éloignés dans leur situation politique.
Celà dit, il y a une différence entre:
- conditionner la révolution à l'échelle européenne plutot que nationale
- chercher les conditions pour que en france une révolution rendue plus facile par un mouvement révolutionnaire ailleurs en europe, puisse générer quelque chose de solide.

Sans penser à la place de Pedro, je crois qu'il cherche à dire que le cadre national est maintenant caduque, et qu'il faut envisager des formes de militantisme directement tournée vers les structures bourgeoise de bruxelles plutot sur vers nos Etat nationaux.

Là ou je pense qu'il a tort, c'est que, dans un contexte révolutionnaire en europe, les bases nationales doivent être encore actives, pour permettre "au moins" dans des structures nationales, de construire ce qui à une échelle plus complexe et difficile sera inévitablement détruit ici et là (il n'y a jamais de victoire sans étapes!!!).

Par contre, je pense qu'il a raison sur le "nécessité" du PC: des révolution sont possible sans PC, évidemment. L'histoire nous le démontre.
Mais aucune victoire révolutionnaire stable ne peut se construire sans un parti stable, c'est à dire sans un PC.
Si la révolution "précède" la formation du PC, il faudra que celui ci aille trés vite pour prouver son efficience, chose indispensable si on ne veut pas que la révolution se termine en chaos et en défaite.
La Commune de Paris a été une révolution prolétarienne sans PC, je le rappelle.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Pedro allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar
Ni-Ni

Depuis le: 18 Jun 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1034
  Citer Pedro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 12:54
"Sans penser à la place de Pedro, je crois qu'il cherche à dire que le cadre national est maintenant caduque, et qu'il faut envisager des formes de militantisme directement tournée vers les structures bourgeoise de bruxelles plutot sur vers nos Etat nationaux."

Effectivement, tu penses très mal à ma place, mais tu n'est pas mao-guévariste ;-). J'ai dit le contraire : l'Europe est un groupe, un trust d'Etats capitalistes et donc le cadre national reste bien sûr le seul pertinent, puisque c'est du pareil au même, il n'y a pas de "super-Etat" (dont la sortie conditionnerait tout "changement radical de politique"), l'Europe c'est les Etats nationaux associés (malgré des dissensions) pour être plus forts (face aux US, à l'Asie... et surtout face à nous !). Exactement comme dans un groupe de sociétés, on lutte au niveau de l'entreprise contre la politique de l'entreprise et du groupe (= du groupe).

Ce qui n'empêche pas d'aller faire de temps en temps un petit tour au siège du groupe... de même qu'il y a les contre-sommets de l'UE ou de l'OTAN.

"Par contre, je pense qu'il a raison sur le "nécessité" du PC: des révolution sont possible sans PC, évidemment. L'histoire nous le démontre.
Mais aucune victoire révolutionnaire stable ne peut se construire sans un parti stable, c'est à dire sans un PC.
Si la révolution "précède" la formation du PC, il faudra que celui ci aille trés vite pour prouver son efficience, chose indispensable si on ne veut pas que la révolution se termine en chaos et en défaite.
La Commune de Paris a été une révolution prolétarienne sans PC, je le rappelle."

Là je suis entièrement d'accord. Je ne crois pas à l'option chaos mais si les communistes ne s'unissent pas et ne lancent pas très vite l'offensive idéologique, il y aura retour en force de la réaction la plus sauvage (comme pour la Commune), ou simplement récupération réformiste du soulèvement, pour "rénover" le système d'exploitation. Il y a de multiples exemples : Mexique (révolution de 1910), Irlande (révolution de 1916) etc.

Evidemment l'exemple de 1917 n'était pas très bon puisque l'analyse matérialiste communément admise est effectivement une révolution anti-féodale très vite suivie d'une révolution prolétarienne (cela dit la révolution était surtout populaire en février, la bourgeoisie réactionnaire russe était en union sacrée avec les forces féodales, mais en l'absence à ce moment là des bolcheviks, la frange "libérale", "progressiste" de la bourgeoisie s'est emparée des commandes. C'est ça que je voulais dire, pour faire le parallèle avec ce qui risque de se passer chez nous, on me l'a déjà reproché. J'aurais peut-être dû citer la Révolution des Oeillets, ou parler de "soulèvement" au lieu de révolution).
http://www.forum-unite-communiste.org/uploads/3/fuc_faceboock1.pdf
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 13:03
Oui je comprend un peu mieux. Mais celà ne répond pas au problème de la dictinction nécessaire agitation - propagande!?

Message posté par pedro

si les communistes ne s'unissent pas et ne lancent pas très vite l'offensive idéologique, il y aura retour en force de la réaction la plus sauvage


Juste une question alors:
Que fais-tu toi, pour lancer, accélérer ou simplement participer à cette union et a cette offensive nécessaires?

Edité par guillaume - 21 May 2009 à 13:04
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Pedro allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar
Ni-Ni

Depuis le: 18 Jun 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1034
  Citer Pedro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 May 2009 à 14:09
Je suis assez pris en ce moment, et d'une manière générale car n'ayant plus droit au chômage il faut que je fasse la chasse aux missions d'intérim... Mais je suis en contact avec VP et les JCML du Rhône (dont la dernière réunion à laquelle j'ai participé portait justement sur l'unité des marxistes léninistes ! Conclusion : c'est pas simple - bisbilles historiques et idéologiques mineures, force de l'habitude etc. Mais je reste persuadé que la situation objective, l'urgence révolutionnaire nourrira les conditions subjectives et l'unité, au moins d'action).

Sinon je pense m'investir dans le mouvement chômeur-précaires, d'un grand potentiel révolutionnaire selon moi.

Autant que possible j'essaie de discuter autour de moi, d'ouvrir les yeux tout doucement à des gens qui n'ont pas forcément la démarche personnelle de rejoindre une organisation (car quelque part, quand vous faites un affichage pour une réunion et que des gens viennent, vous allez un peu prêcher des convaincus non ? des gens qui font la démarche de venir voir la "coordination communiste" doivent déjà avoir un bon niveau de conscience révolutionnaire...)

J'ajoute que je ne partage pas ton opinion sur ce forum, qui permet non seulement une information alternative de qualité mais également de très importants développements théoriques et sur les questions pratiques, et qui est parcouru par des centaines d'anonymes chaque jour.


Edité par Pedro - 21 May 2009 à 14:13
http://www.forum-unite-communiste.org/uploads/3/fuc_faceboock1.pdf
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 May 2009 à 16:21
Justement, les diffusions de tract sont l'occasion prioritaire de discuter avec les gens qui, a priori ont trés peu de chances de venir, mais sont toujours ouverts à la discussion.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Songun allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 09 Nov 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 133
  Citer Songun Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 May 2009 à 20:01
Ces éléctions européennes sont d'une affligeante inutilité. Je suis écoeuré de voir des gens qui se prétendent communistes et qui vont se pointer de bonne heure devant le bureau de vote pour déposer leurs bulletins front de gauche dans l'urne comme de bons petits soldats.
 
Nous ne devons pas nous résigner à voter pour un P"C"F néo-mutant et des soc' dem' de type Mélenchon. Il n'y a strictement rien à attendre de ce genre de formations politique. Ils sont dans le crétinisme parlementaire et son toujours prompt à gouverner avec les "socialistes" pour privatiser à tour de bras.
 
Nous devons construire un parti communiste de type nouveau, organiser la révolte prolétaire, prendre les armes, entamer une marche au son du clairon et mener la guerre populaire pour renverser le pouvoir et par la suite organiser des éléctions démocratiques pour légitimer la prise de pouvoir du nouveau parti communiste.
 
Nous devrons ensuite éradiquer toute forme de capitalisme de notre pays. Créer une armée au service du peuple, garantir un logement (gratuit) et un emploi à tout le monde (le travail sera obligatoire). Assurer l'éducation populaire, exproprier la bourgeoisie de tout ses biens (qui seront distribués au peuple) et les expulser. Nationaliser tout ce qui peut l'être et en faire quelque chose d'utile selon la ligne donnée par le parti communiste de type nouveau.
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 25 May 2009 à 17:42
 

J'espère que l'on aura trouvé des solutions plus pacifiques avant que tu joues du clairon !

 

Pour moi l'argumentaire en faveur de l'abstention et celui en faveur du Front de gauche me semble chacun digne d'intérêt, construits.

 

Personne ne peut dire avec certitude l'abstention ça veut dire cela ou l'électorat Front de gauche exprime ceci.

 

En fait, on s'use beaucoup les doigts : la machine euro-fédérale ne va s'arrêter parce qu'il y a un peu plus d'abstention ou parce que les successeurs du Cam. Francis ont un élu de plus....

 
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  <1 89101112 15>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,067 secondes.