Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Pour s'informer, notre sélection d'articles > France

L'ennemi de classe A.Gérin dévoilé !

 Répondre Répondre Page  123 4>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: L'ennemi de classe A.Gérin dévoilé !
    Envoyé : 02 Aug 2009 à 11:55
Un sujet sur cet individu à l'actualité "prometteuse" :social-démocrate de droite et populiste aux accents ouvriéristes se prétendant opposant "de gauche" à la direction du P"C"F, mais dans les faits le collaborateur de classe de loin le plus impliqué des élus P"C"F sur la question de l' "insécurité", sur les "banlieues", et plus récemment sur le "port du voile" dont il a présidé la commission d'enquête parlementaire.



Rappels sur la dérive idéologique de A. Gérin


source: Forum de la Riposte


-extraits de son livre, préfacé par l'UMP Eric Raoult:


« Dans la “merde” sociale, morale et culturelle s’épanouissent des mafieux, des trafiquants, des intégristes qui profitent du malheur des habitants. […] La gangrène se développe dans le mépris des institutions, de l’autorité, des règles de la République. On l’a vu encore à Villiers-le-Bel : des groupes déterminés attaquent les symboles de la République et instrumentalisent une partie – une partie seulement – de la jeunesse. Or, peu de moyens sont investis pour éradiquer cette gangrène, ces groupes barbares qui terrorisent les quartiers, imposent leur loi et constituent les ferments d’une guerre civile. [...] Je propose de lancer au plus vite un “plan Orsec” pour la formation et l’emploi des jeunes en développant l’alternance et l’apprentissage rémunéré dès l’âge de 14 ans. Je propose également de mobiliser tous les acteurs économiques en réunissant dans chaque département des milliers de chefs d’entreprise et les élus de terrain qui, tous, connaissent les réalités et savent imaginer des solutions réalistes et efficaces. Le développement de l’apprentissage est devenu une nécessité absolue. Il faut que, dès l’âge de 14 ans, les jeunes soient en mesure d’apprendre un métier qui les préserve du chômage et de la délinquance [...] » (pouvait-on lire dans la page « Débats » du journal Le Monde, le 7 décembre 2007).


“Voilà des années que je pose cette question au préfet et au procureur: faites partir ces familles pour le bien de tous, et si elles sont étrangères, n’hésitez pas à les expulser. Je suis en effet pour des méthodes radicales, fortes qui donnent l’exemple” (p. 97 de son livre “Les ghettos de la république”, livre préfacé par Eric Raoult, député-maire UMP, premier maire à instaurer le couvre-feu pour les mineurs dans sa ville du Raincy, partisan du rétablissement de la peine de mort pour les auteurs d’actes terroristes). “Des pierres qui se trouvent le plus souvent au fond des cartables et qui sont charriées dans ce but-là”: “Ne peut-on pas contrôler les cartables de façon régulière ou inopinée ? On contrôle bien les cahiers” (p. 80).

“Nébuleuses que l’on cerne mal mais qui à l’évidence sont organisées d’une manière internationale. Beaucoup de choses se tiennent: ici un trafic de choses volées, là un “kebab” douteux, des adultes à l’air louche qui déambulent la nuit”.*


"Prenons le débat sur l'immigration. Droite et gauche ont agi de la même façon depuis trente ans en noyant le poisson ou en évitant de dire la réalité. On a refusé de reconnaître que des différences importantes existaient dans les modes de vie, les cultures et les traditions entre le monde musulman et la culture judéo-chrétienne. Tout le monde s'est tu. Après avoir évoqué dans un discours de 1991/1992 les fameuses "odeurs", Jacques Chirac a dû pratiquement se renier et s'excuser d'avoir usé d'un tel terme. Cela lui a valu une campagne de dénigrement incroyable. Pourtant il n'avait dit que la vérité. Mais nous étions incapables de l'entendre. Moi-même j'ai dû dire à l'époque "il parle comme le Front national."




Démenti de la police sur la question de la burqa

Le monde: La police estime marginal le port de la burqa

-réaction de l'individu en question: http://www.dailymotion.com/search/g%C3%A9rin/video/xa0f1v_les-chiffres-sur-la-burqa-ridicules_news
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
DOXA allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 01 Mar 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 506
  Citer DOXA Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Aug 2009 à 04:54
quel fils de pute celui là...

...chui désolé mais j'étais obigé de le placer.
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Aug 2009 à 12:13
Les infos viennent des trotskistes de la riposte qui ont travaillé contre la liste d'opposition au profit de buffet au congrès.
La riposte ne s'en cache pas d'ailleurs: pour eux l'ennemi principal n'est pas buffet mais le "fasciste" gérin.
Pourtant le thèse d'opposition non trotskiste comportait aussi le 15ème arrondissement et bien des cellules trés saines du PCF genre cellule simonot de lille.
réduire ce groupe à gérin relève du divisionnisme trotskiste. un front contient forcément des gens avec qui nous ne sommes pas d'accord, sauf pour les "puristes".

Un exemple: la riposte milite pour l'UE et accuse les gérin d'être "nationalistes" pour cause d'opposition à la construction européenne.

Si gérin n'est pas communiste et incarne un héritage bien pourri du PCF, il ne faut pas oublier que cet héritage ne lui est pas restreint, bien au contraire.

Autre exemple: Il est évident que Gérin et ses "camarades" sont profondément islamophobes et anticléricaux. Mais n'oublions pas que la riposte, en dépit de son apparent soutien à Chavez, fait maintenant propagande contre le "régime" iranien en sous-entendant qu'étant musulmans ils sont fascistes. Leur islamophobie les mets en curieuse position pour critiquer celle de gérin.

Dans un front, on peut toujours insister à mort sur des sujets de discorde , graves de préférence, pour favoriser la division. C'est le boulot des trotskistes depuis des décennies.

Pour info: l'islamophobie et sécuritarisme de gérin sont "démasqués" depuis de nombreuses années. Son livre préfacé par raoult date d'avant 2007.

Edité par guillaume - 04 Aug 2009 à 12:19
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Crépuscule allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 04 Aug 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 299
  Citer Crépuscule Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Aug 2009 à 12:58
...A lire ce qu'il dit on dirait qu'il est du FN .
Haut de la page
DOXA allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 01 Mar 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 506
  Citer DOXA Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Aug 2009 à 00:25
je n'insulte pas son groupe vu que je le connais pas, j'insulte ce chien car il tient des propos dignes des pires réactionnaires, il fera pas long feu.
Haut de la page
Abdallah allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 31 Jul 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 94
  Citer Abdallah Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Aug 2009 à 14:48
Chers camarades,
 
notre camarade Guillaume a raison sur un point : le texte d'opposition de Gerin, Dang Tran, Karman etc... était soutenu par des camarades sincères et dévoués. Cependant, il faut savoir que nombre de camarades ont donné leur signature sans savoir ce qui allait figurer réellement dans le texte, celui-ci étant rédigé à la hâte pour respecter la date du dépôt. Beaucoup de camarades ont apporté leur signature et ont ensuite découvert le texte rédigé.
Faute de connaissance de mieux, bien des camarades ont voulu marquer leur opposition à la direction actuelle, sans savoir qu'une autre opposition existait, celle représentée par l'aile marxiste. 
 
Notre démarche a été toute autre puisque nous avons fait connaître notre texte en faisant un appel à signatures et en le livrant à la critique.
 
Malgré la sincérité des camarades, il ne fait nul doute que si le texte de Gerin, Dang Tran, Karman l'avait emporté, Gerin serait à l'heure actuelle secrétaire du PCF et enfoncerait le parti dans le social-chauvinisme. Cela affaiblirait encore plus le Parti.
Notre objectif est de renforcer le parti et non pas d'aller de mal en pis.
 
Notre objectif est de faire avancer les idées marxistes et internationalistes. S'opposer à l'UE, ce ne doit pas être pour nous pour défendre la république française et les capitalistes français. L'ennemi n'est pas européen, l'ennemi est chez nous. Les communistes commettraient une erreur s'ils expliquaient aux travailleurs que, pour défendre leurs intérêts, la France doit sortir de l'UE pour retrouver sa souveraineté nationale. Les communistes doivent plutôt expliquer aux prolétaires que la rupture doit se faire sur la base du socialisme et non pas sur la base du capitalisme.  En ce sens, la riposte milite donc pour une fédération de républiques socialistes européennes :
 
Fraternellement
 
PS : Karman et la gauche communiste se revendiquent également de Trotsky.
 
 
 
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Aug 2009 à 16:55
C'est une baliverne anti-léniniste donc anti communiste. D'ailleurs quand on se revendique du "marxisme", c'est une façon d'affirmer un rejet de Lénine, un socialisme pré-léniniste: les communistes de la liste Gérin ne sont-ils pas marxistes???

La liste de la Riposte, l'intervenant nous le prouve encore une fois, est une astuce de la direction pour diviser l'opposition entre pro-Gérin et simple militant ne voyant dans la liste riposte que le terme marxisme (la plupart des types de la riposte ont peur d'ailleurs d'expliciter leur trotskisme, ils disent souvent: moi, je ne suis pas trotskiste! un peu comme au PT).
Ils militent aussi pour l'europe, comme l'UMPS (en adaptant le slogan pour "faire marxiste", et en oubliant que pour Lénine les "états unis d'europe" étaient soi une naïveté soit un slogan réactionnaire)

N'oublions pas enfin qu'avant d'infecter le PCF affaibli, la riposte était AU PS!!!!!!! (disaient-ils alors qu'il fallait "redresser le marxisme au PS"????)

Edité par guillaume - 05 Aug 2009 à 16:57
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Aug 2009 à 18:55
Salut,

Message posté par Abdallah

Chers camarades,
Cependant, il faut savoir que nombre de camarades ont donné leur signature sans savoir ce qui allait figurer réellement dans le texte, celui-ci étant rédigé à la hâte pour respecter la date du dépôt. Beaucoup de camarades ont apporté leur signature et ont ensuite découvert le texte rédigé.
Faute de connaissance de mieux, bien des camarades ont voulu marquer leur opposition à la direction actuelle, sans savoir qu'une autre opposition existait, celle représentée par l'aile marxiste.
Notre démarche a été toute autre puisque nous avons fait connaître notre texte en faisant un appel à signatures et en le livrant à la critique.


A contrario je peux témoigner que des adhérents PCF sur Lille ont voté pour votre texte sans jamais avoir entendu parler de la riposte, ni avoir vu vos militants (et sans lire non plus aucun des textes en lice) ... tout cela également pour marquer une opposition radicale à la direction et/ou à la dérive réformiste plus globalement. Mais l'autre texte d'opposition bénéficiait en plus de l'opposition anti-révisionniste sur l'histoire du socialisme, ce qui n'était évidemment pas votre cas.


Message posté par Abdallah

Malgré la sincérité des camarades, il ne fait nul doute que si le texte de Gerin, Dang Tran, Karman l'avait emporté, Gerin serait à l'heure actuelle secrétaire du PCF et enfoncerait le parti dans le social-chauvinisme. Cela affaiblirait encore plus le Parti.


Je partage évidemment le fond de vos analyses sur le texte "Faire vivre et renforcer le PCF". Toutefois, il semble que La Riposte analyse le texte avec ... les analyses de Gérin (voir le texte que tu as posté sur ce forum : http://www.renforcerlepcf.com/Les-textes-alternatifs-du-Congres-du-PCF-Nos-42.html ), analyses qui ne transparaissent pas dans ce texte du congrès à peine lisible. Cela illustre parfaitement ce que disait Guillaume sur votre recherche constante de la division, et donc de votre rôle d'allier objectif de la direction (qui par ailleurs ne vous connaissait pas avant le dernier congrès selon plusieurs échos que j'ai eus). Un exemple encore plus parlant car totalement décontextualisé des enjeux politiques du congrès ( je cite le texte mis en lien) : "Faire vivre et renforcer le PCF" ne contient aucune critique des régimes bureaucratiques et totalitaires qui existaient, avant leur effondrement, en URSS et en Europe de l’Est. Au contraire, ce texte qualifie ces régimes de « socialistes ».



Message posté par Abdallah

Notre objectif est de faire avancer les idées marxistes et internationalistes. S'opposer à l'UE, ce ne doit pas être pour nous pour défendre la république française et les capitalistes français. L'ennemi n'est pas européen, l'ennemi est chez nous. Les communistes commettraient une erreur s'ils expliquaient aux travailleurs que, pour défendre leurs intérêts, la France doit sortir de l'UE pour retrouver sa souveraineté nationale. Les communistes doivent plutôt expliquer aux prolétaires que la rupture doit se faire sur la base du socialisme et non pas sur la base du capitalisme. En ce sens, la riposte milite donc pour une fédération de républiques socialistes européennes :


Une fois de plus: où est-ce que le texte "Faire vivre et renforcer le PCF" reprend les analyses typiquement fascistes de Gérin sur l'alliance des capitalistes et des travailleurs nationaux contre l'UE ? Enfin, le PCF a tellement de "sous-tendances" parmi les sociaux-démocrates comme chez les "oppositionnels" / "orthodoxes" que supposer que Gérin aurait pu être le prochain secrétaire national était franchement irresponsable de votre part en l'absence d'annonces dans ce sens de la part des dirigeants de l'opposition



Edité par AllXS - 05 Aug 2009 à 19:03
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
Abdallah allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 31 Jul 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 94
  Citer Abdallah Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Aug 2009 à 02:52
Chers camarades,
 
évidemment des votes comme ceux relatés par le camarade AllXS ont pu avoir lieu. Et pour les trois textes d'ailleurs. Cependant, ce que j'évoquais, ce n'était pas les votes , mais les signatures pour soutenir les textes selon les statuts du Parti. J'expliquais que les rédacteurs du texte ont fait un appel à signatures et ont ensuite sorti le texte.
 
Que des camarades ne connaissent pas la Riposte est une évidence. Nous t'assurons que dans le cas contraire, notre texte aurait obtenu un bien meilleur résultat.
 
Concernant Gerin, nous n'avons jamais écrit ou dit que c'était un fasciste, puisque pour nous il ne l'est pas. C'est un social-patriote, qui ne représente en rien l'aile gauche du PCF.
Il s'est déclaré candidat bien avant le congrès, dans le journal le Figaro : http://www.lefigaro.fr/politique/2008/03/24/01002-20080324ARTFIG00212-gerin-je-suis-candidatau-poste-de-buffet-.php
Ni Dang Tran, ni Karman, ni aucun autre d'ailleurs, ne se sont déclarés candidats : le réseau "Fiers d'être communistes", principale force de cette opposition, est tenu par les proches de Gerin.  
Rencontre de camarades de Réveil communiste avec André GERIN membre du CN du PCF, Député maire de Vénissieux et candidat au poste de secrétaire national du PCF : http://reveilcommuniste.over-blog.fr/36-categorie-10487590.html 
Seul Gerin était candidat pour remplacer Buffet au poste de secrétaire national.
 
Concernant l'UE, je conseille de relire la partie consacrée à ce sujet dans le texte de l'opposition Gerin, Dang Tran, Karman :  http://vivelepcf.over-blog.fr/article-23544185.html 
 
Fraternellement
 
 
 
 
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Aug 2009 à 11:26
salut Abdallah,

Message posté par Abdallah

Que des camarades ne connaissent pas la Riposte est une évidence.


Pourquoi dans ce cas émettre un "3e" texte si vous n'avez aucun bastion militant ni aucun poids politique ? N'étant en aucune manière impliqué dans la vie de ce parti, je m'en voudrais d'apparaître en donneurs de leçons. Mais il me semble que la signature de textes avant congrès a un enjeu clair et précis qui a semble t'il échappé à la Riposte. L'enjeu n'est pas de se démarquer en "tendance" et de faire éclater les oppositions idéologiques et politiques, mais de s'opposer ou non à l'orientation générale du parti et au bilan de la direction sortante, et donc de préparer le terrain pour une autre orientation générale du parti faite de compromis entre tendances d'oppositions.


Message posté par Abdallah

Nous t'assurons que dans le cas contraire, notre texte aurait obtenu un bien meilleur résultat.

Possible en effet, trotskisme et social-démocratie avancent ensemble main dans la main, que ce soit de façon objective ou subjective. Objectivement comme a su le démontrer La riposte au dernier congrès, et subjectivement parceque les dirigeants et élus sociaux-démocrates de ce parti adhérent à vos analyses sur les pays socialistes, vous avez donc un terrain fertile. Je ne doute pas également que si vous aviez fait un travail militant - autre que quelques "réunions d'informations" pour évangéliser les adhérents PC à l' "anti-stalinisme"- mais un travail pour renforcer la base sociale de ce parti vous seriez effectivement connu des adhérents de ce parti. Le dernier congrès aura au moins eu le mérite de vous faire connaître hors des cercles de l'UEC et de Paris 10.

Une question : vous vous disiez "communistes" aussi à l'époque où vous êtiez chez vos anciens amis du PS, ou c'est récent?



Message posté par Abdallah

Concernant Gerin, nous n'avons jamais écrit ou dit que c'était un fasciste, puisque pour nous il ne l'est pas. C'est un social-patriote, qui ne représente en rien l'aile gauche du PCF.


Vous vous plantez à la fois sur le plan politique et idéologique. Ses propos sur l'alliance de classe entre travailleurs et "petits" capitalistes type PME sont un critère historique du fascisme. Pourquoi dès lors nier que cet individu est sur une pente doriotiste?

Il faut toutefois lui reconnaître que ses initiatives parlementaires sur l'interdiction de licencier et ses déclarations pour rompre définitivement avec le PS le classent à gauche de Buffet. Ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas social-démocrate et qu'il n'est pas à droite idéologiquement, mais vous avez choisi d'être puriste et d'attendre que tout le PCF soit rallié à vos analyses pour vous opposer dans un front.



Message posté par Abdallah

Concernant l'UE, je conseille de relire la partie consacrée à ce sujet dans le texte de l'opposition Gerin, Dang Tran, Karman : http://vivelepcf.over-blog.fr/article-23544185.html


Je n'ai pas tout lu. En tout cas je ne vois rien de choquant. La riposte semble opposer à un bilan pourtant incontournable de l'UE un internationalisme naïf, "évangélique" même puisque j'ai osé le terme plus haut, et en rapport direct avec une conception de la "révolution sans étapes" proprement trotskiste. Si le fédéralisme socialiste européen est un programme politique pour vous, tu me diras quelles sont les modalités d'actions concrètes en faveur du socialisme faite grâce aux élus/ dirigeants du GUE-PGE. Au stade où aucun pays européen n'est socialiste et où les forces de gauche sont mal préparées, le fédéralisme socialiste européen est une utopie abstraite, non susceptible d'être politiquement accessible dans l'immédiat, ni même revendiquée par les travailleurs européens, qui rejettent massivement l'UE. Pas la peine donc d'imaginer une autre UE sans bourgeoisie. Les travailleurs luttent sur une échelle nationale, ce constat seul exclut ce type de diversions, sans quoi j'ai bien peur que vous vous trompiez de sens dans les luttes des travailleurs.


Edité par AllXS - 06 Aug 2009 à 11:38
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
Abdallah allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 31 Jul 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 94
  Citer Abdallah Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Aug 2009 à 14:03
Chers camarades,
 
il me semblait que le fil de discussion était "Gerin". Cependant, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je vais apporter quelques éléments de réflexion à notre camarade AllXS.
 
J'ai déjà expliqué qu'il était -non pas important- mais essentiel qu'un texte marxiste - ou léniniste c'est la même chose - et internationaliste soit présenté pour le congrès du parti. Puisque on ne pouvait pas attendre indéfiniment après l'écriture d'un texte marxiste et internationaliste - ou léniniste - par nos camarades Guillaume et AllXS, nous l'avons fait ! Plusieurs centaines de camarades ont apporté leur signature.
Peut-être que notre ami AllXS n'est pas impliqué dans le parti, mais s'il persiste à dire que les adhérents à la Riposte ne sont pas impliqués dans le parti, je lui demanderais son adresse pour qu'il s'explique avec des camarades cheminots, conducteurs de bus, ouvriers d'usines... Osera-t-il leur dire qu'ils ne s'impliquent en aucune manière dans la vie du Parti ?
 
J'ai déjà également expliqué que le parti se serait encore plus affaibli si la tendance sociale-chauvine l'avait emporté au dernier congrès.
L'argument de la "division" ne tient pas à l'examen des faits. Nos camarades italiens de Falce Martello (la section soeur de la Riposte) se sont alliés à d'autres oppositions au sein du PRC pour faire tomber la direction. http://www.lariposte.com/Le-congres-du-PRC-en-Italie-Interview-de-Claudio-1063.html Pour nos camarades italiens, il s'agissait, même si la direction actuelle n'est toujours pas marxiste, de faire tomber l'aile droite qui dominait le parti à une aile gauche.
Or, la situation, pour nous, n'avait rien à voir.
 
Notre ami AllXS souhaite ensuite nous donner des leçons sur le plan politique et idéologique concernant le qualificatif de Gerin. Pour lui, Gerin est fasciste. J'aurais aimé voir notre ami AllXS dire aux rédacteurs du texte "Faire vivre et renforcer le PCF" (majoritairement pro-Gerin), Gerin est un fasciste mais je veux faire une alliance avec vous contre la réformiste Buffet ! Je suppose qu'au pire ils luiauraient cassé la tête et qu'au mieux ils lui auraient payé une séance chez un psychiatre pour stopper son lavage de cerveau.
 
Concernant l'utopie d'une fédération d'Etats socialistes européens, j' informe notre ami AllXS que c'était le mot d'ordre de la 3ème Internationale, à l'époque où celle-ci était dirigée par Lénine et Trotsky, et que Lénine déclarait que la République Soviétique Internationale (quel internationalisme naïf et évangélique !) était en marche : http://www.marxists.org/francais/inter_com/1919/ic1_19190307.htm 
Je conseille également à AllXS l'étude de la 3ème Internationale, et avant cela la lecture de différents écrits de Lénine. Par exemple : http://www.marxists.org/francais/lenin/works/1914/11/vil19141101a.htm, ceci à une époque où les bolchéviks n'étaient qu'une tendance au sein du parti social-démocrate de Russie (tendance qui faisait éclater les oppositions idéologiques et politiques).
 
Puisque notre ami AllXS semble répéter les idioties qui ont fait l'objet d'un article sur le site Vive le PCF !, je lui conseille la lecture de notre réponse : http://www.lariposte.com/La-demarche-et-les-objectifs-de-La-Riposte-Reponse-1064.html
 
Fraternellement
 
 
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Aug 2009 à 15:26
C'est marrant, tu n'expliques jamais pourquoi la riposte était au PS avant d'infiltrer le PCF.
La tactique de la riposte ne peut être lisible qu'après coup:
- La riposte nous dit présenter un texte par qu'il faut un texte "marxiste" pour le congrès (marrant) - je dirais moi trotskiste et pro-UE, mais bon. Elle se présente aux militants sous cette bannière, sans dire évidemment d'où ils viennent (du PS): mensonge par omission (typiquement toto)
- Après le congrès, on nous explique trés clairement les motifs du texte de la riposte (intervention d'abdallah): s'ils n'ont pas fait comme en italie... c'est bien pour ne pas mettre en difficulté la direction et faire perdre Gérin. Pourquoi? Abdallah nous le dit: Gérin c'est pire que Buffet... Evidemment, celà n'est jamais dit aux militants qui ont voté pour ce texte en croyant à un renouement du PCF avec son marxisme sans connaître le ver trotskiste et ses véritables intentions.

Pour le reste, ta phrase "J'ai déjà également expliqué que le parti se serait encore plus affaibli si la tendance sociale-chauvine l'avait emporté au dernier congrès." démontre pour ceux qui ne l'auraient pas compris en quoi cette motion était bien une façon de diviser l'oppostion anti-buffet pour faire gagner la direction. D'ailleurs cette même direction l'a trés bien compris et a utilisé la riposte au point que celle ci a pu faire des scores sans rapport avec leurs activités militantes.
Abdallah n'a manifestement pas lu la position de Lénine sur les Etats Unis d'europe. "les Etats-Unis d'Europe sont, en régime capitaliste, ou bien impossibles, ou bien réactionnaires."
« En régime capitaliste, le développement égal des différentes économies et des différents Etats est impossible. Les seuls moyens possibles de rétablir de temps en temps l'équilibre compromis, ce sont en régime capitaliste les crises dans l'industrie, les guerres dans le domaine politique. Certes, des ententes provisoires sont possibles entre capitalistes et entre puissances. En ce sens, les Etats-Unis d'Europe sont également possibles, comme une entente de capitalistes européens ... dans quel but ? Dans le seul but d'étouffer en commun le socialisme en Europe, de protéger en commun les colonies accaparées contre le Japon et l'Amérique, extrêmement lésés dans l'actuel partage des colonies, et qui se sont renforcés au cours de ces cinquante dernières années infiniment plus vite que l'Europe monarchique, arriérée, laquelle déjà pourrit de vieillesse comparée aux Etats-Unis d'Amérique, l'Europe dans son ensemble signifie stagnation économique. Sur la base économique d'aujourd'hui, c'est-à-dire en régime capitaliste, les Etats-Unis d'Europe signifieraient l’organisation de la réaction en vue de contenir le développement plus rapide de l'Amérique. » (Lénine, Du mot d'ordre sur les Etats-Unis d'Europe in Œuvres choisies, Tome I, Edition numérique, p. 336.)

C'est la position révolutionnaire de Lénine, contre laquelle Trotski s'est opposé évidemment.
.....

Celà dit, ce serait une erreur de considérer Gérin comme fasciste. Il a strictement les mêmes positions islamophobes de plusieurs intervenants sur ce forum par exemple. Le terme "social-fasciste" est un terme du vocabulaire maoiste qui a servi à désigner l'URSS post-stalinienne et ici le PCF, ce qui est une erreur historique.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Aug 2009 à 17:56
A Abdallah et Guillaume:

je ne pense pas que Gérin soit un social chauvin idéologue, c'est à dire cohérent entre son attachement à la "République" ou à la "nation" et sa volonté de lutter pour le socialisme. Quand on regarde son parcours et ses "analyses" on constate une lente décomposition idéologique et sa dernière initiative parlementaire me fait un peu penser à l' histoire de l' "électron libre" incompris dans son propre parti, comme c'était le cas des fascistes venus du PCF pendant Vichy par exemple. Maintenant je ne suis ni cartomancienne, ni psychiatre je ne peux pas interpréter outre mesure ce type de comportement politique. Je trouve absurde de qualifier un individu de "fasciste" ou de "social fasciste" sans le rattacher à un courant idéologique ou un mouvement politique, mais prôner une alliance de classe pour recouvrer une "souveraineté nationale" est un caractère fasciste. Je ne pense pas que les sociaux-chauvins qu'a combattu Staline dans le parti bolshévique étaient conduits par une idéologie coloniale grand-russe qui voulait mettre encore plus de pression et alimenter les suspiscions vis-à-vis de la population juive par exemple. (je compare avec les musulmans en France)



A Abdallah:

Sois plus attentif à notre échange. N'ayant jamais été adhérent PCF, je ne suis proche d'aucune des tendances que tu as mentionnées (ex: "Vive le PCF") et n'ai aucune sympathie idéologique/politique particulière pour elles. Je ne suis donc pas non plus en mesure d'écrire un "texte marxiste et internationaliste" pour ce parti. J'attire également ton attention sur le fait que le mot "internationalisme" doit être lu comme "internationalisme de classe" sans quoi on tombe dans un "internationalisme" à dimension variable selon l'agenda politique-idéologique qu'on tient. En effet, où est l'"internationalisme" de La Riposte sur Cuba ? Je n'ai jamais lu sur votre site d'articles de soutien, de solidarité ou d'article dénonçant les mensonges de la presse bourgeoise sur Cuba, alors que vous êtes très impliqué sur le Vénézuela. Il paraît même que vous avez nuancé votre discours sur Cuba depuis que vos cantiques s'adressent à des communistes.


Pour en venir au fond de ton intervention, je constate que tu perds vite pieds lorsque je te pose des questions en adresse directe et auxquelles tu n'as pas daigné répondre autrement que par la provocation ad hominem (donc de manière non politique!). Il est également dommage que tu préfères citer des textes (que j'ai déjà lu) plutôt que de prouver ce que tu avances. Je connais plusieurs cellules PCF sur Lille et Paris dont certains membres ont voté pour votre texte mais sans être adhérent à La riposte.

Sur votre rôle de division, pas besoin de grande démonstration. L'autre texte malgré sa médiocrité et sa non préparation a été soutenu par plusieurs centaines d'élus/dirigeants PC. Tu l'as dit toi même votre texte était motivé par l'opposition à Gérin, pas à Buffet sinon vous auriez fait front.
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Aug 2009 à 23:20
Message posté par AllXS

je ne pense pas que Gérin soit un social chauvin idéologue, c'est à dire cohérent entre son attachement à la "République" ou à la "nation" et sa volonté de lutter pour le socialisme. Quand on regarde son parcours et ses "analyses" on constate une lente décomposition idéologique et sa dernière initiative parlementaire me fait un peu penser à l' histoire de l' "électron libre" incompris dans son propre parti, comme c'était le cas des fascistes venus du PCF pendant Vichy par exemple. Maintenant je ne suis ni cartomancienne, ni psychiatre je ne peux pas interpréter outre mesure ce type de comportement politique. Je trouve absurde de qualifier un individu de "fasciste" ou de "social fasciste" sans le rattacher à un courant idéologique ou un mouvement politique, mais prôner une alliance de classe pour recouvrer une "souveraineté nationale" est un caractère fasciste.


Trés juste je trouve ta phrase "Je trouve absurde de qualifier un individu de "fasciste" ou de "social fasciste" sans le rattacher à un courant idéologique ou un mouvement politique"
Par contre "prôner une alliance de classe pour recouvrer une souveraineté nationale" n'est pas fasciste, mai concerne toutes les situations où cette souveraineté était mise en danger. Le PCF a proné une telle alliance après guerre pour reconstruire la France au moment où celle ci risquait de devenir une néocolonie US (les trotskistes n'ont pas manqué quant à eux de dénoncer cette politique): alliance entre le prolétariat et une partie non vendue à l'envahisseur nazi de la bourgeoisie française (de gaulle).
Même type de front chez le peuple palestinien, etc. vénézuélien aussi d'ailleurs, alors que Chavez n'est pas fasciste.
Gérin représente je pense un courant réellement existant au sein du PCF. ce courant est de type "révisionniste, aristocrate ouvrier et social-chauvin" avec nostalgie thorezienne (ce qui est sain) mais aussi marchaisienne (ce qui l'est un peu moins) en tout cas anti-Hue. contre une courant dominant qui lui est "réformiste, social-démocrate et petit bourgeois". La riposte n'a qu'un role: lutter contre la tendance révisionniste aristocrate ouvrière (qui a au moins l'avantage de la composition sociale et de l'héritage historique du congrès de tours) au profit de la direction petite bourgeoise réformiste (qui n'a que des inconvénient!)...
Mais tu as raison sur la "décomposition idéologique" de Gérin. elle est même caractéristique de la désagrégation lamentable de la gauche du PCF, qui n'est pas marxiste-léniniste, rappelons le!

Au sujet de la riposte, je pense qu'il soutienne en parole Cuba, ne serait-ce que pour ne pas être en difficulté au niveau du PSUV au Vénézuéla.

Edité par guillaume - 06 Aug 2009 à 23:23
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Abdallah allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 31 Jul 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 94
  Citer Abdallah Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Aug 2009 à 02:24
Chers camarades,
 

Notre ami Guillaume est très fort dans les accusations de toutes sortes. Il prétend par exemple que notre texte était pro-UE. Soit. Des preuves ? Aucune. Tel est le procédé de Guillaume.

Il prétend que la Riposte vient du PS. La Riposte a tujours été une association indépendante, que ce soit du PS ou du PCF. Qu'il y ait eu des militants PS adhérents de la Riposte ou qu'il y en ait aujourd'hui ou demain, tant mieux. Cela ne nous pose aucun problème. Nos camarades anglais sont majoritairement militants du Parti Travailliste. Quel est le problème ?
En ce qui nous concerne, la majorité de nos adhérents et sympathisants sont des membres du PCF et de la CGT.
 
Concernant la fameuse théorie du ver trotskyste, je suis un militant politique, je n'ai aucune compétence en psychiatrie.
 
Concernant la citation de Lénine, c'est une excellente citation. Lénine explique que sur la base du capitalisme,  il ne peut y avoir de développement égal des différentes économies et des Etats. Cela ne peut se faire que sur la base du socialisme.
Voici ce que nous avons écrit dans notre texte pour le congrès : Pour l’Europe, l’Internationale Communiste exprimait cette idée dans le projet d’une Fédération socialiste des Etats européens. A la place de la rivalité capitaliste entre entreprises capitalistes et entre blocs capitalistes nationaux, le socialisme, en Europe comme dans le reste du monde, ouvrira la voie à la coordination rationnelle des différentes branches de la production et de la distribution. A la place du « marché », le socialisme établira la planification consciente et démocratique du processus productif, dans l’intérêt de la société dans son ensemble. Il signifiera l’émancipation complète de toutes les formes d’oppression et d’exploitation. Il posera les bases matérielles d’une « société d’abondance » et d’une réduction massive du temps de travail, ce qui rendra possible une authentique démocratisation de la culture, de la science et des arts.
 
Rien à voir avec la "souveraineté nationale" ou la "liberté de la France" du texte de Gerin, Dang Tran et Karman...
 
Rien à voir avec la direction actuelle qui en appelle à une Europe sociale, sans remettre en question la propriété des moyens de production et d'échange. L'Europe ne sera jamais sociale sur la base du capitalisme.
 
Concernant le terme social-fasciste, une fois de plus Guillaume étale ses lacunes. Ce qualificatif peu élogieux n'est pas tiré du vocabulaire maoïste. Ce qualificatif est apparu lorsque l'Internationale était dirigée par des staliniens, au VI ème congrès du Komintern, en 1928. Nous étions alors, selon eux, entrés dans une troisième période, une période de désintégration du capitalisme dont un des symptômes était le fascisme. L'ennemi principal devenait la social-démocratie, ce que Staline qualifiait "objectivement d'aile modérée du fascisme". L'Humanité et les Thoreziens traitent alors les socialistes de "social-fascistes". Les partis communistes, sous l'influence de Staline, pendant cette période, ont refusé tout front uni avec les partis sociaux-démocrates. Trotsky, et le groupe des bolchéviks-léninistes, en appelait au front uni avec les sociaux-démocrates pour stopper l'avancée des mouvements fascistes. Nous avons alors assisté à l'écrasement des organisations ouvrières dans plusieurs pays, dont le meilleur exemple est l'Allemagne, le KPD ayant refusé tout front uni avec le SPD, dont, selon eux, le fascisme ne valait pas mieux que celui d'Hitler ! Le "social-fascisme" vient du vocabulaire stalinien (et thorezien en France). Mais rassurez vous, les maoïstes en assurent l'héritage.
 
Concernant Cuba maintenant. AllXS affirme qu'il lit les documents que je mets en lien? J'en doute fort.  Selon lui, rien sur Cuba. Le texte que nous avons présenté lors du dernier congrès comprenait ceci : " De nombreux militants sont également choqués par l’attitude distante des dirigeants du parti à l’égard de Cuba. Des questions comme celles-ci exigent un engagement ferme et catégorique de la part d’un parti comme le nôtre, et lui fournissent une opportunité en or pour expliquer les idées du socialisme et contrer la propagande de la droite. Dans le domaine international comme dans le domaine national, il faut présenter un programme clair.

L’abolition du capitalisme à Cuba fut l’un des plus grands événements du 20e siècle. Elle a ouvert la voie à une transformation radicale des conditions d’existence des travailleurs et des paysans cubains. L’illettrisme a été rapidement éradiqué. La révolution a établi les conditions d’immenses progrès dans les domaines de la santé, de l’éducation et des conditions de vie des masses. Pour la première fois, la masse de la population a pu s’ouvrir à l’art et la culture. Tel est le « crime » que les impérialistes ne pourront jamais pardonner à Cuba. Pendant plus de trois décennies, ils ont utilisé toutes sortes de méthodes crapuleuses pour détruire cette révolution.

Dans ce combat, le PCF ne peut bien évidemment pas rester neutre. Nous sommes aux côtés de Cuba contre l’impérialisme américain. Nous soutenons un pays qui a éliminé l’illettrisme et où le système de santé est de loin le plus avancé de toute l’Amérique latine. Ceci a été accompli grâce à la planification des ressources et à l’abolition de l’anarchie du marché capitaliste. Cuba est une référence pour tous les peuples de l’Amérique latine. Voilà ce que les impérialistes ne peuvent tolérer. Ils veulent écraser Cuba, car ce pays incarne l’idée qu’il existe une alternative à l’économie capitaliste, que le marché n’est pas le seul système économique possible. C’est pour cela qu’ils veulent détruire toutes les conquêtes de la révolution cubaine. Et il existe un risque sérieux qu’ils y parviennent.

Si la révolution cubaine était liquidée, comme ce fut le cas en Russie, cela aurait d’abord un effet démoralisateur sur les travailleurs, la jeunesse et les paysans de toute l’Amérique du Sud – et même à l’échelle mondiale. A l’inverse, la régénérescence de la révolution cubaine et la victoire de la révolution vénézuélienne transformeraient complètement la situation internationale.

Malgré toutes les difficultés qui existent à l’heure actuelle, Cuba a pu envoyer 15 000 docteurs et infirmiers participer au programme de santé publique mis en place par Chavez au Venezuela. Combien de médecins la France aurait-elle pu envoyer, si son gouvernement en avait eu l’intention ? Ainsi, quoi qu’en dise la propagande impérialiste contre Cuba et son gouvernement, nous avons sur cette île isolée la preuve concrète et irréfutable des énormes avantages économiques et sociaux de la nationalisation des moyens de production.

Les problèmes auxquels Cuba est confrontée ne viennent pas de la propriété d’Etat des moyens de production. Ces problèmes viennent de l’isolement de la révolution. Le socialisme dans un seul pays n’est pas possible. Si ce n’était pas possible dans la puissante Union Soviétique, comment pourrait-ce l’être à Cuba ?

La solution réside dans l’extension de la révolution au reste de l’Amérique latine, d’où l’importance cruciale des mouvements révolutionnaires au Venezuela, en Bolivie et ailleurs en Amérique latine."

Est-ce rien sur Cuba ?

De plus, tu fais des allusions avec des "il parait..." Je te mets au défi de trouver une seule preuve de ce que tu avances.
 
Fraternellement
 
 
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Aug 2009 à 11:39
la riposte a eu effectivement des militants au PS? quelle façon honteuse d'avouer que l'entrisme chez les socialo était de mise avant que le pcf ne soit affaibli au point de vous laisser entrer! (d'ailleurs en GB, c'est encore le cas... Sans doute était-ce pour faire "renaître les idées blumiste au sein du PS"! comme on veut faire renaître les idées "marxiste" au PCF?)

Celà dit je ne dis pas qu'il s'agit d'un problème: l'entrisme et le scissionnisme fait partie des taches du trotskisme depuis qu'il existe.

D'autre part, faire campagne sur l'idée que l'idée d'europe est juste, quelle que soit la forme employée (europe libérale, europe sociale, europe des peuples, europe de la race blanche, etc. etc.), c'est servir la soupe à la bourgeoisie. Les communistes sont contre l'europe, pas les trotskistes, qui pensent que la construction européenne accélère les forces productives. Pourquoi ne pas l'avouer?
Bien sur que la riposte ne parle ni d'europe libérale ni d'europe sociale!! les trotskistes adaptent leur discours à leur cible; ils devaient en parler quand ils étaient au PS, maistenant ils préfèrent le terme d'Etats unis d'Europe (slogan trotskiste et antiléniniste).
L'internationale communiste a employée ce terme au moment où trotski la codirigeait avec zinoviev, pendant ce temps lénine la condamnait, comme je l'ai rappelé.

Sur le terme social-fascisme, il a un sens chez les communistes pour désigner les "sociaux-démocrates qui pavent la voie aux fascistes", pas pour désigner des "fascistes se cachant chez les communistes" (terme utilisé pour gérin, et propres aux maoistes); tu joues sur les mots pour cacher tes propres lacunes à ce sujet.
Quand on parle de social-fascisme chez les communistes (que abdallah appelle "staliniens") ce n'est pas pour désigner Déat, mais pour désigner la position des socialistes effectivement suffisamment anticommunistes avant la guerre pour trouver Pétain assez sympa. Idem pour les hitlérotrotskites à la même époque*.
Les trotskistes ont l'habitude de jouer sur les mots et tout confondre, en particulier entre les terme désignant un processus (dialectique) et une essence (idéalisme), puisqu'il sont foncièrement antimarxistes.

sur Cuba, ta citation est typique du trotskisme: depuis que vous êtes au PCF, vous voulez montrer un "attachement à Cuba"... mais vous niez le caractère socialiste de la révolution à Cuba. C'est pourtant celà l'essentiel. Vous faites donc du "soutien" en forme de denie. typique, là encore.
Tu donnes complétement raison au camarade Allx sur ce point donc.


* Molinier et ses disciples trotskistes français ont fait de l'entrisme dans le partie de Déat, comme la riposte fait de l'entrisme au PS ou au PCF. Pour eux l'entrisme est d'abord un jeu de recrutement et ensuite un cadre de refondation idéologique. Molinier est devenu le n°2 du parti pendant la guerre, et parlait des Etats unis révolutionnaires d'europe au sujet du 3ème Reich.

Edité par guillaume - 07 Aug 2009 à 11:45
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Abdallah allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 31 Jul 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 94
  Citer Abdallah Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 10 Aug 2009 à 01:01
Chers camarades,
 
puisque certains camarades ont évoqué leur intérêt pour ce que la Riposte faisait pour Cuba, vous trouverez ci-joint les différents articles que nous avons publiés sur notre site : http://www.lariposte.com/-CUBA-69-.html
Dans notre journal, figurent régulièrement des articles sur Cuba ou des camarades cubains.
Nous vendons, lors de manifestations ou sur les marchés, une brochure sur "la révolution cubaine en danger" à 1 euro.
 
 
Sans doute pouvons nous faire encore mieux. Mais avant de dire qu'il n'y a rien sur Cuba de notre part, il faut s'informer je pense.
 
Ensuite, notre ami Guillaume parle de personnes qui "font campagne sur l'idée que l'idée d'europe est juste, quelle que soit la forme employée". Mais de qui parle-t-il  au juste ? Quand il dit :"les communistes sont contre l'Europe, pas les trotskystes..." De quel communistes parle-t-il ? Et de quel trotskystes ? Rien n'est précisé.
 
Pour notre part, nous miltons pour une fédération d'Etats socialistes européens. Guillaume transforme cela en "maistenant ils préfèrent le terme d'Etats unis d'Europe (slogan trotskiste et antiléniniste)." Faut-il préciser qu'il a transformé l'expression de notre campagne et qu'il a tout simplement omis le terme "socialiste" ? Pourtant c'est un terme que ne peut pas oublier un marxiste. Un Etat capitaliste ou un Etat socialiste, ce n'est pas la même chose tout de même.
Curieuse méthode que d'attribuer de faux slogans à ses adversaires pour mieux l'accuser d'antiléninisme.
 
J'ai bien peur que notre ami Guillaume, dans sa haine des trotskystes qui l'entourent, ne le pousse à commettre des erreurs.
 
Mais venons-en au sujet qui vous obsède : des militants du PS ont été des adhérents de la Riposte. Que les idées marxistes entrent au PS, cela ne nous pose aucun problème. Nous encourageons tous ceux qui veulent renverser le capitalisme au profit d'une république socialiste à rejoindre le PCF mais si certains militants du PS s'intéressent à nos idées, tant mieux.
Est-ce que si, que des militants du PS adhèrent à la Riposte, assistons nous à une collaboration de classe ? Je ne pense pas.    
 
Quand notre camarade Guillaume nous parle du PCF, après la IIème guerre mondiale, qui s'est allié avec De Gaulle pour lutter contre l'impérialisme américain, c'est oublier que la france était aussi un Etat impérialiste. Ce n'est pas notre affaire (l'affaire des prolétaires) de défendre les intérêts des impérialistes français contre les intérêts des impérialistes américains. Notre lutte doit concerner notre propre bourgeoisie et notre main doit être tendue vers les prolétaires américains : luttes impérialistes contre lutte des classes.
Mon grand-père, mineur communiste, m'avait expliqué que c'est après la guerre qu'il y a eu des drapeaux bleu-blanc-rouge dans les meetings de la Fédé du Nord, qu'avant il n'y avait que le drapeau rouge et qu'il avait honte par rapport à ses camarades italiens, polonais et nord-africains. Sans parler de Thorez, que Guillaume semble l'apprécier, et qui, aux yeux des mineurs, était un traître. Alors que les grèves faisaient vaciller le pouvoir, Thorez les a encouragés à reprendre le travail. C'était un sujet d'amertume pour les mineurs, quand ils en parlaient, car leurs familles avaient fait beaucoup de sacrifices pour les soutenir, en se privant souvent de manger.
Quand le PCF , sous la direction de Thorez et des staliniens, s'allie à la bourgeoisie française, cela s'appelle de la collaboration de classe : c'est trahir le prolétariat.
 
Mais venons-en au Parti Travailliste, et au fait que nos camarades anglais (la section soeur de la Riposte) adhèrent dans leur grande majorité au Parti Travailliste. Ils défendent en fait les mêmes idées que nous, les idées marxistes révolutionnaires. L'adhésion des marxistes au Labour Party ne date pas d'aujourd'hui. Il suffit d'étudier la IIIème Internationale pour apprendre que cela date de cette époque. Etait-ce une erreur ?
 
Fraternellement
 
 
 
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 10 Aug 2009 à 01:29
C'est totalement ridicule de militer pour une fédération d'Etats socialistes quand on est pas foutus d'en bâtir un.

Abdallah (ou plutôt Abdeltrotsky), est-ce que ton grand-père a fait ami-ami avec les "ouvriers en uniforme" allemands pendant la guerre ? Comme d'habitude le discours trotskiste n'est que phraséologie sans fond, puisée dans les classiques de la Quatrième Internationale. L'attitude à tenir pour défendre les intérêts du prolétariat ne se lit pas dans les livres, elle se pense en termes de stratégie et de tactique. Les résultats de l'action du PCF de Thorez et Duclos sont probants. D'ailleurs, les sections les plus orthodoxes du PCF se trouvent toujours dans le nord.  Ce qui s'appelle par contre collaboration de classe, c'est fraterniser en pleine guerre avec l'ennemi nazi, comme l'ont fait nombre de trotskistes.


Edité par Vladimir - 10 Aug 2009 à 01:29
Ce n'est pas bien de lire le profil des autres ! Pas bien du tout !! C'est mieux de créer un autre forum dissident comme un hypocrite.
Haut de la page
Songun allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 09 Nov 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 133
  Citer Songun Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 10 Aug 2009 à 02:18
Mais venons-en au Parti Travailliste, et au fait que nos camarades anglais (la section soeur de la Riposte) adhèrent dans leur grande majorité au Parti Travailliste. Ils défendent en fait les mêmes idées que nous, les idées marxistes révolutionnaires. L'adhésion des marxistes au Labour Party ne date pas d'aujourd'hui. Il suffit d'étudier la IIIème Internationale pour apprendre que cela date de cette époque. Etait-ce une erreur ?
 
J'ai du mal a te suivre là... quel est concrêtement ta position vis à vis des trotskystes anglais qui cautionent les travaillistes sociaux libéraux? Tu approuve cela ou alors tu n'arrive pas à trouver d'explications pour t'en sortir?
 
Et en ce qui concerne l'Hitlero-trotskysme auquel fit référence Vladimir, je le plussoie fortement et m'inquiète beaucoup pour le PCF. J'avais déjà suggeré un purge des trotskystes du PCF, pour des raisons évidentes, mais dans le cas d'une possible sympathie avec les idéaux nazis, ce n'est plus une simple exclusion du parti qu'il faut mais...
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 10 Aug 2009 à 12:10
Message posté par Abdallah

Mais venons-en au sujet qui vous obsède : des militants du PS ont été des adhérents de la Riposte. Que les idées marxistes entrent au PS, cela ne nous pose aucun problème. Nous encourageons tous ceux qui veulent renverser le capitalisme au profit d'une république socialiste à rejoindre le PCF mais si certains militants du PS s'intéressent à nos idées, tant mieux.
Est-ce que si, que des militants du PS adhèrent à la Riposte, assistons nous à une collaboration de classe ? Je ne pense pas.

(...)


Mais venons-en au Parti Travailliste, et au fait que nos camarades anglais (la section soeur de la Riposte) adhèrent dans leur grande majorité au Parti Travailliste. Ils défendent en fait les mêmes idées que nous, les idées marxistes révolutionnaires. L'adhésion des marxistes au Labour Party ne date pas d'aujourd'hui. Il suffit d'étudier la IIIème Internationale pour apprendre que cela date de cette époque. Etait-ce une erreur ?



salut,

La deuxième partie de la citation est une naïveté politique et révèle une absence de bilan politique de la tendance "marxiste révolutionnaire" de Grande-Bretagne sur le Labour. Bien avant la 3e internationale le Labour et les premiers partis travaillistes qui l'ont précédé était composés de cercles marxistes, anarchistes et sociaux-démocrates. Dès la création de la 3e internationale, le Labour a refusé le parti communiste britannique sous prétexte d' "entrisme" alors que les statuts du Labour autorisait à des groupes indépendants et extérieurs de se fédérer dans ce parti. Les "marxistes" britanniques qui ont choisi la sociale-démocratie plutôt que les mouvements communistes/collectivistes n'ont dès lors cessé d'être de fervents collaborateurs de classes, que ce soit dans leurs activités syndicales, politiques ou gouvernementales. Un exemple célèbre, Ernest Bevin, "marxiste" anti-communiste, fut l'instigateur avec d'autres sociaux-démocrates soutenant le gouvernement Atlee du rapprochement avec les Etats-Unis contre Moscou. Bevin devenu ministre des affaires étrangères signera l'ensemble des traités de Washington qui ont donné naissance à l' OTAN.


Il serait erroné de prétendre comme le fait la Riposte et la TMI qu'il n'existe aucune divergence idéologique et politique entre la social-démocratie et les mouvements communistes. En effet, Greg Oxley, passé du PS au PCF, illustre bien cet état de fait. Pour vous, aucune différence tant qu'on affiche un internationalisme de façade et une référence au socialisme : mais où est le "socialisme" et l' "internationalisme" du Labour lorsque ses membres se sont contentés de vagues critiques humanistes contre l'impérialisme britannique et lorsque les mêmes ont défendu l'idée littéralement sociale-impérialiste du "socialist common wealth" ?! Où est le "socialisme" du Labour lorsque celui-ci a fait une alliance avec le parti libéral (et parfois avec le parti conservateur) pour instaurer un welfare state, qui dans sa meilleure période a laissé 80% des secteurs les plus productifs de l'économie au secteur privé ?!

Les communistes ont toujours eu en horreur la collaboration de classes et ont souvent mis le curseur de leur réflexion théorique sur la lutte contre une sociale-démocratie et un "socialisme" modéré qui ont toujours été hostiles aux mouvements communistes et au collectivisme et ont cherché à leur nuire par tous les moyens imaginables (d'où, comme l'a rappelé Abdallah au sujet du KPD, les stratégies de "front uni classe contre classe" contre la sociale-démocratie avant que le fascisme ne soit désigné comme ennemi principal).


Message posté par Abdallah

Quand notre camarade Guillaume nous parle du PCF, après la IIème guerre mondiale, qui s'est allié avec De Gaulle pour lutter contre l'impérialisme américain, c'est oublier que la france était aussi un Etat impérialiste. Ce n'est pas notre affaire (l'affaire des prolétaires) de défendre les intérêts des impérialistes français contre les intérêts des impérialistes américains. Notre lutte doit concerner notre propre bourgeoisie et notre main doit être tendue vers les prolétaires américains : luttes impérialistes contre lutte des classes.



C'est avec ce même raisonnement que se justifiaient les trotskistes-défaitistes pendant la seconde guerre mondiale. Pourtant la grande bourgeoisie française a planifié et organisé la défaite contre l' Allemagne nazie (lire l'historienne Annie Lacroix Riz, Le choix de la défaite). La lutte contre les impérialistes allemands était donc une lutte contre les impérialistes français, ceux là même qui ont préféré l'invasion d'une puissance étrangère à la concession de maigres progrès sociaux (1936). De même aujourd'hui les impérialistes français se liguent dans le cadre d'une UE pro-atlantiste. En 1945, la situation était plus proche de ce que vivent les Etats d'Amérique Latine aujourd'hui où des partis politiques de masse (pas forcément socialistes au départ) émergent pour retrouver leur souveraineté nationale face à un impérialisme dominant, et voient progressivement tout leur intérêt au socialisme dans leur lutte anti-impérialiste sur des enjeux de survie très concrets. La trahison du PCF en 1945 s'est surtout révélée après l'application du programme du CNR lorsqu'il fallait mettre encore plus de pression.

Toutefois je persiste et signe, l'alliance de classe lorsque c'est formulé de façon programmatique (ou crypto-programmatique) comme chez Gérin ou chez les fascistes n'a rien en commun avec les mouvements de libération nationale qui se construisent sur la lutte anti-impérialiste. Où est en effet la "libération nationale" dont aurait besoin la France aujourd'hui? Nulle part puisque la grande et petite bourgeoisie sont d'accord pour sacrifier les travailleurs sur l'autel sacré de l'Europe impérialiste Gérin prétend vouloir faire un front travailleurs/PME/ petits propriétaires pour sortir des traités de l'UE en oubliant la lutte pour le socialisme ... position pour le moins suspecte quand on connait l' interclassisme systématique des fascistes.

Je rejoins donc Abdallah sur un seul point: la nécessité de lutte contre toute forme de chauvinisme et d'idéologie de "préférence nationale" dans les mouvements communistes. Mais c'est une position abstraite et très théorique, il faut une fois de plus se rapporter aux contextes


Message posté par Songun

Et en ce qui concerne l'Hitlero-trotskysme auquel fit référence Vladimir, je le plussoie fortement et m'inquiète beaucoup pour le PCF. J'avais déjà suggeré un purge des trotskystes du PCF, pour des raisons évidentes, mais dans le cas d'une possible sympathie avec les idéaux nazis, ce n'est plus une simple exclusion du parti qu'il faut mais...


je ne vois pas le rapport entre le trotskisme qui a souvent été un ennemi objectif des mouvements communistes (pas forcément de la 3e internationale d'ailleurs) et des mouvements de libération nationale (ex: voir en Bolivie actuellement), et la caricature que tu viens de faire en parlant de sympathie idéologique entre fascisme et trotskisme. Au contraire les trotkistes ont toujours dénoncé les dérives idéologiques des mouvements communistes, qui ont été beaucoup plus perméables aux idéologies nationalistes (par pure démagogie électoraliste - ex: le duo Radek / Thälmann dans les années 30s qui aujourd'hui prête le flanc pour les historiens bourgeois qui s'empressent vite de dénoncer les liens entre fascisme et communisme)



Edité par AllXS - 10 Aug 2009 à 12:51
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
 Répondre Répondre Page  123 4>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 3,461 secondes.