Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Pour s'informer, notre sélection d'articles > International

[11/09] Sujet consacré à l'escroquerie du siècle

 Répondre Répondre Page  123 5>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: [11/09] Sujet consacré à l'escroquerie du siècle
    Envoyé : 29 Sep 2007 à 17:25
Robert Fisk : Moi aussi, je questionne la "vérité" du 11 septembre
de Robert Fisk
 
 
"Epargnez moi les exaltés, épargnez moi les complots. Mais comme tout le monde, j’aimerais connaître la véritable histoire du 11 septembre, à tout le moins parce qu’elle a marqué le déclenchement de la plus folle et dévoyée "Guerre contre la terreur" qui nous a conduit au désastre en Irak et en Afghanistan et dans une grande partie du Moyen Orient."

Chaque fois que je donne une conférence à l’étranger sur le Moyen Orient, il y a toujours une personne dans l’assistance - une seule - que je nomme "l’exalté". Toutes mes excuses à tous ceux, hommes et femmes, qui assistent à mes interventions et posent des questions éclairées et pertinentes - qui sont souvent un rappel à l’humilité pour le journaliste que je suis - et qui montrent qu’ils comprennent la tragédie du Moyen Orient bien mieux que les journalistes qui la couvrent. Mais "l’exalté" existe. Il se manifeste à Stockholm et à Oxford, à Sao Paulo et à Erevan, au Caire, à Los Angeles et, dans sa version féminine, à Barcelone. Quelque soit le pays, il y a toujours un "exalté".

La question qu’il - ou elle - pose ressemble à ceci : pourquoi, si vous êtes un journaliste libre, ne dites vous pas ce que vous savez vraiment sur le 11 septembre ? Pourquoi ne dites vous pas la vérité - que l’administration Bush (ou la CIA, ou le Mossad, faites votre choix) a fait sauter les tours jumelles ? Pourquoi ne révélez-vous pas les secrets qui sont derrière le 11 septembre ? L’hypothèse à chaque fois, c’est que Fisk sait, que Fisk a un bureau bien réel, rempli de dossiers factuels solides et contenant les preuves décisives de ce que « tout le monde sait » (c’est en général la phrase utilisée) : qui a détruit les tours jumelles. Parfois, l’exalté est visiblement angoissé. Un homme à Cork m’a hurlé ses questions et au moment où j’ai suggéré que sa version du complot était un rien étrange, a quitté la salle en vociférant des insultes et donnant des coups de pied dans les chaises.

Habituellement, j’ai tenté de dire la « vérité » ; bien qu’il y ait des questions sans réponses sur le 11 septembre, je suis le correspondant de The Independent au Moyen Orient, et pas le correspondant chargé des conspirations. Que j’ai assez de complots réels sur les bras au Liban, en Syrie, en Iran, dans le Golfe, etc, pour me préoccuper de complots imaginaires à Manhattan. Mon dernier argument - décisif, à mon avis - est que l’administration Bush a raté tout ce qu’elle a tenté de faire au Moyen Orient. Par quel miracle aurait-elle pu commettre les crimes contre l’humanité qui ont eu lieu le 11 septembre aux USA ?

Je m’en tiens aujourd’hui encore à ce point de vue. N’importe quel militaire qui peut affirmer qu’Al Qaida est en fuite - comme les américains l’ont fait il y à deux jours - n’est pas capable de réaliser quoi que ce soit de l’ampleur du 11 septembre. « Nous avons désorganisé Al Qaida, les obligeant à fuir », a déclaré le colonel David Sutherland au sujet de l’opération portant le nom de code -absurde de « Marteau étincelant » dans la province de Diyala en Irak. « La peur qu’ils ont de se confronter à nos forces prouve que les terroristes savent qu’il n’y a plus de repaire sûr pour eux ». Et ainsi de suite, tout ceci n’ayant aucune part de vérité.

Quelques heures plus tard, Al Qaida a attaqué Baquba avec une force de la taille d’un bataillon et massacré tous les cheiks locaux qui avaient tendu la main aux américains. Cela me remémore le Vietnam - une guerre que George bush a observée depuis le ciel du Texas - ce qui peut expliquer pourquoi il a mélangé cette semaine la fin de la guerre du Vietnam avec le génocide au Cambodge, dont la population a finalement été sauvée par ces mêmes vietnamiens que les frères d’armes de Bush, plus courageux que lui, avaient combattu si longtemps.

 
Mais nous y voilà. Je suis de plus en plus troublé par les inconsistances dans la version officielle du 11 septembre. Il ne s’agit pas uniquement des incohérences évidentes : où sont les débris des avions (moteurs, etc) de l’attaque du Pentagone ? Pourquoi les officiels qui ont été impliqués dans le vol United 93 (qui s’est écrasé en Pennsylvanie) ont été muselés ? Pourquoi les débris du vol 93 se sont dispersés sur des kilomètres alors que l’avion est censé s’être écrasé en entier dans un champ ? Encore une fois, je ne parle pas ici des « recherches » démentes d’un David Ickes [1] au Pays Merveilles et du désastre du World Trade Center - qui devraient donner à n’importe quel homme sensé l’envie de lire plutôt l’annuaire téléphonique.

Je parle de problèmes scientifiques. S’il est vrai, par exemple, que le kérosène brûle à 820 degrés Celsius dans des conditions optimum, comment les poutres métalliques des tours jumelles - dont le point de fusion est à 1480 degrés - pourraient céder au même moment ? (Elles se sont effondrées en 8,1 et 10 secondes) Qu’en est-il du troisième building - le building numéro 7 du World Trade Center, aussi nommé Salmon Brothers building (WTC7)- qui s’est effondré sur lui-même en 6,6 secondes à 17 heures 20 le 11 septembre ? Pourquoi s’est-il effondré de façon si nette alors qu’aucun avion ne l’avait heurté ? Le National Institute of Standards and Technology américain a été chargé d’analyser la cause de la destruction des trois bâtiments. Il n’a pas encore remis son rapport sur le WTC7. Deux professeurs américains en ingénierie mécanique réputés - définitivement pas du genre « exalté » - ont entamé une procédure contestant les conclusions de ce rapport, en se basant sur le fait qu’il pourrait être « frauduleux ou mensonger. »

 
Du point de vue journalistique, il y a eu de nombreuses choses étranges autour du 11 septembre. Les comptes rendus initiaux de journalistes disant qu’ils avaient entendu des « explosions » dans les tours - qui pourraient avoir été les craquements des poutres - sont faciles à écarter. C’est moins le cas pour l’information selon laquelle le corps d’une femme membre de l’équipage a été retrouvé avec les mains liées dans une rue de Manhattan. OK, acceptons qu’il se soit agi simplement du compte rendu d’un on-dit. Au même titre que la liste des pirates-suicide établie par la CIA qui incluait trois hommes qui étaient - et sont toujours - bien en vie et résident au Moyen Orient, était une erreur initiale des services de renseignement.

Mais qu’en est-il de l’étrange lettre attribuée à Mohammed Atta, le pirate-assasin au visage inquiétant, dont les conseils « islamiques » à ses abominables comparses - publiés par la CIA - ont abasourdi tous mes amis musulmans du Moyen Orient ? Atta y parle de sa famille, ce qu’aucun musulman aussi mal élevé soit-il ne mentionnerait vraisemblablement dans une telle prière. Il rappelle également à ses compagnons-de-crime de réciter la première prière du jour et poursuit en la citant. Mais aucun musulman n’aurait besoin d’un tel rappel, et s’attendrait encore moins à trouver le texte de la prière « Fajr » dans la lettre d’Atta.

J’y insiste. Je ne suis pas un théoricien des conspirations. Epargnez moi les exaltés, épargnez moi les complots. Mais comme tout le monde, j’aimerais connaître la véritable histoire du 11 septembre, à tout le moins parce qu’elle a marqué le déclenchement de la plus folle et dévoyée « Guerre contre la terreur » qui nous a conduit au désastre en Irak et en Afghanistan et dans une grande partie du Moyen Orient. Karl Rove, le conseiller qui, heureusement, vient de quitter Bush, a déclaré un jour « nous sommes un empire, désormais - nous créons notre propre réalité ». Vrai ? Au moins dites le nous. Cela pourrait mettre un terme à l’envie qu’ont certains de taper dans des chaises.

[1] David Ickes est un ex journaliste sportif de la BBC désormais célèbre pour ses théories délirantes.

Publication originale The independent, traduction HD pour Contre Info.

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1208

http://bellaciao.org/en/article.php3?id_article=15744 (ANG)

Article trouvé chez nos camarades : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=52915
 


Edité par Fidelista - 13 Jun 2009 à 11:24
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 29 Sep 2007 à 17:40
 
Toute les vidéos de l'excellent ReOpen 911 :
 

http://www.reopen911.info/videos/videos-essentielles/

  

 



Edité par Fidelista - 15 Jan 2008 à 16:41
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 03 Oct 2007 à 18:15

LES interrogations continuent sur les attentats du 11/9

WASHINGTON, le 11 septembre (PL). – Les Etats-Unis commémorent aujourd’hui le sixième anniversaire des attaques contre les Tours Jumelles de New York et le Pentagone, qui ont coûté la vie à presque 4 000 nord-américains.

Plusieurs années après ces actes terroristes, quelques interrogations sont toujours sans réponse concernant ces événements, qui ont causé la mort de plus de 3 000 personnes.

Des écrivains et des hommes politiques, comme Morgan Reynolds, ex-économiste chef du Département du Travail durant le premier mandat de George W. Bush, et Andreas von Bulow, ancien ministre de la Défense et autrefois leader des services de renseignements allemands estiment que ces actions ont été planifiées par Washington.

Il s’est agi d’une opération secrète pour laver le cerveau du peuple nord-américain, et de cette façon déboucher sur un long conflit, a indiqué Von Bulow dans une interview en 2004.

Les critiques indiquent plusieurs points qui remettent en cause la véracité de la version officielle comme le stricte ordre de silence imposé aux pompiers de New York et à l’administration fédérale de l’aviation.

En outre les édifices cinq et six du World Trade Center, qui ont été victimes d’incendies très importants ne se sont pas écroulés, malgré le fait qu’ils avaient des poutres d’acier beaucoup plus fines que les Tours, contrairement au numéro sept ; qui a été touché par un incendie beaucoup plus petit.

Après le sinistre, l’Agence fédérale pour les situations d’urgence a sorti la structure d’acier des édifices avant qu’elle puisse être analysée, malgré le fait que les lois établissent que les lieux d’un crime doivent être protégés pour une étude légiste.

Bien qu’il existe de nombreux points faibles, Washington persiste à présenter les attaques comme l’œuvre d’un groupe de 19 terroristes, membres du réseau Al Qaeda, dirigée par le saoudien Osama Ben Laden.  

Ce qui est vrai c’est que les attentats ont permis à Bush d’envahir l’Afghanistan et l’Irak, des pays où le Pentagone affronte de sérieux contretemps.

http://www.granma.cu/frances/2007/septiembre/mar11/interogan.html
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Oct 2007 à 09:21
ÉTATS-UNIS •  L'étrange complot contre l'Amérique
 
Voulaient-ils semer le chaos dans le pays et prendre le pouvoir ou sont-ils de pauvres types manipulés par le FBI ? Le procès quelque peu surréaliste de sept sans-abri accusés d'être des agents d'Al-Qaida vient de s'ouvrir à Miami.
 
En 2006, le FBI a-t-il démantelé un complot visant à faire sauter la tour Sears de Chicago ou a-t-il au contraire financé une conjuration imaginaire pour s'inventer un succès dans la guerre contre le terrorisme en pleine année électorale ? Sept hommes, issus du quartier le plus pauvre de Miami, sont accusés d'avoir fomenté un acte de guerre contre les Etats-Unis et d'avoir apporté un soutien matériel à Al-Qaida, ce qui pourrait leur valoir jusqu'à soixante-dix ans derrière les barreaux. A l'occasion d'un procès qui a commencé le 2 octobre et devrait durer trois mois, l'Etat se prépare à présenter comme preuves des enregistrements audio et vidéo réalisés au cours d'une opération du FBI. Les accusés y discuteraient d'un attentat à la bombe contre le célèbre immeuble de 110 étages à Chicago et contre un bureau du FBI à Miami Beach. Ces attentats étaient censés déclencher un chaos tel que ces hommes auraient été en mesure de prendre le pouvoir aux Etats-Unis, puis dans le monde, a déclaré en introduction le substitut du procureur Richard Gregorie. Leur projet allait de "choses aussi modestes que l'empoisonnement des salières dans les restaurants à d'autres aussi ambitieuses que la destruction de la tour Sears de Chicago et l'exécution des survivants".
L'idée serait venue à Narseal Batiste, intérimaire du bâtiment et gourou autoproclamé, qui se pavanait dans le quartier de Liberty City arborant aube et turban, armé d'une houlette de berger. Il se disait cheikh, prêchait contre la drogue et la violence conjugale dans un square local le dimanche et, avec les six autres accusés, constituait à Miami l'une des cellules du Moorish Science Temple, une secte mêlant christianisme, islam et judaïsme, qui revendique vis-à-vis du gouvernement américain une autonomie comparable à celle des tribus amérindiennes. Ana Jhones, avocate de Batiste, considère que le seul crime de son client est d'avoir été atteint de la folie des grandeurs. "Se prenant pour un chef religieux", il aurait dit aux deux informateurs du FBI qui se faisaient passer pour des contacts d'Al-Qaida ce qu'ils voulaient entendre dans l'espoir de toucher les 50 000 dollars offerts pour toute participation à la préparation d'attentats contre les Etats-Unis.

Après avoir arrêté les suspects, en juin 2006, dans un entrepôt délabré qu'ils avaient surnommé "l'Ambassade", les agents fédéraux ont reconnu que cette mission présumée contre des cibles américaines tenait "davantage de l'intention que de l'opération". En présentant leur dossier, le 2 octobre, les avocats de la défense ont brocardé les accusations du gouvernement, jugées ridicules et fabriquées. Ils ont dépeint leurs clients comme des victimes inconscientes de deux "mercenaires" vétérans qui auraient approché le FBI en affirmant avoir infiltré une cellule terroriste et lui auraient proposé de travailler sous couverture pour collecter des preuves grâce à des écoutes, des mouchards et des caméras cachées. La défense assure que les informateurs confidentiels auraient touché plus de 100 000 dollars pour leur travail et leurs frais, et auraient monté ces scénarios pour susciter l'intérêt du FBI et prendre les accusés au piège. Toujours selon leurs avocats, les sept hommes, tous des sans-abri, auraient surtout brillé par leur ignorance et leur ineptie.
Les informateurs auraient clairement expliqué à Batiste qu'il ne toucherait pas d'argent tant que lui et les autres n'auraient pas prêté serment à Al-Qaida, assure l'avocat de Lyglenson Lemorin, l'un des sept accusés. Sur l'enregistrement clandestin de la cérémonie, on voit bien que le rituel déconcerte les six amis de Batiste et qu'ils n'y ont pris part que dans l'espoir de récupérer de l'argent, poursuit l'avocat.

Depuis que le procureur R. Alexander Acosta a rendu publiques les arrestations, les rumeurs de piège orchestré par les autorités vont bon train. A Washington, Alberto Gonzales, alors ministre de la Justice, avait lancé que la capture de ces "terroristes locaux" avait épargné un nouveau 11 septembre aux Etats-Unis. D'après certains observateurs, le gouvernement Bush aurait procédé à ces arrestations pour démontrer son efficacité dans la lutte contre les terroristes juste avant les élections de novembre 2006. "Il faut se demander si ces hommes auraient voulu et pu commettre des attentats à la première occasion ou s'ils n'étaient qu'une bande de pauvres naïfs", commente Bruce Winick, un professeur de droit à l'université de Miami. D'autres experts rappellent toutefois que l'Etat ne peut pas prendre le risque d'attendre d'être sûr qu'un groupe qui parle de terrorisme est bel et bien sérieux.
 
Carol J. Williams
Los Angeles Times
 


Edité par Fidelista - 06 Oct 2007 à 09:25
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Dec 2007 à 13:37
Juste une petite réflexion:
C'est marrant qu'on ne trouve aucune objection à la thèse d'une implication du FSB russe dans attentats imputés aux islamistes tchétchènes dans les années 90 (cf; documentaire sur Poutine la semaine denrière à la télé sur France 2 à heure de grande écoute), pendant que la moindre nuance à la thèse officielle des attentats du 11 septembre équivaut à du "révisionnisme antisémite complotiste totalitaire fasciste nazi islamo-communiste méchant"...
    

Edité par guillaume - 04 Dec 2007 à 13:37
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Ares allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 860
  Citer Ares Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Dec 2007 à 16:51

c'est bien vrrrrai ça ! 

mais ce deux poids deux mesures est permanent et touche à peut pret tous les sujets....
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Dec 2007 à 12:13
 
 
WASHINGTON - La CIA a rejeté samedi les allégations selon lesquelles l'agence de renseignements n'aurait pas pleinement coopéré avec la commission d'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis et lui aurait occulté les vidéos de l'interrogatoire de deux suspects, affirmant avoir attendu la fin des travaux de la commission avant de détruire ces bandes.

La destruction, fin 2005, de ces vidéos concernant deux suspects membres d'Al-Qaïda secoue Washington, où le Congrès a promis d'ouvrir une enquête. Le ministère de la Justice cherche aussi à savoir ce qui s'est passé.

"La coopération et l'aide de la CIA sont ce qui a permis à la commission sur le 11 septembre de reconstituer le complot dans son très complet rapport", a déclaré samedi Mark Mansfield, porte-parole de l'agence, estimant que les insinuations de mauvaise coopération étaient "totalement sans fondement".

"Comme nous pensions que la commission pourrait réclamer les enregistrements, ils n'ont pas été détruits tant qu'elle était en activité", a-t-il par la suite ajouté.

Dans un document du 13 décembre, Philip Zelikow, l'ancien directeur exécutif de la commission fait le point sur les demandes qui avaient été faites à la CIA et considère que cette dernière n'a pas pleinement coopéré.

 
 
 
ETATS-UNIS

Enquête sur le 11 Septembre : la CIA accusée d'"obstruction"

NOUVELOBS.COM | 22.12.2007 | 14:59

Selon d'anciens membres de la commission officielle d'enquête, la CIA aurait caché des enregistrements d'interrogatoires de membres présumés d'Al-Qaïda.

La CIA aurait "fait obstruction" au travail de la commission officielle d'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001, indique le New York Times dans son édition du samedi 22 décembre.
Selon d'anciens membres de cette commission, la CIA aurait caché des enregistrements d'interrogatoires de membres présumés d'Al-Qaïda. Les anciens membres ont passé en revue l'ensemble des documents à leur disposition. Ils auraient aussi constaté que les enquêteurs avaient adressé à plusieurs reprises, en 2003 et 2004, des requêtes à la CIA pour visionner les bandes vidéo des interrogatoires des membres présumés d'Al-Qaïda, explique le New York Times. Mais ces requêtes n'avaient pas été satisfaites alors que la CIA affirmait avoir répondu à toutes les demandes qui lui avaient été adressées, ajoute le journal.

"C'est certainement mal"

L'ancien gouverneur républicain du New Jersey et co-président de la commission d'enquête, Thomas Kean, a déclaré: "Je ne sais pas si c'est illégal, mais c'est certainement mal". Et selon Lee Hamilton, autre co-président de la commission d'enquête, la CIA a "clairement fait obstruction" à l'enquête. Un mémorandum rédigé par Philip Zelikow, ancien directeur exécutif de la commission sur le 11 Septembre, précise qu'un complément d'enquête est nécessaire pour savoir si l'incapacité de la CIA à fournir les enregistrements à la commission constitue ou non une violation des lois fédérales.

Débat sur l'usage de la torture

Un porte-parole de la CIA, Mark Mansfield a déclaré que le renseignement américain avait été disposé à remettre les enregistrements à la commission d'enquête mais que les membres du panel n'avaient jamais demandé explicitement à les visionner. La CIA avait fait savoir le 6 décembre 2007 que ses services avaient détruit en 2005 plusieurs enregistrements vidéos d'interrogatoires musclés de membres présumés d'Al-Qaïda, relançant aux Etats-Unis le débat sur l'usage de la torture.
 
 
 
 
ÉTATS-UNIS •  La Maison-Blanche au courant de la destruction des vidéos de la CIA
 
Au moins quatre juristes de la Maison-Blanche ont pris part à plusieurs discussions avec la CIA, entre 2003 et 2005, pour décider s'il fallait ou non détruire les vidéos des interrogatoires musclés de deux agents d'Al-Qaida, affirme The New York Times. Ces révélations "montrent que la Maison-Blanche est bien plus impliquée dans la destruction des vidéos qu'elle n'a voulu le reconnaître jusqu'ici", souligne le quotidien new-yorkais.

Certains de ces juristes auraient expressément conseillé de détruire les enregistrements vidéo, arguant du fait qu'il ne fallait surtout pas que ceux-ci tombent entre les mains du public, en particulier après le scandale des sévices infligés par des militaires américains à des détenus irakiens dans la prison d'Abou Ghraib, qui avait éclaté en 2004.
 


Edité par Fidelista - 23 Dec 2007 à 12:26
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 10 Jan 2008 à 14:59

Les déclarations choc de l’ancien président italien
Selon le président Cossiga, le 11-Septembre a été organisé par les services occidentaux

L’ancien président de la République italienne, Francesco Cossiga, est connu pour son franc-parler. Dans une déclaration laconique, il a proclamé que « le roi est nu » : selon lui, comme tout les dirigeants occidentaux le savent, mais comme aucun ne le dit, ce sont les services US et israéliens qui ont perpétré les attentats du 11 septembre 2001.
 

Le quotidien italien de grande réputation Corriere Della Sera publie dans sa version en ligne sur Internet du 30 novembre la prise de position de l’ancien chef d’Etat italien Francesco Cossiga, selon laquelle le fait que les « attaques » du 11 septembre 2001 sur les tours du World Trade Center à New York ont été mises en scène par les services secrets américains et du ­Proche-Orient, était et est connu de tous les services secrets dans le monde.

Cossiga fut, de 1983 jusqu’à son élection comme Président de la République, président du Sénat italien. Il passait pour honnête et incorruptible, cela pendant toute la période de ses mandats jusqu’en 1992, ce qui lui valut le respect, même de ses opposants politiques. Il fut contraint de se retirer parce qu’il avait provoqué l’hostilité de l’Establishment politique et de l’OTAN en rendant publique l’existence de l’« Opération Gladio » et son rôle dans cette organisation. Les révélations de Cossiga avaient provoqué une enquête parlementaire en 2000 sur les activités de Gladio en Italie. Il en ressortit que les services secrets américains et de l’OTAN avaient mené des activités de terreur « sous faux drapeaux », causant de nombreuses victimes parmi la population civile. L’objectif fut alors de ­mettre sur le dos de groupes de gauche les actes de terreur, afin d’exciter la colère contre les communistes et de pouvoir exiger plus de moyens de la part de l’Etat.

Cossiga commente la plus grande duperie de l’histoire envers les populations du monde, toujours selon l’article du Corriere Della Sera, ainsi : « On nous fait croire que Bin Laden aurait avoué l’attaque du 11 septembre 2001 sur les deux tours à New York – alors qu’en fait les services secrets américains et européens savent parfaitement que cette attaque désastreuse fut planifiée et exécutée par la CIA et le Mossad, dans le but d’accuser les pays arabes de terrorisme et de pouvoir ainsi attaquer l’Irak et l’Afghanistan. »

Cossiga avait déjà en 2001 mis en doute la théorie officielle de complot, propagée par l’administration Bush, et mis l’accent sur le fait que l’attaque n’aurait pu avoir lieu sans l’infiltration du personnel des systèmes radar et de la sécurité aérienne américains. Les spécialistes de la construction mettent le doigt sur le fait que la symétrie et la chronologie de l’effrondrement des tours n’a pu avoir lieu qu’à l’aide d’explosifs, l’incendie ne pouvant pas être à l’origine de ce drame.

Il est remarquable que ce journal très apprécié cite actuellement les dires de ce chef d’Etat hautement respecté ; cela enlève toute crédibilité à la prétention qu’il s’agit d’exagérations d’une théorie de complot. Il semble qu’on veuille plus fermement attirer l’attention des politiciens de haut niveau en Europe sur le fait que rien ne peut justifier leur soumission envers les Etats-Unis, en ce qui concerne les massacres de populations et les guerres d’agression, y compris la prétendue « Opération liberté immuable » (« Operation Enduring Freedom ») et qu’il s’agit d’un crime contre l’humanité – avec toutes ses conséquences personnelles, comme l’avaient montré les procès de Nuremberg.

Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 13 Jan 2008 à 16:44
Le 11 septembre 2001 pour les nuls
 
L’US Air Force intercepte chaque année, en 10 minutes, une centaine d’avions égarés ou en panne de radio. C’est une opération soigneusement réglée. Mais le 11 septembre, les procédures ne sont pas respectées.

À 8h14, le vol AA11 est détourné. Deux F15 décollent mais ils partent du mauvais aéroport, Otis, à 250 km de New York, au lieu de McGuire à 20 km, et traînent en chemin. Le vol 11 n’est pas intercepté et s’écrase contre la tour nord du World Trade Center, 30 minutes après son détournement.

À 8h42, le vol UA175 est détourné à son tour. Les F15 déjà en vol ne l’interceptent pas, prétextant des radars aveugles. Le vol 175 frappe la tour sud du WTC 20 minutes après son détournement.

À 8h50, le vol AA77 est détourné. Deux F16 décollent pour l’intercepter mais à la suite d’une mauvaise lecture de l’écran radar, ils partent dans une autre direction. Ils n’interceptent pas le vol, qui frappe le Pentagone (à Washington) 45 minutes après son détournement.

À 9h27, le vol UA93 est détourné et c’est le quatrième et dernier avion à l’être. Alors que l’espace aérien des États-Unis est fermé – une première historique –, les contrôleurs aériens s’interrogent durant 20 minutes pour savoir si oui ou non, ils dérangent les militaires pour demander l’interception. Ils décident finalement que non et le vol 93 s’écrase à Shanksville, une zone rurale de Pennsylvanie, à 10h06, 40 minutes après son détournement et sans avoir été intercepté. L’échec est total pour la sécurité aérienne.

En juin 2001, l’Allemagne prévient les États-Unis qu’un attentat majeur est en préparation. En juillet, la Grande-Bretagne, l’Afghanistan, la Jordanie et la Russie font de même. En août, Israël alerte à son tour les États-Unis tandis que la Grande-Bretagne et la Russie avertissent que l’attaque est imminente. Les services de renseignement US vont alors s’entêter à ne surtout pas arrêter les terroristes.

En juillet 2001, John O’Neill, le meilleur spécialiste d’Al-Qaïda, quitte le FBI, la Maison Blanche lui préférant l’approche diplomatique. Toujours en juillet, David Frasca, agent FBI, stoppe l’enquête de l’agent Kenneth Williams portant sur des membres d’Al-Qaïda prenant des cours de pilotage aux États-Unis.

En août, l’agence FBI de Minneapolis est sur le point d’arrêter Zacarias Moussaoui et peut-être, les autres terroristes du 11 septembre. Mais un agent du siège, Marion Bowman, supprime du fichier central l’information rattachant Moussaoui à Al-Qaïda, empêchant ainsi l’arrestation de Moussaoui.

Anthony Shaffer, un agent des services de renseignement militaires, témoigne que ses services avaient repéré plusieurs pirates du 11 septembre et qu’au cours d’une réunion, leur photo avait été recouverte d’un Post It afin d’indiquer qu’ils étaient “hors investigation”. Sibel Edmonds, traductrice au FBI, témoigne que son supérieur altérait des traductions, escamotait des documents et que le FBI avait une connaissance précise de l’attentat en préparation.

Deux organismes scientifiques, la FEMA et le NIST, ont enquêté sur la chute des Tours Jumelles. Le NIST a élaboré une simulation informatique dans laquelle les tours, étonnamment, ne tombaient pas, à moins de toujours prendre la pire des hypothèses ET de programmer une résistance nettement inférieure aux mesures expérimentales (planchers). Seuls 10 à 13 des puissants poteaux centraux ont été abîmés lors de l’impact, sur un total de 47 que compte cette structure hautement redondante (en acier).

Autre fait étrange : sous les décombres des tours se trouvait de l’acier fondu, c’est-à-dire des températures que le kérosène est incapable d’atteindre. Personne n’explique cela. Et avant la chute des tours, du métal fondu de couleur jaune coulait le long des parois. Le NIST dit qu’il s’agit d’aluminium mais celui-ci est gris argenté et non jaune. L’acier, lui, est jaune.

Les experts de la FEMA ont aussi observé d’étranges trous dans les poutres ainsi que des traces de sulfidation. D’ordinaire, les incendies ne provoquent ni trous, ni sulfidation.

Autre sujet d’étonnement : les tours sont tombées anormalement vite, quasiment à la vitesse de la chute libre. Les étages inférieurs n’ont opposé aucune résistance. Le NIST suggère qu’il est normal qu’il en soit ainsi mais son étude s’arrête au début de l’effondrement et n’étaye donc pas cette suggestion.

Une troisième tour s’est effondrée le 11 septembre : la tour n°7 du WTC. La cause reste mystérieuse. Le rapport du NIST, prévu en 2005, remis à 2006, remis à 2007, n’est toujours pas paru. Or, il se trouve que l’effondrement de la tour n°7, “propre”, vertical, par le bas, ressemble à s’y méprendre à un dynamitage, comme on démolit les vieux immeubles.

Le NIST n’explore pas cette piste, et ne l’explore pas non plus pour les Tours Jumelles malgré plusieurs similitudes. Pourtant, l’acier fondu, les trous dans les poutres et les traces de sulfidation peuvent témoigner que des explosifs ont été utilisés.

Plusieurs caméras ont filmé l’avion qui a frappé le Pentagone mais les autorités ne rendent pas publics les films, sauf un qui possède un rythme lent et sur lequel on ne voit pas l’avion. Les enquêteurs auraient reconstruit l’avion dans un hangar mais personne n’a vu cette reconstitution. Seuls quelques quintaux de débris semblent avoir été extraits du site du Pentagone alors qu’un Boeing 757 pèse 45 tonnes à vide.

Les heures et les jours précédant le 11 septembre, des délits d’initié s’élevant à plusieurs dizaines de millions de dollars ont été commis. La piste mène vers les États-Unis. Les enquêteurs déclarent que les suspects sont au-dessus de tout soupçon et donc, que ce ne sont pas des délits d’initié.

Pour toutes ces raisons, le gouvernement des États-Unis doit être considéré comme le suspect numéro 1 des attentats du 11 septembre, en lieu et place d’Al-Qaïda. Une nouvelle enquête doit déterminer les complicités internes et notamment, dire qui a posé les explosifs.

http://reopen911.info
(le 11/01/2008)

Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
Jean michel hue allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 14 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 40
  Citer Jean michel hue Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 14 Jan 2008 à 11:06
http://www.dailymotion.com/video/x3ph2f_journaliste-menace-de-prison-dasqui_news  


une bonne arnaque le 11 septembre...

Edité par Fidelista - 15 Jan 2008 à 16:42
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 28 Jan 2008 à 20:10

http://www.filmstreaming.info/films-streaming/zeitgeist  
http://video.google.com/videoplay?docid=5547481422995115331  

encore 1 documentaire, celui ci c 1 triptyque sur 3 thèmes de subversion historique aux Etats unis: religion, 9/11 et système des banques centrales.
Les 5,6 premières minutes sont nases mais le développement est assez pertinent
 
edit: URL fonctionnelle


Edité par Fidelista - 28 Jan 2008 à 20:53
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
Ares allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 860
  Citer Ares Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Feb 2008 à 12:21
J'arrive pas à m'y faire...que les usa aient laissé faire par incompétence ou volonté de manipulation (comme pour Pearl-Harbour) ok.
Qu'il y ait eu complot cia-mossad pour faire sauter les tours etc...j'avoue que ça passe mal
même si je n'exclue rien....
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Feb 2008 à 13:35
Message posté par Ares

J'arrive pas à m'y faire...que les usa aient laissé faire par incompétence ou volonté de manipulation (comme pour Pearl-Harbour) ok.
Qu'il y ait eu complot cia-mossad pour faire sauter les tours etc...j'avoue que ça passe mal
même si je n'exclue rien....
 
C'est parce que c'est trop énorme que c'est dur à avaler, et si la vérité éclatait, des gens, de simples citoyen deviendraient fous.
Voila une réponseque j'avais faite chez La Riposte
 
En fait, la forme est sans importance par rapport au fond, car les experts et contre-experts vont s'affronter encore longtemps.

Par contre, en prenant du recul, il est tout à fait évident qu'une telle opération, sa planification et encore plus sa réussite, ne peut absolument pas être l'oeuvre d'une bande de demeurés qui s'entrainent en simulateurs et braquent des zincs avec des couverts en plastique ou des petits cutters, le tout dirigé par un illuminé au fond d'une grotte. Pour en finir avec ça, balancer un énorme avion de ligne à pleine vitesse dans un building c'est comme de vouloir viser une allumette avec une fléchette, passons.

Tout ceci n'a qu'une importance relative par rapport à l'examen sans complaisance du fond :
La planification d'une opération de cette ampleur requiert des centaines de personnes et des années.
Agents dormants, infiltrés, financiers, coordinateurs, agents de liaisons, d'intendances, kamikazes, et les indispensables fusibles. Ces circuits doivent être triplés, quadruplés et plus, totalement hermétique les uns des autres. La structure dirigeante est au sommet d'une pyramide, dont les intermédiaires doivent être interchangeables, sacrifiable à tous moments et remplaçable immédiatement.

Les circuits financiers requièrent eux mêmes au moins autant de personnel que les opérationnels de terrain, et organisé de la même manière. Les agents de liaisons de type interface finance/logistique/intendance/terrain doivent être démultiplié, également remplaçable, et quasiment impossible à cloisonner. Les moyens financiers pour tous ces réseaux sont logiquement colossaux et impliquent donc de vastes réseaux de blanchiement. Les planificateurs se doivent d'être présent sur tous les continents, à chaque étape, et possèder leurs propres réseaux. Les communications à tous niveaux, pour être efficace se doivent d'être démultipliable à l'infini, mais ne peuvent jamais être totalement sure.
Les capacités d'exfiltrations de sécurité sont encore d'autres réseaux à entretenir et controler qui se doivent d'avoir de conséquent moyens matériels pour être efficace.

Chaque étape de la planification se doit de posséder de multiples scénarios de rechange et un seul homme ne peut-être l'unique dépositaire de l'ensemble des opérations complexe à tous niveaux.
La transversalité au niveau organigramme des intermédiaires est une énorme faiblesse.
De tels réseaux ne peuvent être à l'abri des infiltrations et des fuites, ce qui rend encore plus hypothétique une réussite totale.

Mais le pire est à venir: L'infiltration.
L'infiltration des rouages de l'administration nord-américaine, au plus haut niveau et dans toutes les directions, de l'aviation civile au Pentagone en passant par le NORAD, réclamerait des vies consacré à cela, pour saboter, camoufler, et définir les fenètres de tirs. La encore, on retrouverait le même mode de fonctionnement que la partie opérationnelle, mais en beaucoup plus sensible au niveau planification, communications, liaisons et rapporteurs. La partie renseignement est fondamentale dans le cadre de cette opération.
A ce niveau du dispositif, le ratage d'un seul d'entre eux annule l'opération.

La clandestinité totale pour l'ensemble n'est donc logiquement pas envisageable.

Pour être crédible, c'est très exactement ce que la commission officielle Kean/Hamilton aurait du mettre à jour.

Et qu'avons nous reçu à la place ? Des hypothèses totalement foireuses qui n'ont aucun rapport avec un mode opérationnel d'une telle ampleur. A leur décharge, cette commission n'a bénéficié que de 600 000 $ pour travailler, Kenneth Star en a eu 40 millions pour prouver que Bill avait taché la robe de Monica. Comme il existe 5 fois plus de ressource attribué aux enquètes de violations de l'embargo sur Cuba, que pour poursuivre Ben Laden.

Au-dela, pas le plus "petit" membre des services de renseignement, aucun militaire, d'aucun pays ne pourra avaler la version officielle, et pour cause :

Le véritable pouvoir de nuisance des cellules terroristes telles que nous les connaissons, est extrèmement limité.
Un camion d'explosif en 1993 dans le WTC. Une barque bourré d'explosif contre l'USS Cole en 2000 au Yemen. Quelques bagnoles contre des ambassades. A Londres et à Madrid, il s'agit d'opérations plus ou moins réussies, individuelles, et les auteurs sont immédiatement arrêté tandis que leur minable réseau est identifié et démantelé. Ce qui rend l'imprévisibilité de telles actions est la nature même de ces cellules : Individuelle, autonome, et une organisation horizontale. Tout le contraire de ce que nous avons vu plus haut.

Comment ne pas voir l'évidence de la différence d'échelle entre ces piqures de moustiques et une opération telle que celle du 11/09 ?
Il est également impossible qu'un groupe terroriste possède un tel potentiel de nuisance, alors qui d'autre qu'un puissant service de renseignement, possèdant et maitrisant l'ensemble de la chaine ?

Surtout, gardons bien à l'esprit que l'Opération Northwood (1962), prévoyait déja de tuer un grand nombre de citoyen US par son gouvernement, à l'aide d'avion de ligne et de frappe sur des batiments militaires.

La problématique actuelle, posé par les travaux sur l'hypothèse alternative du 11/09 est sa très grande disparité. Il est indispensable de tout lire, tout voir, pour reconstituer le fil complet des évènements. Et ce n'est qu'a cette condition que nous pouvons avoir une vue d'ensemble très clair, et dans laquelle la version officielle apparait irréfutablement comme un mensonge éhonté.
Cet effort est indispensable, car cet évènement, façonne notre présent et notre futur, jusqu'a la possibilité de provoquer un conflit nucléaire. Tant que ce mythe ne sera pas démonté, nous n'aurons aucune possibilité de stopper significativement l'administration capitaliste et nihiliste des Etats-Unis d'amérique.

Pour conclure, je vous recommanderais le livre de Tarpley, qui est le travail le plus synthétique et abouti qu'il m'ait été donné de consulter:
http://www.editionsdemilune.com/la-terreur-fabriqu%C3%A9e-made-in-usa-p-6.html
Le travail de Von Bülow est également passionnant de par les références de l'auteur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Andreas_von_B%C3%BClow

Salutations Révolutionnaires.
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 16 Jul 2008 à 11:57
Pour les camarades scientifiques et les autres.
Vulgarisé et édifiant :
http://video.google.com/videoplay?docid=2284299481923871668&hl=fr  


Edité par Fidelista - 16 Jul 2008 à 11:57
Haut de la page
Nikolaï allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 27 May 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 370
  Citer Nikolaï Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 16 Jul 2008 à 14:24
Nous avons là de très très bons supports vidéos. Merci pour ces informations. Je vous RECOMMANDE entre autre, une vidéo que l'on trouve sous le nom de Loose Change 9/11. C'est un documentaire d'environ une heure, en deux parties je crois. Il est sous-titré en français. Il soulève de grosses questions. Cependant j'invite chacun de vous à garder un recul important quant au contenu du documentaire. Même s'il dévoile certaines vérités, il semble aller un peu loin...
Documentaire à voir : Loose Change 9/11 Partie 1

Edité par Nikolaï - 16 Jul 2008 à 14:25
Nikolaï
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 16 Jul 2008 à 15:39
Vous trouverez toutes les videos qui circulent sur le net sur le site de l'association française Reopen 9/11

Sinon petite rectification par rapport à la video postée par Fidelista, aujourd'hui Architects & Engineers for 9/11 Truth rassemble 400 professionnels et universitaires (et non plus 160)

Pour les aspects techniques, je vous conseille une video qui est sur le site reopen, c'est une conférence d'universitaires qui se succèdent à la tribune. Malheureusement il y en a tellement maintenant que je n'ai pu la retrouver.

Ce site est une source d'info quasi-quotidienne pour moi, je vous conseille fortement de l'explorer dans tous ses recoins, de visionner les videos et de lire les documents

une remarque aussi: Alex Jones est très actif sur ce terrain du 9/11 for truth, mais il est aussi foncièrement et vulguairement anti-communiste. Il serait peut-être temps d'intégrer cette question du 9/11 dans les débats politiques ne serait-ce que pour diffuser les informations à un plus vaste public. L'association reopen a fait une tournée en france cette année, ils ont fait un débat au parlement européen, et ils ont connu tout un tas de petits succès. Je verrai bien le 11 septembre abordé dans une débat de l'Agora à la fête de l'Huma pour débuter. Le tout est de donner une plateforme politique à ce fait géopolitique majeur. Ensuite en parler dans les fédérations locales de vos organisations respectives, pour faire progressivement remonter les infos.

EDIT: nikolaï> je te conseille de visionner d'autres videos que celles-ci. c'est une des toute première réalisée avec très peu d'éléments matériels, et donc forcément beaucoup trop de généralisations abusives et de conclusions abruptes.

Edité par AllXS - 16 Jul 2008 à 15:44
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 16 Jul 2008 à 17:27

Message posté par AllXS

                              Reopen 9/11

EDIT: nikolaï> je te conseille de visionner d'autres videos que celles-ci. c'est une des toute première réalisée avec très peu d'éléments matériels, et donc forcément beaucoup trop de généralisations abusives et de conclusions abruptes.

 
Oui, notamment 911 mysteries et Loose Change 2nd Editions sont plus abouties.
Par contre, pour avoir été inscrit sur la mailing list de l'assoc, j'ai trouvé dommage que ce combat pour la vérité draine un gros paquet de parano qui voit dans le 11/09, la preuve du complot mondial des illuminatis-and-bones-limite-raéliens, un gros paquet de pur délire pathologique..
Ca décridibilise la cause.
 
Séquence "revival", dommage :


Edité par Fidelista - 16 Jul 2008 à 17:30
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 16 Jul 2008 à 17:33
Pas besoins d'Illuminatis et autres judéo-moçoniques pour expliquer les complots , la plupart du temps l'appat du gain suffit.

Edité par T 34 - 16 Jul 2008 à 18:41
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
Fidelista allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 21 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 3256
  Citer Fidelista Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 16 Jul 2008 à 17:59
Message posté par T 34

Pas besoins d'Illuminatis et autres judéo-moçoniques pour expliquer les complots , la plupart du temps l'appat du gains suffit.
 
Bien évidemment.
 
Pour détendre, ça date de début 2002, fallait oser à l'époque :
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 12 Sep 2008 à 16:15

Humour

 
Jean-Marie Bigard demande pardon en roman photo.
 


Edité par T 34 - 12 Sep 2008 à 16:16
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  123 5>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,076 secondes.