Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Actualités > Actualités francophones

Suisse : Assurance-chômage

 Répondre Répondre
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: Suisse : Assurance-chômage
    Envoyé : 11 Dec 2009 à 00:26
Assurance-chômage: le National serre la vis
 
09.12.2009
 
Alors que la situation se dégrade sur le marché du travail, le Conseil national a durci les conditions pour toucher le chômage. Les jeunes et les chômeurs de longue durée sont les principales victimes de la volonté d'économiser. Les cotisations augmenteront moins que prévu.

La 4e révision de l'assurance chômage a été adoptée mercredi par 119 voix contre 61, le jour de l'annonce d'un pic de chômage à 4,2%. Même si le Conseil des Etats doit se prononcer à nouveau, le référendum est programmé.

Le camp rose-vert n'a réussi à faire passer aucune proposition et même la conseillère fédérale Doris Leuthard a fait la grimace.

Au nom de l'assainissement de l'assurance-chômage, dont la dette approche 6 milliards, et alors que le Seco a annoncé mercredi que le nombre de chômeurs a atteint 163'950 en novembre, la Chambre du peuple a taillé drastiquement dans les prestations. Elle a réalisé quelque 210 millions d'économies supplémentaires par année, principalement sur le dos des jeunes, en plus des 576 millions prévus par la Chambre des cantons.

Les jeunes pas épargnés

Ainsi, les étudiants qui ne trouvent pas d'emploi au terme de leur formation risquent d'attendre 260 jours pour toucher 90 indemnités journalières au plus. Le National a introduit une autre innovation: les chômeurs de moins de 25 ans sans enfant à charge n'obtiendraient plus que 130 jours d'indemnités, même s'ils cotisent depuis des années.

La durée maximale devrait être réduite à 260 jours pour les 25 à 30 ans. Ces deux catégories perçoivent aujourd'hui 400 jours dès une année de versements à l'assurance.

Emploi "convenable"

Tour de vis supplémentaire prévu pour les moins de 30 ans: ils devront accepter un emploi même si celui-ci ne correspond pas à leurs qualifications. La Chambre du peuple a emboîté le pas au Conseil des Etats sur ce point par 101 voix contre 82.

Les chômeurs plus âgés ou avec une famille à entretenir ne seront pas épargnés. La durée des indemnités risque d'être limitée à 260 jours après un an de cotisation (400 jours aujourd'hui). Pour maintenir le niveau actuel, il faudra cotiser durant au moins 18 mois. Seuls les travailleurs de plus de 55 ans auront droit au maximum de 520 jours après deux ans de versements.

Le National s'en est pris aussi aux chômeurs de longue durée. Par 93 voix contre 88, il a décidé de réduire leurs indemnités de 5% après 260 jours. La même coupe interviendrait à nouveau après 330 jours. "Il s'agit d'éliminer toute incitation à rester dépendant de l'assurance", a justifié Johann Schneider-Ammann (PLR/BE).

Clause romande supprimée

Les jeunes seront particulièrement touchés par ces nouvelles mesures.Les délais de carence seront prolongés pour les personnes qui ne doivent pas entretenir d'enfant. Ceux qui disposent d'un revenu entre 60'001 et 90'000 francs percevraient le chômage seulement après 10 jours au lieu de 5 pour les autres. L'attente passerait à 15 jours pour un revenu jusqu'à 125'000 francs et à 20 jours pour un salaire supérieur.

Quant aux régions durement frappées par la crise, elles ne pourront plus demander de prolongation temporaire du chômage à 520 jours. Par 124 voix contre 68, le Conseil national a exclu le maintien de la clause profitant surtout à la Suisse latine. Exit aussi l'idée de prolonger la durée du chômage partiel.

Cotisations à la hausse

Après avoir sabré dans les prestations, le National a atténué la hausse des cotisations salariales. Par 117 voix contre 67, il a refusé un relèvement temporaire de 0,1 point censé éponger les dettes de l'assurance. Les recettes escomptées, 230 millions, seront compensées par les économies prévues, d'après la droite. Les cotisations paritaires sur les salaires passeront de 2 à 2,2%, avec à la clé 486 millions de recettes.

Quant aux personnes touchant des salaires compris entre 126'000 et 315'000 francs, elles devront verser en plus à nouveau temporairement un pourcent de solidarité (+160 millions).

La gauche a plaidé en vain pour une hausse définitive des cotisations à 2,3% et une extension de la ponction sur les hauts revenus. De toute façon, le gouvernement va utiliser la marge de manoeuvre dont il dispose pour relever les cotisations dès 2011, a averti Doris Leuthard. L'ampleur de la hausse n'est pas encore déterminée, selon elle.

 
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
 Répondre Répondre

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 1,668 secondes.