Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Autres > Archives

Fête de l'Huma 2010, 10/11/12 septembre

 Répondre Répondre Page  12>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: Fête de l'Huma 2010, 10/11/12 septembre
    Envoyé : 06 Jul 2010 à 18:08



Edité par Fidelista - 03 Sep 2010 à 20:00
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 28 Jul 2010 à 11:26
Faut-il défendre la langue française ? Débat à la fête de l’Humanité

En 2003, devant le Conseil européen, Ernest-Antoine Seillière, président de la confédération patronale européenne Business-Europe, déclarait que l’anglais était « la langue de l’entreprise ». En 2007, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la France ratifiait le protocole de Londres, autorisant les entreprises à déposer leurs brevets seulement en anglais. Depuis, « nombre de grandes entreprises s’emploient à basculer au tout anglais », constatent des associations dans un récent appel à défendre la langue française, « notre bien commun », qui en appelle à la « résistance linguistique » et à « un grand débat national sur la place respective du français et des autres langues ». A travers la question de la langue, c’est aussi la question des outils de la citoyenneté qui est posée.

C’est pourquoi la fondation Gabriel Péri organise en collaboration avec La faute à Diderot une rencontre au Village du livre, lors de la fête de l’Humanité 2010, samedi 10 septembre à 12 heures 45. D’ores et déjà, ont annoncé leur participation : Philippe Loubière, rédacteur en chef de la revue Lettres, éditée par l’Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française et Jean-Louis Cuisinier, syndicaliste. Le débat sera animé par Guy Carassus, membre du Conseil scientifique de la Fondation Gabriel Péri.

 

Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 28 Jul 2010 à 11:27

Simple Minds, la machine à tubes

Leur new wave a fait le tour du monde. Le groupe sera sur la Grande Scène samedi 11 septembre. De quoi ravir les fans et tous les amateurs de pop.

(J-45) Il a eu ses hauts, il a eu ses bas. Mais il reste, au-delà des années, l’un des porte-drapeaux de la new wave anglaise. Né à la fin des années 1970 sous le nom de scène Johnny & The Self Abusers, Simple Minds est un de ces nombreux groupes apparu du jour au lendemain à l’époque de la musique prospère. Après un premier 45-tours au succès modéré, Jim Kerr au chant, Tony Donald à la basse, les guitaristes Charlie Burchill et Duncan Barnwell ainsi que le batteur Brian McGee rebaptisent leur formation et changent d’orientation musicale. Ambiance plus synthétique, guitares fluides et rythmes techno-funk : Simple Minds est lancé.

Dès lors, d’album en album s’enchaîne la new wave. Influencé par la musique de David Bowie, le groupe enregistre les albums Life in a Day et Real to Real Cacophony, tous deux sortis en 1979. L’année suivante, ce sera une new wave plus froide et plus expérimentale dans Empires and Dances. Enfin le groupe s’essaie à un style de plus en plus dansant dans un double album Sons and Fascination/Sister Feelings Calls (1981).

Quatre ans plus tard, Simple Minds acquiert sa renommée internationale avec le tube Don’t you (Forget About Me), bande originale du film Breakfast Club. Ce tube contribue à classer le groupe parmi les meilleures fomations pop-rock capable de déplacer les foules. Sa notoriété établie, Simple Minds participe au Live Aid de 1985 et compose deux titres qui deviendront des tubes de leur album Street Fighting Years (1989), marquant l’engagement profond du groupe. Le premier, Mandela Day, évoque le problème de l’Apartheid en Afrique du Sud. Tandis que Belfast Child, relate les tensions en Irlande. Mais c’est à cette même période que le groupe, empli de bons sentiments, perd de sa crédibilité auprès de ses premiers fans, qui lui reprochent de virer trop rock.

En 1991, l’album Real Life rencontre un petit succès, notamment en Europe, grâce aux tubes Let There Be Love et See the Lights mais se révèle cependant moins marquant que les précédents albums. Le « phénomène » Simple Minds est passé. Public et médias s’en désintéressent, voire le jugent démodé. Jusqu’en 1995, où le groupe se reforme, avec pour seuls membres d’origine Jim Kerr et Charlie Burchill, et enregistre Good News From the Next World, un album rock à l’atmosphère plus intimiste. En 1998, un autre opus est produit, Neapolis, signant un retour au son expérimental des débuts, précédant l’album Black & White 050505 de 2005 au son réellement novateur. Simple Minds signe son grand retour en 2009 avec l’album Graffiti Soul, plus rock et énergique, qui lui permet de renouer avec le succès à la fois auprès des fans et des critiques, puisqu’il se classe 10e des charts anglais dès sa sortie. Il faut dire que Simple Minds est une magnifique machine à tubes. Un grand moment de nostalgie en perspective.

Camille Boulate

Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 28 Jul 2010 à 11:28

The Prodigy, la big explosion

Portés par des morceaux nerveux et puissants, en septembre, les désaxés électros de The Prodigy vont faire vibrer le public de la Fête de l’Humanité.

Le soir de l’ouverture, la Grande Scène ne restera pas froide longtemps ! The Prodigy, premier groupe à sévir le vendredi 10 septembre prochain, va à coup sûr enflammer le public de la Fête de l’Huma. Après avoir fait hurler leurs fans au Zénith de Paris où le groupe a joué à guichets fermés les 17 et 18 avril dernier, Keith Flint et ses partenaires se sont sans doute promis d’en faire de même à La Courneuve.

Même si le nom de ce groupe ne vous dit rien, vous les avez sûrement entendus dans des films tels que The Matrix des frères Wachowski, Charlie’s Angels d’Ivan Goff et très récemment dans Kick-Ass de Matthew Vaughn, puisque The Prodigy a participé aux bandes originales de ces quatre films. La musique de cette formation britannique, née à Baintree, dans l’Essex, se caractérise par un rythme survitaminé et un set tenant de divers mouvements de la scène électronique underground, comme la rave, le hardcore, l’industriel ou le break beat. En résumé, le son de The Prodigy, c’est surtout une percussion très présente alliée aux voix de Keith Flint et Maxim Reality, le tout scandant des éclats de mélodies brutes et cinglantes.

L’aventure commence en 1990 par la signature d’un contrat entre Liam Howlett, leader de The Prodigy, et le label de musique indépendante XL Recordings. En 1991, quatre singles sortiront rapidement. Mais c’est le morceau Charly, issu de l’album Experience, qui projettera les quatre musiciens sur le devant de la scène.

The Prodigy s’oriente ensuite davantage vers le rock. En 1994 sort Music for the Jilted Generation qui arrive premier des charts anglais. Puis, le 30 juin 1997, c’est au tour de leur troisième album, The Fat of the Land, de ravir les fans. Ce troisième opus devient emblématique du big beat, nom inventé par la presse anglaise à cette époque pour définir le style de musique véhiculé par des artistes tels que the Chemical Brothers ou Fatboy Slim. En 2002, Liam Howlett sort un nouveau titre de The Prodigy, Baby’s Got a Temper. Parallèlement, il collabore avec son beau-frère Liam Gallagher, chanteur du groupe Oasis, sur Shoot Down, single issu du nouvel album de The Prodigy, Always Outnumbered, Never Outgunned qui paraît en août 2004 sans toutefois rencontrer le succès de ses productions précédentes. En septembre 2005, le groupe sort Their Law : The Singles 1990-2005, un best of reprenant tous les singles qui ont fait son succès et incluant des remix et des inédits. Ce CD devient la meilleure vente d’albums au Royaume-Uni. Le dernier album, Invaders Must Die, est sorti en 2009. On y retrouve le typique mélange rock-électro. Ainsi, les membres de The Prodigy continuent leur route en nous envoyant depuis le fin fond de leurs délires électroniques des morceaux nerveux et puissants.

Emily Jokiel

Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 28 Jul 2010 à 11:36

Danakil

Danakil s'est imposé dans l'univers français du reggae grâce à la formidable énergie que ses membres dégagent sur les planches. Pour preuve, un album "Live" enregistré en novembre 2008 au Cabaret Sauvage sorti après deux opus réalisés en studio. Ce groupe, fondé en 2000 et originaire de Marly-le-Roi, a pourtant été victime, en 2006, de censure pour une chanson jugée "offensante" par sa propre ville, qui avait alors décidé de le déprogrammer. En cause, ces paroles anti-MEDEF : « J'serais pas le premier, j'serais pas le dernier à critiquer la société... Je vais virer le MEDEF à grands coups de pieds dans les fesses ! ».

Vendredi 10 septembre sur la Grande Scène

Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Aug 2010 à 16:54

La Fête pour se défendre et changer

La Fête de ce journal qui, chaque jour, chaque semaine avec l’Humanité Dimanche, inscrit l’humanité, le respect, la fraternité, la justice au centre de ses analyses et de son contenu rédactionnel.  Cette année encore, nous avons voulu vous donner accès à un programme culturel et artistique de grande qualité. Avec des dizaines de milliers d’autres, vous pourrez découvrir ou redécouvrir The Prodigy, Jacques Dutronc, Simple Minds, Alain Souchon, Madness, Caravan Palace, Raggasonic, Danakil, etc.

Mais se retrouver ensemble à ce grand rassemblement populaire, politique et culturel qu’est la Fête, aura cette année une grande importance pour plusieurs raisons :

►C’est le moyen de crier collectivement sa colère et de faire entendre sa révolte, son refus de laisser le pouvoir de droite imposer des sacrifices injustes au nom  de la loi de l’argent roi. C’est un système au service des puissants qui est à l’origine de la violente crise actuelle. Ce ne doit pas être aux peuples de payer. La Fête de l’Humanité sera la Fête de l’anti-austérité.

►C’est l’occasion de se rassembler en nombre pour défendre un progrès de civilisation qui concerne les jeunes et les moins jeunes : le droit à la retraite à 60 ans, mais aussi la protection sociale et les services publics.

►C’est le lieu où tous les républicains, les démocrates, les humanistes vont se retrouver pour s’opposer aux nouvelles dérives populistes, discriminantes, racistes du pouvoir sarkozyste. Ces dérives se font sous couvert de sécurité, alors que le gouvernement réduit le nombre d’enseignants et d’éducateurs, laisse une bonne partie de la jeunesse au chômage et dans la mal vie, réduit même les moyens de la justice et d’une police de prévention au service des populations. La Fête de l’Humanité sera la Fête pour la République, la Fête pour la liberté.

►La Fête sera celle de la paix et du désarmement. Celle de l’exigence du retrait des troupes d’Afghanistan et d’Irak, celle de la solidarité avec le peuple palestinien. Ce sera la Fête agissante pour obtenir la liberté pour Salah Hamouri.

►Elle sera aussi le rendez-vous mis à la disposition de la réflexion, du débat, de la mise en commun d’idées neuves à gauche sur les moyens de battre M. Sarkozy, de défricher les voies inédites d’une transformation progressiste de la société et du monde où la priorité serait enfin les êtres humains et l’environnement. Ce sera la Fête de l’union populaire pour le changement.

C’est la Fête pour toutes et tous. Une Fête de résistance, de riposte et de projets. Une Fête ambitieuse, porteuse d’unité et d’espoir. Une Fête pour changer les rapports de force au bénéfice de celles et ceux qui n’ont que leur travail et leur retraite pour vivre. Emparez-vous en, construisez la avec nous. Invitez-y aussi vos amis, vos voisins, vos collègues de travail. La Fête de l’Humanité est à vous.

Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité

Haut de la page
Miracle allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 06 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 352
  Citer Miracle Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Aug 2010 à 19:36
Ni la programmation ni les débats (d'unedemie heure!!) ne me branchent vraen, maissi Annie Lacroix Riz fait le déplacement comme à on habitude et si qq camarade du forum y vont, pouquoi pas!

Edité par Miracle - 23 Aug 2010 à 19:37
"La Negation de la Negation est le renouveau de l'Ancien à son stade supérieur"
F. Engels
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 27 Aug 2010 à 09:21

« À situation exceptionnelle, Fête exceptionnelle »

 

 

Mardi soir, à la Courneuve, se tenait le rendez-vous national de la vignette de la Fête de l’Humanité. Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité, a dénoncé un contexte politique et économique nauséabond, et a invité à inscrire ce rendez-vous militant, 3 jours après le 7 septembre, toujours plus dans une dynamique de lutte et de transformation.

 

Si l’été fut chaud, la rentrée s’annonce brûlante. Dans la lignée des mobilisations du 4 et 7 septembre, la Fête de l’Humanité s’inscrit au gré des jours comme le lieu de riposte et d’alternative à la hauteur de la déclaration de guerre lancée par Nicolas Sarkozy. Mardi soir, le cinquième rendez-vous national de diffusion de la vignette, au parc de La Courneuve s’est déroulé en présence de près de 300 personnes, un nombre inédit à cette période de l’année, en présence de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.

 

Les chiffres de diffusion du bon de soutien se révèlent eux aussi plus qu’encourageants. En une semaine, 8 000 vignettes ont ainsi été vendues. L’objectif de 30 000 billets à atteindre durant l’été, fixé par le Conseil national du PCF, pour la région parisienne est en vue. À ce jour, les militants communistes franciliens ont vendus 28 535 vignettes. Parallèlement, «plus de 1500 vignettes ont également éte distribuées en Province», a tenu à rappeler Éric Corbeaux, membre de l’exécutif. Le flot de haine émanant du plus haut sommet de l’État, conjugué aux nombreuses rencontres et initiatives de rentrée, devrait permettre de mieux faire connaître la Fête et grandir son rayonnement. Comme le soulignait Patrick Le Hyaric, «nous avons besoin d’une Fête d’une qualité exceptionnelle, parce que la situation nouvelle dans laquelle se trouve notre pays et notre peuple est exceptionnelle». Et le directeur de l’Humanité de rappeler que «l’ambition du nombre est essentielle» car «elle constitue en elle-même un objectif politique». « Ne laissons pas le pays des droits de l’homme devenir celui des droits contre l’homme. La désignation de boucs émissaires n’effacera jamais les scandales d’État et le cancer des injustices et du chômage», a-t-il exhorté.

 

En effet, face à l’incapacité du capitalisme à répondre aux besoins des familles populaires, face aux attaques ultra-droitière du gouvernement envers le travail et les salariés, la Fête de l’Humanité doit plus que jamais donner toute leur ampleur aux valeurs de paix, de fraternité et de solidarité qu’elle porte. «Depuis que M. Sarkozy est président, il y a 600 000 chômeurs de plus, des centaines de milliers de précaires, 16 millions de personnes ont du mal à terminer leur fin de mois. Voilà la terrible réalité ! Quand, par exemple, les patrons de BNP-Paribas viennent d’empocher 10 million d’euros !» accuse Patrick Le Hyaric. Dans un tel contexte, la Fête de l’Humanité par-delà les clivages a «la responsabilité d’aider les travailleurs et les privés d’emplois à s’unir, à se solidariser, d’aider tous les progressistes à s’unir pour élaborer et faire valoir une autre politique, préparer les conditions d’un autre pouvoir pour la transformation sociale et écologique».

 

Et, cette année encore, par la richesse du plateau artistique et la teneur des débats, il s’agit de «donner envie d’en être au salarié de Sanofi, d’Eurocopter, de la Snecma, de PSA, à la caissière du supermarché, au cheminot, au chercheur, à l’enseignant, à l’infirmière, à l’artiste, au chômeur, au jeune de la cité ou d’ailleurs comme à la ménagère et au syndicaliste de la CGT, de la CFDT ou de la FSU, à celles et ceux engagés dans une association, du RESF au Secours populaire, d’Attac à la Ligue des droits de l’homme...». Il s’agit de donner cette envie à tous, a conclu le directeur de l’Humanité, «quelles que soient leurs convictions politiques et la nature des votes qu’ils ont émis ou des scrutins au cours desquels ils se sont abstenus ces dernières années».

 

Lionel Decottignies

Haut de la page
gayraud de mazars allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 14 Feb 2010
Status actuel: Inactif
Messages: 281
  Citer gayraud de mazars Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 27 Aug 2010 à 18:23
Oui, tu as raison camarade Jeff de le présenter, la fête de "l'Humanité" tombe très bien, après le 4 et 7 septembre, une vraie rentrée politique et sociale, vers d'autres perspectives, peut être qu'au soir du 7, la donne politique sera un peu changé dans le pays, en tout cas, cela méritera analyse et réflexion, pour la suite... La Fête peut être une sorte de laboratoire où l'on pourra  trouver expériences et discutions utiles...
Le Socialisme, nous les communistes en sommes des partisans, des résistants, de cette "hardie bande de camarades", les prolétaires du monde "n'ont à y perdre que leurs chaines" ! nous sommes l'Iskra !
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 27 Aug 2010 à 18:55
Qui y sera ? J'y serai. 
Ce n'est pas bien de lire le profil des autres ! Pas bien du tout !! C'est mieux de créer un autre forum dissident comme un hypocrite.
Haut de la page
gayraud de mazars allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 14 Feb 2010
Status actuel: Inactif
Messages: 281
  Citer gayraud de mazars Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 29 Aug 2010 à 21:41
J'en serai évidemment...
Le Socialisme, nous les communistes en sommes des partisans, des résistants, de cette "hardie bande de camarades", les prolétaires du monde "n'ont à y perdre que leurs chaines" ! nous sommes l'Iskra !
Haut de la page
Ecnaroui allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 28 Feb 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 657
  Citer Ecnaroui Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 02 Sep 2010 à 17:09
De l'Aube à la Drôme en passant par la cité internationale j'y serai.
La libération de l’homme de l’homme est si impérieuse qu’on ne doit pas la laisser à ceux qui n’ont qu’un seul et unique crédo l’exploitation de l’homme par l’homme.
Haut de la page
Benkharov allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 18 Oct 2009
Status actuel: Inactif
Messages: 12
  Citer Benkharov Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 03 Sep 2010 à 00:17
Venez boire un Ricard au stand JC 92 ! Le matin, petits déjeuners et remèdes miracles contre la gueule de bois.
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 03 Sep 2010 à 16:12
Le remède, s'est boire le ricard le matin ? Wink
 
Ok pour un rendez-vous au stand de la JC 92
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 03 Sep 2010 à 20:06
Un rendez vous incontournable: conférence débat au stand du PCF62 samedi à 15 heures autour du courant "faire vivre et renforcer le PCF".
Le RCC sera présent avec d'autres organisations au stand du "Manifeste" tout le week end.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Sep 2010 à 11:31

Vendredi, Fluide glacial enflamme l'Humanité

Numéro collector pour l'ouverture de la Fête de l'Humanité vendredi 10 septembre : votre journal sera entièrement illustré par les dessinateurs de Fluide glacial.

Un "cartoon attack"  du "journal d'umour et bandessinées". On a déjà les noms des responsables : Margerin, Binet, de Pins, Lindingre, Coutelis, Isa, Dutreix, Le Borgne, Lefred-Thouron, Pluttark, Solé, Léandri, Krassinsky, Chauzy, Libon, Berberian, Julien/CDM, Mo/CDM, Fioretto, Frémion, Gaudelette, Deup, Thiriet, Tronchet et Hugot !

Dans le dernier journal national à accueillir encore chaque jour de la BD avec Pif, ça promet. Toute la journée de jeudi, les gens de Fluide vont coller aux journalistes de l'Huma, et prendre la place dévolue à la photo. Même le programme télé y passera. 

Et tout ce joli monde se retrouvera à la Fête le lendemain, samedi, pour une séance dédicace.

Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Sep 2010 à 11:33

La Fête accueille le festival Groland

Le Festival international du film grolandais fait étape à la Fête de l’Humanité

Le cinéma Grolandais vit son âge d’or. Jamais autant de films produits depuis l’invention du cinématographe au tungstène par les soeurs Torche en 1968. Comment expliquer pareil engouement ? Certes, on pourrait disserter longuement sur la conjoncture internationale favorable ( aussi appelée « crise » ) ou sur la décision de Notre Président de supprimer la gabelle pour les cinéastes, mais l’origine ce cette « cinégrolandomania » est largement de votre fait, cher public. En effet, depuis 5 ans, le Festival International du film Grolandais de Quend-Plage-les-Pins avait drainé des dizaines de milliers de farouches défenseurs du pur cinéma engagé, drôle et artisanal. La disparition d’un tel événement, pour d’obscures raisons politico-financières, ne saurait nous faire reculer. Ici à la Fête de l’Huma, demain au Festival du film indépendant de Montréal, la Cinémathéque Grolandaise poursuivra son œuvre de sape du cinéma bourgeois. Car comme le dit si bien notre devise nationale : « Groland, je mourirai pour toi !»

BENOIT DELÉPINE

Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Sep 2010 à 11:38

Pour une Afrique libérée du joug néocolonial

Cinquante ans après l’indépendances des ex-colonies françaises d’Afrique, l’enjeu d’une nouvelle émancipation du continent sera au cœur du Village du monde.

«Le combat contre le système colonial a été remporté de haute lutte (...), mais désormais, c’est un autre combat que nous allons engager. Il est aussi difficile sinon plus difficile que le premier. Notre liberté serait un mot vide de sens si nous devions toujours dépendre financièrement de tel ou tel pays, et si, à tout moment, on devait nous le rappeler. De même que nous avons lutté pour voir notre pays libre et être les maîtres de notre destinée, nous allons lutter maintenant pour nous dégager de toutes les séquelles du régime colonial pour organiser notre pays dans l’intérêt de notre peuple. »

le carrefour des luttes anticolonialistes

Cinquante ans après l’indépendances, ce message de Modibo Keita, premier président du Mali, sonne encore comme l’appel à une nouvelle émancipation du continent africain. Un appel auquel la Fête de l’Humanité, traditionnel carrefour des luttes anticolonialistes, donnera un écho particulier cette année. Aux antipodes de la propagande sarkozyste sur les prétendus « aspects positifs » de la colonisation et sur « l’homme africain » qui ne serait « pas assez entré dans l’histoire », le Village du monde fera œuvre de mémoire, avec les nombreux stands dédiés à l’Afrique, en évoquant les combats du continent pour sortir de la longue nuit coloniale. « Qui oubliera enfin les fusillades dont périrent tant de nos frères, les cachots où furent brutalement jetés ceux qui ne voulaient plus se soumettre au régime d’une justice d’oppression et d’exploitation ? » interrogeait Patrice Lumumba le 30 juin 1960.

Comment oublier, alors même que l’exploitation s’est perpétuée dans le pillage néocolonial, les diktats destructeurs du FMI et de la Banque mondiale, l’exposition brutale à une mondialisation capitaliste dont l’Afrique et les pays du Sud sont les premières victimes ? L’oppression, elle aussi, a revêtu d’autres formes. Avec les sordides réseaux d’une Françafrique corrompue, avide de profits, prête à tout pour hisser et maintenir au pouvoir ses valets. En cinquante ans, le néocolonialisme a changé de visage. Mais la logique reste la même, celle d’une économie de prédation qui confisque les richesses du continent au mépris des peuples. Une réalité que résume l’intitulé du débat qui aura lieu samedi 11 septembre, à 14 heures, à l’espace débat du Village du monde : «Cinquante ans d’indépendance africaine, une souveraineté à conquérir.» Y participeront le Sénégalais Magatte Thiam, secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail ; Hassouna Barry, de l’USRDA (Mali) ; Balaam Facho, ancien ministre tchadien ; Albert Bourgi, professeur de droit public à l’université de Reims et expert en politique africaine, ainsi qu’Odile Biyidi, présidente de l’association Survie.

rendez-vous dimanche au village du monde

Faire vivre la solidarité internationale, défricher les voies d’une nouvelle émancipation du continent africain, tel est aussi le sens de la tribune offerte par la Fête de l’Humanité aux artisans du Forum social mondial qui se tiendra à Dakar début 2011. Le FSM fera étape au Village du monde le dimanche, à 14 heures, avec la présence, entre autres, de Demba Moussa Dembele, directeur du Forum africain des alternatives, et Samir Amin, directeur du Forum du tiers-monde.

Rosa Moussaoui

Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 14 Sep 2010 à 12:25

Les photos de la Fête : envoyez les vôtres !

Avis à tous les photographes amateurs, en herbe et qui s’ignorent, nous avons besoin de vous !

Afin de compléter une collection déjà bien fournie, afin de découvrir des points de vue différents, afin d’apprécier de belles images tout simplement, merci de nous faire parvenir vos photos de la Fête de l’Humanité version 2010 à l’adresse suivante : correspondants@humanite.fr

Les premières images de la Fête envoyées par nos correspondants :

Les photos de Frédéric Fabre, enseignant.

Les photos de Luna Villemont.

Photos d'Yves Daubannay, militant à la section de Bagneux (92).

La Fête en images, reportages d'Abrahim Saravaki

Vous n'y étiez pas ?  Pour voir les photos de premier jour, cliquez ici.

Pour visualiser les photos du village du monde, cliquez ici.

Ce Samedi à la Fête de l'Humanité

Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 14 Sep 2010 à 23:41
L'an prochain il faudra organiser un rendez-vous des militants du FUC. A part ça, j'ai croisé quelqu'un avec un très beau T-Shirt. 
Ce n'est pas bien de lire le profil des autres ! Pas bien du tout !! C'est mieux de créer un autre forum dissident comme un hypocrite.
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  12>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,215 secondes.