Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Agir ensemble > [Anti-Fascisme] Objectifs, moyens, actions

Le pen

 Répondre Répondre Page  <1 234
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 29 Jun 2013 à 00:18

Le Pen donne « six mois » aux étrangers

La présidente du Front national a rappelé, hier, sur France Inter, sa politique d’immigration. Pour elle, les étrangers doivent « pouvoir subvenir à leurs propres besoins » avant six mois, sous peine de devoir quitter le territoire.

Marine Le Pen a rappelé, hier matin, sur France Inter, sa vision de l’immigration et du chômage faisant voler en éclats la fine couche de vernis qu’elle tentait d’appliquer. Pour la présidente du Front national, le problème du chômage est lié au nombre d’étrangers. Marine Le Pen a répondu à une question d’un auditeur « étranger en situation régulière, en France depuis vingt ans, (qui) travaille et paye (ses) impôts ». « Je vous ai entendu dire que les étrangers, qui sont en situation régulière en France et qui n’ont pas de travail n’ont qu’à quitter le territoire. Est-ce vrai ? » Marine Le Pen, gênée par cette question directe, a d’abord botté en touche : « J’ai dit clairement que les étrangers devaient pouvoir subvenir à leurs propres besoins, parce que la France n’en a plus les moyens. » Pas convaincu par cette réponse évasive, l’auditeur réitère : « Madame, si ma société décide de licencier tout le monde, est-ce que je serai obligé de quitter le territoire ? » Marine Le Pen livre sa solution : « Non, s’il subvient à ses propres besoins, il n’y a pas de raison qu’il soit expulsé. » Ainsi, pour Marine Le Pen, tous les étrangers au chômage et donc sans ressources devront faire leurs valises. Un geste noble, un dévouement pour résoudre le chômage des « vrais » Français : « Nous avons 10 % de chômage. Huit millions de gens, qui soit ne travaillent pas alors qu’ils le voudraient, soit pas autant qu’ils le voudraient. Il faut tirer les conséquences de cette crise, recentrer les moyens de la nation sur les nationaux. » Si le FN arrive aux responsabilités, les étrangers seront bien sacrifiés au profit des « nationaux ». Mais le parti à la flamme croit affirmer sa bienveillance : « Je ne suis pas comme aux États-Unis, qui ont une certaine tradition de brutalité quand il s’agit de renvoyer les gens chez eux. » Marine Le Pen laissera « six mois » aux étrangers pour chercher un emploi, avant que « la communauté nationale (cesse) de subvenir aux besoins des étrangers ». La France, terre d’asile et d’accueil, en prendrait un sacré coup.

À l’écoute de radio bolcho ! « On vous appelle radio bolcho ! » Marine Le Pen a lâché la soupape de sécurité, énervée par les questions de Patrick Cohen sur l’apartheid et plus précisément sur le fait que Catherine Mégret, maire Front national de Vitrolles, avait rebaptisé une place Nelson- Mandela en « place de Provence » pour faire plus couleur locale… « Bolcho », rhétorique classique de l’extrême droite. Marine Le Pen, qui emploie souvent des formules chocs tente ainsi de se détacher du passif municipal du FN, en évacuant les sujets qui fâchent.

Alexandre Salle

C'est un scandale!

Le Pen révise les positions internationales de son père

Amnésie de l’héritière du Front national, pour qui Jean-Marie Le Pen a toujours « condamné l’apartheid ».

Décidément, le Front national a un problème avec le passé. Interrogée sur France Inter, hier matin, Marine Le Pen a bien récité sa leçon antisociale et xénophobe (lire en page 5) mais, en voulant réviser l’histoire, a sauté quelques pages. Celles où étaient décrites les positions internationales du FN et de son père, Jean-Marie Le Pen, son prédécesseur au poste de président du parti d’extrême droite.

C’est au détour d’une question d’actualité sur l’agonie de Nelson Mandela que Marine Le Pen s’est fait coincer. Certes, elle venait de reconnaître, consensuelle, la « figure d’apaisement » qu’était le leader de l’ANC. La fin de l’apartheid ? « Une bonne nouvelle pour le monde entier », lance-t-elle sous son masque de sincérité. Il faut dire que c’était un système « profondément contestable, profondément condamnable et profondément injuste ». À ce moment, elle est cueillie à froid par le journaliste, qui lui rappelle que son père « n’a jamais condamné l’apartheid ». Ni la municipalité FN de Vitrolles, dirigée par les époux Mégret, qui, en 1997, avait rebaptisé une place Nelson-Mandela en « place de Provence »…

De longues années de pratique d’un discours adaptable à tous les auditoires et à toutes les réalités permettent à Marine Le Pen cette réponse, invraisemblable : « Il se trouve que Jean-Marie Le Pen a toujours condamné l’apartheid et que Nelson Mandela voulait rencontrer Jean-Marie Le Pen » en 2002. Stupeur dans le studio de la radio publique, dont les journalistes n’ont sans doute pas oublié qu’à la libération de Mandela, Le Pen père avait déclaré : « Cela ne m’a ni ému, ni ravi. J’ai toujours une espèce de méfiance envers les terroristes, quel que soit le niveau auquel ils se situent. »

Pourtant, en 2002, Jean-Marie Le Pen, qui n’était pas, lui non plus, à un revirement près, rêvait d’afficher sur son matériel de campagne présidentielle une photo de sa poignée de main avec le président de l’Afrique du Sud. Un comble, pour qui faisait, lors de l’Heure de vérité, en 1990, cette fine analyse : « Ils (les Africains) ne s’en évadent pas, au contraire, ils franchissent les frontières de l’Afrique du Sud pour venir y chercher le plus haut niveau, non seulement de prospérité, mais de liberté qu’il y a. » Aveuglement idéologique partagé par ses fidèles, partis en Afrique du Sud en juillet 1987 avec le groupe d’amitié France-Afrique du Sud de l’Assemblée nationale. Ils n’y avaient, selon le député FN Jean-Pierre Chénardi, « jamais croisé un regard haineux ». Bruno Gollnisch, lui aussi du voyage, soulignait dans le Monde du 13 juillet 1987 que « de fait, des leaders noirs, on n’en a pas vu beaucoup »… Trois ans plus tard, Jean-Marie Le Pen n’en avait jamais vu non plus : lorsque Nelson Mandela est venu discourir au Parlement européen, le député Le Pen avait quitté l’hémicycle.

Grégory Marin

Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 01 Jul 2013 à 19:28

Pourquoi Marine Le Pen ne condamne pas les prières de rue des catholiques intégristes

Ce lundi, la député européenne a réitéré ses propos de 2010 à l'encontre des soi-disant prières de rue des musulmans, pour lesquels elle risque une mise en examen pour "incitation à la haine raciale", si le parlement européen décide ce mardi de lever son imminuté parlementaire.

La présidente frontiste a la prière de rue sélective. Elle qui n'a pas condamné celles des catholiques intégristes sur l'esplanade des Invalides et dans les rues de Paris lors du mouvement anti-mariage pour tous, réitère ce lundi ses propos tenus en 2010 à l'encontre des musulmans de France. Elle anticipe ainsi le vote de ses homologues députés au Parlement européen, ce mardi, qui devraient suivre l'avis de la commission des Affaires juridiques du Parlement, favorable à la levée de son immunutée parlementaire, préalable à sa mise en examen pour "incitation à la haine raciale" après ses propos du 10 décembre 2010 où elle avait dénoncé "les prières de rue" de musulmans en qualifiant ces prières "d'occupation", sans "blindés" ni "soldats", mais d'"occupation tout de même".

Cible électorale

Si Marine Le Pen ne critique pas les prières de rue des catholiques intégristes, c'est que son parti possède des passerelles avec cette mouvance très en vue durant les Manifs pour tous. Le Front national condamne certes Civitas. Mais ce lobby traditionnaliste possède plus d'un atomes crochus avec l'extrême-droite. En 2012, des membres de Civitas avaient déjà organisé des manifestations à l'encontre de la pièce de théâtre Golgota Picnic, au Rond-Point des Champs Elysées, où se trouvaient aussi des membres du GUD (dont certains apparaissent dans le service d'ordre du FN) et des Jeunesses Nationalistes d'Alexandre Gabriac, un ancien du FN.

Pour la présidente du FN, les catholiques intégristes de Civitas ou d'ailleurs représentent une cible... électorale. Pour preuve la présence très intéressée de représentants du Fornt national au dernier Congrès de la France catholique, où il fut beaucoup question d'ancrer cette mouvance intégriste politiquement, lors des élections municipales de 2014, si possible sous la bannière Rassemblement bleu Marine.

Les rengaines de son papa

Marine Le Pen préfère donc taper sur les musulmans en France, thème identifié comme porteur électoralement par l'extrême-droite.

Elle use pour cela des mêmes mots que ceux que son père utilisait lorsqu'il était président du FN. Reprenant le "tête haute et mains propres", la fille du père explique ce lundi: "J'irai devant le tribunal correctionnel tête haute pour leur expliquer qu'il faut bien qu'il y ait des gens dans notre pays qui disent la vérité aux Français." Signe que le parti d'extrême droite version Marine Le Pen a l'entreprise de "dédiabolisation" et de "normalisation" très sélective.

Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 02 Jul 2013 à 19:03

Levée de l’immunité de Marine Le Pen pour "incitation à la haine raciale"

Le Parlement européen a décidé ce mardi de lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen. Le parquet de Lyon avait ouvert une enquête à l'encontre de la présidente du FN pour "incitation à la haine raciale", depuis qu’elle a comparé les prières de rue des musulmans à l’occupation nazie en France.

Le 10 décembre 2010; la présidente du Front national avait affirmé que les prières des musulmans dans la rue en France était une occupation du territoire. « Et puis il y a eu des prières sur la voie publique (...) maintenant il y a dix ou quinze endroits où de manière régulière un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça c'est une occupation du territoire. » Propos qu’elle a réaffirmés lundi sur LCI.

«Au passage, chacun aura noté la fausse laïcité du FN, toujours à géométrie variable, insultante envers les musulmans, complaisante envers les autres intégrismes religieux lorsqu’ils occupent l’espace public», a réagi Alexis Corbière du PG sur son blog.

Pour Pierre Dharréville, porte-parole du PCF, "Marine Le Pen doit non seulement être entendue pour les propos qu'elle assume, mais elle doit être condamnée. Il est inadmissible de tenter d'assimiler les musulmans de notre pays à l'armée nazie, pour faire monter un sentiment de peur et de haine contre une partie de la population française en raison de sa pratique religieuse. C'est inadmissible pour les croyants musulmans de notre pays. C'est inadmissible pour les victimes du nazisme."

Une habitude au FN

La cérémonie de la levée de l'immunité parlementaire européenne s’apparente à une spécialité familiale chez les Le Pen. Le père en a été privé à trois reprises:
- en décembre 1989, après avoir ironisé aux dépens du ministre du Travail Michel Durafour, le qualifiant de "Durafour-crématoire",
- en mars 1990, après des déclarations sur "l'internationale juive",
- en octobre 1998, pour avoir assimilé les chambres à gaz nazies à "un détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale". Il avait tenu ces propos le 5 décembre 1997 à Munich où il s'était rendu au côté de l'ancien Waffen SS Franz Schoenhuber, figure de proue de l'extrême droite allemande.
L’autre eurodéputé FN Bruno Gollnisch a également été privé de son immunité, à deux reprises, en décembre 2005 après des interrogations sur les chambres à gaz et le nombre de morts, et en mai 2011, pour "infraction présumée d'incitation à la haine raciale" après un communiqué anti-islam sur le site internet de son groupe politique.

Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Jul 2013 à 22:28

Roms : Le Pen dépasse à nouveau les bornes

"La présence des Roms est urticante et odorante." Voici, entre autres, les propos tenus par  Jean-Marie Le Pen ce jeudi à Nice. Des propos "tout simplement lamentable et scandaleux" pour le PCF des Alpes Maritimes.

Venu présenter Marie-Christine Arnautu, la candidate FN aux prochaines municipales, Jean-Marie Le Pen a ensuite prédit l'arrivée de 50.000 Roms en ville courant 2014. Ces allégations ont provoqué une vive réaction de la part du Parti Communiste des Alpes-Maritimes.

"C'est tout simplement lamentable et scandaleux" s'est indignée Cécile Dumas secrétaire départementale PCF. Pour elle la vie de la population des Alpes-Maritimes  n'intéresse pas ce dernier. "Il est simplement venu vomir, éructer ses propos infâmes sur un peuple européen en souffrance, maltraité par tous les pays depuis des années et qui cherche à s’organiser pour vivre dignement en famille. […] Non, Le Pen n’est pas venu à Nice pour soutenir  les salariés de Virgin, n’est pas venu pour parler Droit au Logement pour tous, n’est pas venu faire des propositions pour l’Emploi des jeunes ou demander de veiller aux contrats de travail des ouvriers qui travaillent pour ses amis riches propriétaires de terrains au Cap d’Antibes, il n’est pas venu parler transports en commun. "

SOS racisme a aussi réagi en soulevant le caractère coutumier des propos de "stigmatisation et de haine" émanant du Front National. Ils étudient actuellement la possibilité de déposer un recours juridique. Ainsi  Jean-Marie Le Pen sera peut être condamné une 19e fois pour avoir tenu des propos douteux. 

Licia Meysenq

Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 18 Jul 2013 à 18:32

Marine Le Pen défend l'emploi... de ses proches

La présidente du Front national a profité de son enveloppe de député parlementaire européen pour salarier ses proches et cadres du parti frontiste, Louis Aliot et Florian Philippot. Une information de Mediapart qui ne lui a vraiment pas plue.

Marine Le Pen a annoncé ce jeudi son intention de poursuivre en diffamation le site d'information Mediapart qui l'accuse de "conflit d'intérêts". On comprend que la présidente du Front national ait pris la mouche au vu du lièvre soulevé par Mediapart

5000 euros brut pour moins de 20 heures par semaine

Selon le site d'information, la députée européenne salarie depuis l'été 2011 Louis Aliot, vice-président du parti, qui est également son compagnon, en lui versant plus de 5.000 euros brut par mois pour un temps partiel de 19,25 heures par semaine. Or, précise le site, "l'article 43 d'un règlement du Parlement européen entré en vigueur en juillet 2009 stipule que l'enveloppe mise à disposition par le Parlement pour chaque député ne peut pas financer les contrats permettant l'emploi ou l'utilisation des services de conjoints des députés ou de leurs partenaires stables non matrimoniaux".

"Je ne suis ni mariée à Louis Aliot, ni liée avec lui par un PACS, une déclaration fiscale commune ni par un quelconque statut reconnu par l'État français", se défend la responsable frontiste ce jeudi. Louis Aliot a opté pour la même ligne de défense, plaidant lui aussi le caractère juridiquement informel de leur relation.

Assistants parlementaires et directeurs de campagne

Selon le site d'information, les services du Parlement se sont également interrogés sur la situation de l'autre vice-président du FN et bras droit de Mme Le Pen, Florian Philippot, qui a été également rémunéré jusqu'au 30 juin 2012 sur l'enveloppe "assistant parlementaire". Ils ont notamment rappelé que ces fonds ne pouvaient servir à financer une campagne électorale en soulignant que Aliot et Philippot ont été les directeurs de campagne présidentielle de Marine Le Pen et les porte-parole du FN aux législatives.

La présidente frontiste objecte que la durée modeste de leurs contrats leur permettait de concilier deux activités professionnelles, selon Mediapart.

Flou juridique

En outre, selon le site, les services financiers du Parlement ont finalement choisi de classer l'affaire "jugeant que la présidente du FN profitait d'un certain flou juridique sur la qualité des assistants locaux". Marine Le Pen estime dans son communiqué que "si le Parlement s'est interrogé par courrier il y a plus d'un an, les réponses apportée à ses interrogations en septembre 2012 l'ont pleinement rassuré sur l'absence totale de conflit d'intérêt".

Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 13 Jun 2014 à 21:02

Le Pen s’enrichit de 
1,1 million d’euros en un mandat

 
Frédéric Durand, avec Humanite.fr
 
Il n’y a pas à gratter longtemps le nouveau vernis du FN pour que reparaisse son penchant ultralibéral et son amour pour le fric: Jean-Marie Le Pen est ainsi sous le coup d’une enquête pour «enrichissement personnel jugé inexpliqué».

En marge du pas de deux qu’il joue avec sa fille, Jean-Marie Le Pen surveille ses avoirs financiers. La commission pour la transparence financière de la vie politique aussi. Selon Mediapart, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, fin 2013, sur signalement de la commission, qui notait «un enrichissement jugé inexpliqué» du leader d’extrême droite : 1 127 000 euros en plus sur les comptes de Jean-Marie Le Pen en cinq ans, selon la déclaration de patrimoine remplie par l’élu frontiste lui-même, soit la durée de son mandat de député européen entre 2004 et 2009. 1,1 millions que le président d’honneur du FN a investis massivement dans des Sicav.

Explication de l’intéressé : le FN aurait renoncé en 2006 à lui réclamer une dette de 198 000 euros contractée en 1991, sans en apporter de preuve. Son microparti, Cotelec, lui aurait viré presque 300 000 euros en 2008, là encore sans fournir de justificatifs. Une étude notariale de sa commune de Saint-Cloud lui aurait versé quant à elle, en 2008, 150 000 euros. Enfin, 50 000 euros auraient été prétendument encaissés d’une banque lorraine, dont il n’a pas justifié la provenance et, pour faire le compte, une « remise gracieuse » d’impôts d’environ 400 000 euros lui aurait été octroyée. Beaucoup d’aubaine en peu de temps…



Edité par T 34 - 11 Dec 2014 à 13:58
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 May 2015 à 20:57
Après l'impunité pour les flics assassins, l'impunité pour les fachos.

Pourquoi les ministères de l’Intérieur et de la Justice ont-ils enterré l’enquête ? - Communiqué du 19 mai 2015

Impunité pour les faux tracts de Marine Le Pen

Jean Luc Mélenchon
 
Adoptant le raisonnement de l’avocat de Le Pen, contre toute attente, la Cour d'appel de Douai vient d'annuler la condamnation de Marine Le Pen prononcée par le tribunal correctionnel de Béthune pour « manœuvre électorale frauduleuse ». Mme Le Pen avait pourtant déclaré à la télévision « avoir fait » diffuser un faux tract contre moi et « l'assumer » politiquement.

Dans ce dossier, la bande des trois, UMP, PS et FN a marché la main dans la main pour sauver le soldat Le Pen pourtant prise la main dans le sac. Depuis 2012, Mme Le Pen a bénéficié d'une complaisance constante du Parquet représentant les gardes des Sceaux UMP puis PS dans cette affaire. D’abord notre plainte initiale n’avait eu aucune suite. Les services du ministère de l'Intérieur avaient même annoncé au parquet avoir perdu toute trace de l'enquête. Rien de moins ! Apres quoi les gardes des Sceaux sont restés inactifs et muets enjoignant au procureur le silence. L’accusation était pourtant d’une exceptionnelle gravité et le délit de Mme Le Pen a été durement sanctionné en première instance. Le parquet est resté muet tout au long de la procédure.

Je dénonce de tels dysfonctionnements de la police et de la justice qui laissent impunies des violations de règles fondamentales de la démocratie. Je dénonce le soutien reçu par Mme Le Pen de la part des sommets d’abord UMP puis PS du ministère de la Justice. Je dénonce le silence assourdissant du PS sur cette affaire depuis le début. Je dénonce l’inertie de madame Taubira dans la répression des fraudes électorales puisqu’elle n’a donné aucune consigne générale sur le thème aux procureurs, et de plus ne s’est jamais intéressée aux dysfonctionnements locaux, trouvant normal qu’une plainte et une enquête soient perdues !

Dans de telles conditions, dorénavant, chacun peut éditer de faux tracts sous le sigle de l’UMP du PS et du FN sans craindre d’ennui en utilisant le cas échéant pour se défense la jurisprudence Le Pen Hénin-Beaumont.

Morale de l’histoire : trois ans de procédure judiciaire usant de toutes les manœuvres de retardement, une plainte et une enquête perdue puis un jugement d’appel qui efface toutes les traces… La région est déjà sous l’emprise du FN avant même les régionales. 

FN. Faux tract à Hénin-Beaumont : Marine Le Pen gagne en appel

 
Lionel venturini

La cour d’appel de Douai a relaxé Marine Le Pen dans l’affaire du faux tract attribué à Jean-Luc Mélenchon et diffusé lors de la campagne des élections législatives 2012 à Hénin-Beaumont. Le tract en question reproduisait une photo du candidat du Front de gauche et une phrase, prononcée lors d’un meeting à Marseille, en avril 2012 : « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb. » En dépit du fait que durant la campagne la présidente du FN avait « assumé totalement », ce « coup médiatique, coup de communication », la cour a considéré qu’elle n’est pas responsable ni de la réalisation ni de 
la diffusion du tract. En première instance, Marine Le Pen avait été condamnée à 10 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Béthune le 
3 avril 2014, pour manœuvre frauduleuse en période électorale.

Marine Le Pen, menteuse ou tricheuse?

Posté par Raquel Garrido

Le 29 mai 2012, à Montigny en Gohelle dans le Pas-de-Calais, des militants FN ont été interceptés lors d'une diffusion d'un faux tract de Jean-Luc Mélenchon. Ces militants et leur camionnette ont été photographiés. La présence, sur place, du DPS (service d'ordre national du FN) a été constatée. Une plainte a été déposée au commissariat d'Henin-Beaumont. Les photos peuvent être consultées ici -> photos diffusion faux tracts

Le 2 juin 2012, sur France 3, Marine Le Pen a reconnu être à l'orgine du faux tract.

Le 29 mai 2012, à Montigny en Gohelle dans le Pas-de-Calais, des militants FN ont été interceptés lors d'une diffusion d'un faux tract de Jean-Luc Mélenchon. Ces militants et leur camionnette ont été photographiés. La présence, sur place, du DPS (service d'ordre national du FN) a été constatée. Une plainte a été déposée au commissariat d'Henin-Beaumont. Les photos peuvent être consultées ici -> photos diffusion faux tracts

 

Le 2 juin 2012, sur France 3, Marine Le Pen a reconnu être à l'orgine du faux tract.

Vidéo

Cette vidéo a été visionnée à l'audience en première instance. Le Tribunal Correctionnel s'était appuyé dessus pour déclarer Marine Le Pen coupable et la condamner à une amende de 10 000 €. A l'audience d'appel, mon Confrère Erwan Lorvellec m'a indiqué que la Cour d'Appel a visionné deux fois l'extrait où elle dit « Si j’avais voulu faire ça en secret, je n’aurais pas envoyé mes 100 militants en plein jour, je l’assume totalement » et « Si j’avais pas fait ça personne n’aurait su ce que vous pensez »

Marine Le Pen a également reconnu les faits au Grand Journal sur Canal +.
 

Il faut savoir que dans cette affaire Jean-Luc Mélenchon a du – seul – établir la preuve de la culpabilité de Marine Le Pen et des autres cadres du FN. En effet, il existe une grande zone d'ombre sur ce qui a été diligenté ou non par les services de police. Pire encore, lorsque le Procureur de la République a pris ses réquisitions à l'audience de première instance, il a affirmé avoir contacté le Ministère de l'Intérieur afin de récupérer le dossier d'enquête, et que celui-ci lui a répondu avoir PERDU le dossier!

Au final, Marine Le Pen est relaxée. Visiblement personne n'avait envie que justice soit faite parce que cela revenait à aider Jean-Luc Mélenchon. Visiblement le système préfère Marine Le Pen et ses méthodes politiques pourries à Jean-Luc Mélenchon. Le système devance peut-être la prise du pouvoir du FN dans cette région? En tout cas le FN a déjà pris le pouvoir à Henin-Beaumont. Et dans cette affaire le commissariat d'Henin Beaumont n'a pas fait son travail. Il n'a pas donné suite aux plaintes des victimes, lequelles victimes n'ont jamais été recontactées par les policiers ayant procédé aux constations sur place.

Après avoir fait des aveux télévisés, Marine Le Pen, qui ne s'est JAMAIS déplacée à aucune audience, a fait dire, par la voix de son avocat, qu'elle n'était en fait pas l'auteure du montage. Alors elle a menti. Soit aux télespectateurs, soit à la Justice. Marine Le Pen est une menteuse. Une menteuse à la tête d'un parti qui utilise des méthodes politiques frauduleuses dans la plus grande impunité. 



Edité par T 34 - 20 May 2015 à 21:07
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  <1 234

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 5,023 secondes.