Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Pour s'informer, notre sélection d'articles > International

Chine

 Répondre Répondre Page  <1234 15>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
komsomol allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 24 Feb 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 151
  Citer komsomol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Mar 2008 à 09:08
Message posté par Jef.

Message posté par komsomol

la question du tibet doit etre débattue;..........
 
C'est quoi le tibet ? LOL
prend un atlas et regarde.........
le pouvoir est au bout du fusil
Haut de la page
komsomol allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 24 Feb 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 151
  Citer komsomol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Mar 2008 à 10:41
c est comme si on jetait l opprobre sur les kurdes sous  pretexte que le camp impérialiste ait soutenu barzani dans les années 60-70 contre l irak-puis de 91 a nos jours......cela dit,il ne faut pas non plus faire l éloge du féodalisme du dalai-lama,un fondamentalisme bouddhiste,il faut un tibet libre et socialiste,débarassée de la tutelle aussi bien de l impérialisme chinois que des tenants de l obscurantisme........
le pouvoir est au bout du fusil
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Mar 2008 à 11:12
Ahhh, je me retrouve mieux dans ta dernière réponse Wink
Haut de la page
komsomol allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 24 Feb 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 151
  Citer komsomol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Mar 2008 à 23:40
dans la revue "regroupement communiste" que je lisais a l époque,le dalai-lama était présenté comme un despote qui se baignait dans le sang de ses victimes,son peuple,réduit au servage;a ces esclaves,cette revue prétendait qu on leur coupait les mains et qu on leur arrachait les yeux-limite comtesse bathory...............
le pouvoir est au bout du fusil
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Mar 2008 à 01:00
Sur le site du sénat.... Pour ceux qui pensent que les tibétains étaient de doux agneaux pacifiques et angéliques:
 
 
 
ça se passe de commentaires.
 
"L'ancien Tibet pratiquait un régime féodal de servage, assorti à une théocratie. Sous ce régime, le peuple tibétain subissait l'oppression politique et l'exploitation économique, et ses conditions de vie étaient misérables. Une telle situation était une chose rare dans le monde[...]
 
 
Des gens de l'échelon supérieur du Tibet considéraient comme une faiblesse l'attitude du gouvernement central d'attendre patiemment la réforme du système social du Tibet, et ils déclenchèrent sans vergogne une rébellion armée en 1959. Dans ces circonstances, se conformant au désir de la majorité de la population du Tibet, le gouvernement central réprima rapidement la rébellion et lança une réforme démocratique. Celle-ci abolit le régime féodal du servage, extrêmement corrompu et ténébreux, et la théocratie, et elle permit à un million de serfs et d'esclaves de s'émanciper. Ces derniers n'étaient plus considérés comme les biens individuels des propriétaires de serfs, c'est-à-dire pouvant être vendus, achetés, transférés, échangés et utilisés pour payer une dette, et ils n'étaient plus forcés à travailler pour leurs propriétaires. Ces serfs et ces esclaves, traités depuis longtemps comme des « boeufs et des chevaux doués de la parole », devinrent dès lors des « êtres humains » à part entière. Ils obtinrent la jouissance de la liberté individuelle et devinrent les maîtres de leur propre destin et de la société. C'est une transformation qui fait époque dans l'histoire du Tibet et aussi un grand progrès dans l'histoire de son développement des droits de l'homme[...]
 
 

"Sous la domination du XIVème dalaï-lama, l'ancien Tibet appliquait un régime de servage féodal, et ce système social était plus sauvage et plus cruel que celui du Moyen-Age en Europe. Les propriétaires de serfs infligeaient à ces derniers toutes sortes de tortures cruelles comme enlever les yeux, couper les mains, enlever les tendons, etc. Le dalaï-lama a trahi sa patrie et a fui à l'étranger par opposition à la réforme du servage féodal inhumain et arriéré et par refus de rendre aux serfs leurs droits humains. Lui donner l'appellation de « gardien des droits humains » est une ironie cinglante à l'égard de ces droits."

Haut de la page
Rep. Dem allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 03 Oct 2007
Pays: România
Status actuel: Inactif
Messages: 938
  Citer Rep. Dem Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Mar 2008 à 01:04
Dans l'état actuel des choses (c'est à dire ou un obscurantisme religieux occuperai le pouvoir) je suis contre tout soutien à l'indépendance du tibet.
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Mar 2008 à 11:15
Même s'ils le voulaient de toute manière ils ne pourraient pas revenir au régime féodal, sa réintroduction serait impossible aujourd'hui, c'est comme si on disait aux noirs Américains qu'on décidait de réintroduire leur esclavage avec l'évolution de leur mentalité aujourd'hui : il ne fait aucun doute que la révolte armée serait immédiate.
Haut de la page
komsomol allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 24 Feb 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 151
  Citer komsomol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Mar 2008 à 13:59
donc cette fameuse revue "regroupement communiste"disait vrai......
le pouvoir est au bout du fusil
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 18 Mar 2008 à 09:54

Voici un article non-communiste plutôt bon et impartial sur la popularité persistante de Mao en Chine, écrit par un Chinois sur un blog consacré à leur parole.






Mao toujours aussi populaire

Quand%20la%20révolution%20était%20en%20progrès...30 ans après sa mort, Mao Zedong (Mao Tsé-toung) reste une figure extrêmement admirée en Chine. Ce dirigeant, qui est notamment responsable des catastrophes du Grand Bond en Avant et de la Révolution Culturelle, est parfois rangé par les Occidentaux au même rang que les tyrans sanguinaires du 20e siècle tels qu’Hitler ou Staline. Mais il reste entouré d’une aura toute particulière en Chine, une aura qui n’est pas seulement due au traitement favorable que lui accorde le Parti Communiste chinois. Ce blog tente d’expliquer les raisons de sa popularité.
——

La “fièvre Mao Zedong” a gagné la Chine dans les années 1990 et jusqu’à aujourd’hui, la température n’est toujours pas retombée. Il suffit de voir le nombre de textes qui lui sont consacrés dans Internet. Dans un site consacré au Mausolée de Mao, le nombre de messages qui sont postés tous les jours est passé de quelques dizaines l’année dernière à quelques centaines cette année !

De grands personnages ont été admirés de tous temps et en tous lieux. Mais qu’une figure devienne soudainement si populaire tant d’années après sa disparition, que cette popularité se maintienne et même qu’elle augmente, voilà qui n’est pas banal. Je suis moi-même un admirateur de Mao Zedong, ce qui ne m’empêche pas de me poser quelques questions.

Sagesse paysanne

J’ai rencontré par un heureux hasard hier soir un travailleur migrant et nous avons taillé une bavette. La discussion nous a amené à la façon dont les ruraux comprennent la popularité de Mao Zedong. Ses propos m’ont complètement surpris : avec le langage le plus simple qui soit, il a expliqué un phénomène social que seuls de nombreux spécialistes pourraient analyser au cours d’une réunion consacrée au sujet, donnant l’impression de subitement apercevoir la lumière. Je reprends ses paroles : ” lorsque les rats sont nombreux, on pense naturellement au chat “, des propos qui vont droit au but !

Effectivement, Mao Zedong était l’ennemi naturel des fonctionnaires corrompus et des tyrans locaux, comme le chat par rapport aux rats. Inspiré par la métaphore du vieux paysan, j’ai moi aussi trouvé une image : lorsque le corps est atteint d’une inflammation, le système immunitaire réagit en émettant de la fièvre. Une forte fièvre prolongée démontre la gravité de l’inflammation. La fièvre concernant Mao Zedong n’est-elle pas un concentré de réactions face aux problèmes sociaux de la Chine ?

Les riches et les médias

C’est vrai qu’en chérissant la mémoire de Mao, les gens sont surtout préoccupés par les questions sociales. Comme tout le monde le sait, trop de choses nous empoisonnent la vie : l’écart qui grandit dangereusement entre les riches et les pauvres, la répartition inégale des ressources sociales, des problèmes qui aboutissent naturellement à un approfondissement des contradictions sociales. Voici ce qu’en dit Zhang Chaoyang (2), grande figure des technologies de l’information en Chine :

” Aujourd’hui en Chine, la plupart des riches ne le sont pas parce qu’ils ont créé de la valeur, mais parce qu’ils ont profité d’un pouvoir injustement réparti. On ne peut pas dire qu’il n’y ait pas de nombreux riches en Chine, mais combien d’entre eux sont prêts à faire la lumière sur leur fortune ? Combien se sont-ils enrichis aux dépens de la communauté ? Chez combien d’entre eux la fonction publique et les intérêts privés sont-ils indissociables ? Combien de pots-de-vin ont-ils touché et à quel point ont-ils détourné la loi ? Combien de biens publics se sont-ils appropriés à leur nom ? Combien d’ouvriers ont-ils perdu leur emploi et de paysans leur terre à cause d’eux ? Ils le savent ! ”

” Certains journalistes éhontés se sont écriés ” à bas la richesse “, leurs absurdités ont eu pour conséquence que l’on n’ose plus révéler sa fortune. Honnêtement, ceux qui travaillent dans l’industrie des médias constituent un deuxième groupe de personnes éhontées en Chine. Bien sûr, certains parmi eux sont parvenus au succès grâce à leur intelligence et à leurs aptitudes, mais dans la Chine d’aujourd’hui, les riches qui sont dans ce cas ne représentent qu’une minorité ! ” (fin de citation)

Mao%20nest%20pas%20prêt%20de%20sarrêter%20à%20sourireUn appel à la justice sociale

Les travailleurs manuels qui appartiennent aux couches les plus défavorisées de la société sont toujours les plus mals nourris, les plus mals vêtus, les plus mals logés. Ils ne peuvent s’offrir de consultations médicales, leurs enfants ne peuvent aller faire des études et leurs filles doivent se prostituer. Alors que certains détritus corrompus, fourbes et malhonnêtes s’offrent tous les plaisirs par des moyens illégaux, mangent comme des princes, sont vêtus comme des rois, vivent dans des hôtels et des villas et passent leurs journées avec des filles.

Il est alors naturel que l’on se souvienne du bon climat social, de l’ordre public, du gouvernement propre du passé, d’une époque où l’assurance sociale et médicale étaient fournies, l’éducation et le logement gratuits, les prostituées, la drogue et la mafia absentes.

La popularité de Mao est en fait un appel à plus de justice sociale.

Note de l’éditeur :
(1) “Chat” se prononce “mao” en chinois. Même si le caractère et le ton sont différents du nom de famille de Mao Zedong, les deux caractères sont homonymes.
(2) Zhang Chaoyang est le fondateur et président de Sohu, l’une des plus grandes entreprises Internet de Chine, au même titre que Sina et Baidu. C’est également l’un des hommes les plus riches de Chine.





http://blogenchine.com/2006/05/17/popularite-de-mao-un-paysan-explique/
Haut de la page
KGB Shpion allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: Suisse
Status actuel: Inactif
Messages: 1423
  Citer KGB Shpion Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Mar 2008 à 12:22
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Mar 2008 à 13:48

Les émeutes tibétaines antichinoises s’étendent

La capitale tibétaine, Lhassa, est toujours bouclée par l’armée. Fort déploiement militaire et policier au Sichuan, Qinghai, et Gansu.

Que se passe-t-il à Lhassa, Xiahe, Chengdu et plus généralement au Tibet, au Sichuan, au Gansu, au Qinghai ? Villes et provinces où sont implantées des communautés bouddhistes tibétaines et qui ont connu ces derniers jours des flambées de violences ? Les informations sont rares et bien sûr contradictoires selon leurs provenances, autorités chinoises ou opposition tibétaine. Pékin a revu à la hausse le bilan de ces émeutes. Le nouveau chiffre officiel de 13 victimes reste toutefois très éloigné de la centaine annoncée par le représentant du gouvernement en exil. Et plus encore du bilan de « plusieurs centaines » de tués avancé sans autres précisions par le Parlement tibétain installé en Inde. Les divergences portent non seulement sur le nombre des victimes mais aussi sur leur identité. « Les émeutiers tibétains ont brûlé ou frappé à mort 13 civils innocents », a déclaré le président de la région du Tibet, Qiangba Puncog, lors d’une conférence de presse lundi à Pékin sans faire état de victimes tuées par la police ou l’armée, comme l’affirment les opposants tibétains.

Les témoignages de touristes publiés par des quotidiens danois et hongkongais attestent de la dimension ethnique prise à certains moments par les affrontements de Lhassa. Lors d’un entretien avec l’AFP dimanche soir à l’aéroport de Chengdu, Juan Carlos Alonso, un touriste espagnol de quarante-six ans, qui était à Lhassa depuis jeudi, rapporte, parlant de groupes de jeunes Tibétains : « Ils ont attrapé une fille dans la rue et l’ont emmenée vers une porte avant de la battre et de la frapper à coups de pierre. Elle appelait désespérément à l’aide et je ne sais pas comment elle a pu s’en sortir », poursuit-il, précisant avoir vu au moins 35 Chinois couverts de sang, mais pas de morts. « Beaucoup de Chinois s’enfuyaient pour sauver leur peau. (…) Leur but était de tout détruire sur la rue principale, en commençant par les magasins et les restaurants chinois. (…) Le pire c’est que les patrons de restaurants et les Chinois qui se trouvaient dans les rues devaient se cacher. Ils ont baissé leurs rideaux, mais cela n’a pas arrêté les Tibétains, ils les ont sortis et frappés avec des pierres. Ils avaient des couteaux, des pierres, des machettes, des couteaux de boucher - ils utilisaient tout ce qui leur tombait sous la main. » Reparti samedi matin de Lhassa, le témoin fait état ce jour-là d’un « déploiement militaire massif » et de soldats nerveux et agressifs.

Lundi, Lhassa était hier encore bouclée par l’armée. « La situation est grave mais l’école a rouvert quand même », a indiqué à l’AFP une enseignante d’une école secondaire qui précise que « la plupart des élèves ne peuvent pas sortir de chez eux (…) ». Et d’ajouter : « La police et l’armée patrouillent partout, il y a des chars. » Les autorités répètent que le calme est revenu, mais « déconseillent » aux touristes étrangers et à la presse de s’y rendre pour des questions de « sécurité ». Et les journalistes présents se font expulser. C’est le cas d’une dizaine de correspondants de Hong Kong interpellés et reconduits hier à l’aéroport de Lhassa.

La situation apparaissait aussi confuse dans les provinces voisines du Tibet. Dimanche, des informations non confirmées avaient fait état de nouveaux foyers de tension au Gansu et Qinghai. Au Sichuan, au moins sept personnes auraient été tuées par balles dans le district tibétain de Nagwa, indiquent le Centre tibétain pour les droits de l’homme et la démocratie (TCHRD) et Free Tibet Campaign, organisation basée à Londres. Si la tension semblait être retombée lundi à Nagwa, selon des témoignages recueillis par l’AFP, un quartier tibétain de Chengdu, capitale du Sichuan où des troubles auraient éclaté la veille au soir selon des habitants, a été encerclé par la police.

Dominique Bari

Haut de la page
KGB Shpion allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: Suisse
Status actuel: Inactif
Messages: 1423
  Citer KGB Shpion Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Mar 2008 à 14:23
La violence n'est pas tellement à condamner. Il s'est passé la même chose lors de toute révolution ou de tout mouvement social un peu violent. Y compris la Révolution française ou la Révolution bolchévique.
Ce que nous condamnons plutôt c'est que le mouvement social est réactionnaire.
Haut de la page
komsomol allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 24 Feb 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 151
  Citer komsomol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Mar 2008 à 14:43

lorsque la france a colonisé l algérie,l afrique du nord était féodale;donc,la france a ,en envahissant l algérie,"libéré ce pays du féodalisme"-en fait,fait passer cette région du mode de production féodal au mode de production capitaliste;donc il faudrait en conclure que le f.l.n était une "clique réactionnaire",des"agents provocateurs hitleriens"-dixit le pc"f" lors des massacres de sétif le 8 mai 1945!il faut arreter de délirer,car ON NE BAILLONE PAS LA LUMIERE!les maoistes ont raison,la chine est un pays socialfasciste et une puissance impérialiste,qui a des bases au pakistan-a gwadar-au bangladesh,au myanmar,a ceylan,ainsi qu au soudan!

le pouvoir est au bout du fusil
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Mar 2008 à 16:08
Les citoyens chinois installés dans la région autonome du Xizang n'ont pas l'attitude des colons européens qui se sont installés en Afrique du nord lors de la colonisation. La situation n'est pas comparable. Les chinois ont effectivement "importés" une société nouvelle, un mode de vie à cent lieues du mode de vie médiévale tibétain. Les jeunes autochtones ne regrettent certainement pas ces évolutions. Il faut que le mouvement tibétain nationaliste accepte de dépasser une conception figée de la société. C'est sur ces bases là que le développement culturel particulier pourra être entendu par la Chine.
Haut de la page
komsomol allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 24 Feb 2008
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 151
  Citer komsomol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Mar 2008 à 17:26
après "vive l algérie francaise" et ses harkis voici "vive le xinjiang chinois" et ses complices!
le pouvoir est au bout du fusil
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Mar 2008 à 17:37
Haut de la page
Arés allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 03 Mar 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 588
  Citer Arés Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 Mar 2008 à 08:44

LE MYTHE ET LA REALITE A PROPOS DU TIBET   


>

Nous vivions l'âge de l'information, les progrès de la science et de la technologie ont  rendu le monde tout petit. Cela ne signifie pas, cependant, que nous soyons tous bien informés. La raison en est simple: la sélection et le flux des nouvelles sont gérés pas l'homme. Hélas! il n'est pas toujours objectif. Il faut en conséquence se méfier de l'illusion d'être bien informé.


>

Pendant les onze dernières années, j'en ai vécu sept en Europe et je constate un phénoméne bizarre: si quelqu'un vien à vous dire "Attention, la tour Eiffel va tomber en ruine demain!" on le prend pour un fou. Mais, si quelqu'un vous débite des bêtises bien plus graves sur la Chine, on le prendra probablement pour un savant. Je n'exagère pas. Il y a dix ans, on disait: " Le gouvernement chinois va tomber!" " L'économie est dans le chaos", etc. Aujourd'hui, avec le recul, non seulement ces prédictions apocalyptiques ont été démenties par les faits, mais l'inverse s'est produit en Chine. Le pays a connu la meilleure croissance de son histoire. Les Chinois n'ont jamais vu leurs conditions de vie s'améliorer si vite en si peu de temps.


>

Je lis souvent votre journal (le figaro, I.L.). De temps en temps, il publie des articles sur le Tibet. Pour être franc avec vous, je ne suis pas d'accord avec leur contenu. On peut avoir des vues divergentes sur un fait, mais le fait doit être présenté tel qu'il est. Or, je constate que vos articles sont loin de se baser sur les faits. Je vais vous en donner trois exemples:


>

Premier mythe: "L'occupation du Tibet par la Chine." Cette accusation est constamment entendue. Mais la réalité est la suivante: le Tibet a fait partie intégrante de la Chine sous la dynastie des Yuans, à partir du milieu du XIIIe siècle, bien avant l'indépendance des Etats-Unis(1776), l'intégration de la Corse à la France(1789) et celle de la Bretagne à la France(1532). La communauté internationale reconnaît que le Tibet fait partie intégrante de la Chine. C'est aussi la position du gouvernement français. Prétendre que la Chine occupe le Tibet, c'est comme si quelqu'un affirmait que la France occupe la Bretagne, la Bourgogne, la Côte d'Azur ou la Corse!


>

Deuxième mythe: "Les droits de l'homme sont bafoués au Tibet." Pour certains, le gouvernement chinois est "vilain des vilains", tandis que le dalaï-lama est "le saint des saints". Quelle est la réalité? Avant 1959, quand le dalaï-lama gouvernait le Tibet, le régime qu'il pratiquait était le servage, qui est pire que le régime du Moyen Age en Europe. Sous ce régime, les serfs, qui représentaient 95% de la populaition tibétaine, n'etaient pas considérés comme des êtres humains, mais plutôt comme des bêtes de somme ayant tout simplement la faculté de la parole. Il suffit de lire des écrits historiques d'auteurs européens sur le Tibet pour s'en convaincre.


>

En 1959, le dalaï-lama, avec l'appui de forces étrangères, surtout de la CIA, a déclenché une rébellion contre le gouvernement central, dans le but de maintenir à jamais le servage au Tibet. Cette rébellion a été mise en échec. Le dalaï-lama a pris la fuite puis s'est réfugié en Inde. Le servage a été aboli au Tibet en 1959. Ce qui veut dire que sur le plan des droits de l'homme, le Tibet a fait un progrès sans précédent dans son histoire. Depuis, des avancées inouïes sur les plans politique, économique, éducationnel ou culturel ont été réalisées. Quelques chiffres le montrent: avant 1959, la population tibétaine était d'un million, aujourd'hui 2.4 millions, dont 95% sont Tibetains. Avant 1959, l'espérance de vie des Tibétains était de 35.5 ans, maintenant 67 ans. Avant 1959, le taux de scolarité des enfants n'était que de 2%, aujourd'hui il s'est élevé à 81.3%...Les faits sont là.


>

Troisième mythe: " Le gouvernement chinois est en train de détruire l'identité culturelle tibétain." C'est une autre grave accusation. Or, la Chine est un pays multiethnique: il y a cinquante-six ethnies en Chine. Les Han sont la majorité, ils représentent à peu près 92% de la population, le reste est partagé par cinquante-cinq ethnies minoritaires de la Chine. Quand on parle de la culture chinoise, il s'agit d'une culture à laquelle ont contribué les cinquante-six ethnies chinoises sans exception. La culture chinoise n'est pas exclusive, mais plutôt inclusive. Ce qui explique son dynamisme, sa vitalité et sa longévité. En d'autres termes, la culture tibétaine, tout en conservant son identité, fait partie intégrante de la culture chinois. C'est le propre de la culture chinoise.


>

Au Tibet, l'étude de la langue et de l'écriture tibétaine est garantie par la loi. Les établissements scolaires pratiquent un système d'enseignement bilingue, tout en donnant la priorité aux cours en tibétain. La radio et la télévision du Tibet consacrent plus de 20 heures par jour à des émissions en tibétain, etc. Aujourd'hui, le Tibet n'est plus fermé, il est ouvert au monde. Beaucoup de touristes étrangers le visitent.


>

Voilà quelques réflexions que j'ai voulu vous livrer. Un vieux proverbe chinois dit ceci: "Les faits parlent plus fort que n'importe quel discours." C'est aussi ma conviction.



Tiocfaidh Ar La - Notre Jour Viendra

       www.jrcf.org
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 Mar 2008 à 12:19
A la lecture des deux dernières contributions, on peut penser que les évènements au Xizang * sont plus la traduction des frustrations économiques des jeunes locaux qui ne bénéficient pas assez vite des retombés économiques.
 
Logique, de plus en plus la Chine "moderne" sera confrontée à des mouvements sociaux que nous connaissons ponctuellement en occident (grèves, "émeutes" de banlieues, etc).
 
*(excuser moi mais je n'arrive pas à prononcer l'autre mot utilisé par tant de crapules qui se découvrent tout d'un coup une âme humaniste...)
Haut de la page
Guests allez vers le bas
Guest Group
Guest Group
  Citer Guests Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 Mar 2008 à 12:50

Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes a :

- permis de disloquer les empires, de la Prison des peuples à l'Homme malade de l'Europe ;

- favorisé la naissance de nouveaux Etats essayant de s'affranchir de la tutelle coloniale.

 

Mais, ces dernières années, à la suite à la défaite du bloc socialiste, ce principe est devenu une arme géostratégique et idéologique utilisée à « l'insu de notre plein gré » pour :

- morceler les Etats rivaux et/ou rebelles au "nouvel ordre mondial" (Union soviétique, République socialiste fédérale de Yougoslavie, etc.) ;

- réunir des Etats « normalisés » (Allemagne fédérale, Yémen, etc.).

 

Les techniques utilisées sont très efficaces car elles sont à la fois globales et diversifiées.

Cela va du contenu des programmes de divertissements à l'utilisation de moyens militaires.

La mise en œuvre de ces procès va de l'instrumentalisation de l'Organisation des Nations unies à la manipulation des individus....

 
 
Haut de la page
Enilast allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 19 Nov 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 939
  Citer Enilast Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 Mar 2008 à 13:06
Message posté par komsomol

lorsque la france a colonisé l algérie,l afrique du nord était féodale;donc,la france a ,en envahissant l algérie,"libéré ce pays du féodalisme"

Pas forcément, l'Algérie avait plus une organisation type communisme primitif organisé en village et en tribus, (je sais pas pour les arabes) mais il n'y avait pas de seigneur ni de grand propriétaire terrien (en tout cas pour les kabyles).


Message posté par komsomol

-en fait,fait passer cette région du mode de production féodal au mode de production capitaliste;donc il faudrait en conclure que le f.l.n était une "clique réactionnaire",des"agents provocateurs hitleriens"-dixit le pc"f" lors des massacres de sétif le 8 mai 1945!

Si le fln a ses début était progressite, il est vite tombé dans la réaction, et je ne comprend pas ton argument avec l'agitation hitlerienne...


Et la différence entre l'Algérie et le Tibet est que le la décolonisation algérienne a était faite par les algériens, pour les algériens (bien sur sa a un peu changé après) mais les tibétains comme les albanais de serbie doivent arréter de tomber dans le piège que leur tendent les impérialistes, ces deux peuples se retrouvent toujours mêllés a des conflits qui ne servent en faite pas leur intérêts mais bien ceux des autres, c'est a eux de voir qui sont leur véritables ennemis.

Je suis un fervent partisans du droit des peuples a disposer d'eux même (c'est une des chose qui ma fait aller vers le marxisme léninisme) mais ce droit doit être affranchi de tout impérialisme, sinon tu ne dispose de rien ! sa changera rien de remplacer la Chine par les USA...

Haut de la page
 Répondre Répondre Page  <1234 15>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,340 secondes.