Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Actualités > Actualités francophones

PTB

 Répondre Répondre
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: PTB
    Envoyé : 24 Oct 2012 à 19:20

Ford : Le PTB pour une saisie de l’usine de Genk sans compensation

En Belgique, 4.300 personnes seront sur le carreau d'ici la fin 2014 échéance se son plan de restructuration de ses opérations européennes. "Nous proposons que les pouvoirs publics saisissent l'usine sans compensation" avance le PTB.

"En cinquante ans, Ford a reçu tellement de subsides payés par le contribuable belge, a fait tant de profit avec la sueur des travailleurs limbourgeois que cette usine est en fait celle des travailleurs. Si les pouvoirs publics saisissent l’usine, ce sera bien plus simple de trouver un repreneur comme le montre le cas de Nedcar à Born aux Pays-Bas." C’est pour cela que Stany Nimmegeers du PTB réclame que les pouvoirs publics saisissent l'usine sans compensation.

Car après beaucoup d’incertitude, Ford l’a maintenant acté, l’usine fermera. Les modèles de voitures Mondeo, Galaxy et S-Max de nouvelle génération seront assemblés à l'usine de Valence en Espagne. "Le projet de restructuration de nos opérations de production en Europe est un volet fondamental de notre plan pour renforcer l'activité de Ford en Europe et renouer avec une croissance profitable", déclare Stephen Odell, PDG de Ford Europe, dans un communiqué. Ford promet bien entendu les éternelles mesures d'accompagnement pour les 4.300 salariés qui perdront leur emploi à Genk.

Une soif d’argent sans fin

"Cela fait cinquante ans que les travailleurs de Genk produisent des voitures de très haute qualité et produisent d’énormes profits pour l’entreprise. En 2011, Ford a réalisé dans le monde un profit record de 8 milliards d’euros. Cette année, elle s’attend à 6 milliards, et ce malgré les pertes en Europe » explique le président du PTB Limbourg. L’avarice du PDG est directement mis en cause : « L’an dernier, il avait déjà un revenu de 23 millions d’euros. Chaque année, il lui faut plus. Et, tout comme Peugeot et Opel, Ford veut faire porter le poids de la crise par ses travailleurs."

Source


Le PTB demande la saisie de Ford Genk en cas de fermeture du site (communiqué du PTB)

Ce mercredi, on devrait être fixé sur le sort de l'usine Ford à Genk (Limbourg). On évoque partout la situation de l’industrie automobile européenne. Trop d’usines, trop peu de demande et de grosses pertes. Mais Stany Nimmegeers, président du PTB Limbourg, pose une question que personne ne soulève : « Pourquoi les travailleurs devraient-ils payer pour cette surcapacité ? Ils ne sont pas responsables de cette crise. »

Pour le président du PTB Limbourg, la situation est claire : « Depuis des années, les travailleurs font des sacrifices en tout genre pour soi-disant assurer  l’avenir de l’usine. Lors de la dernière convention collective de travail en 2010, ils ont même perdu 12%. Cela fait cinquante ans que les travailleurs de Genk produisent des voitures de très haute qualité et produisent d’énormes profits pour l’entreprise. En 2011, Ford a réalisé dans le monde un profit record de 8 milliards d’euros. Cette année, elle s’attend à 6 milliards, et ce malgré les pertes en Europe. »

« La soif de profit du PDG Alan Mullaly est sans fin, s’indigne Stany Nimmegeers. L’an dernier, il avait déjà un revenu de 23 millions d’euros. Chaque année, il lui faut plus. Et, tout comme Peugeot et Opel, Ford veut faire porter le poids de la crise par ses travailleurs. Conséquence : un pouvoir d’achat encore amoindri, donc encore moins de consommation, donc encore davantage de surcapacité à terme. » Nimmegeers conclut : « La surcapacité n’est pas une loi de la nature, elle est la conséquence d’une politique économique désastreuse. »

Le gouvernement flamand Peeters et le gouvernement fédéral Di Rupo sont aussi responsables de cette politique économique. En effet qui autorise qu’Opel ferme son site d’Anvers sans devoir rembourser un seul euro de subside ? Qui autorise les banques à spéculer pour avoir ensuite besoin de milliards d’euros des contribuables pour les sauver ? Qui boucle son budget en économisant uniquement sur le dos des gens ordinaires ?

Stany Nimmegeers (PTB): « Si Ford décide de fermer son site de Genk ou de  réduire sa production de manière à ce que sa survie soit totalement incertaine, nous proposons que les pouvoirs publics saisissent l'usine sans compensation. » Il  rappelle la récente expérience d’Opel à Anvers : « L’usine a été vendue et la direction a refusé de rendre possible une véritable reprise. En cinquante ans, Ford a reçu tellement de subsides payés par le contribuable belge, a fait tant de profit avec la sueur des travailleurs limbourgeois que cette usine est en fait celle des travailleures. Si les pouvoirs publics saisissent l’usine, ce sera bien plus simple de trouver un repreneur comme le montre le cas de Nedcar à Born aux Pays-Bas. » Pour Nimmegeers, il faut une vision bien plus globale : « Pour faire face aux problèmes environnementaux en Europe occidentale, il existe un besoin énorme de transports publics supplémentaires et de voitures écologiques. Les pouvoirs publics peuvent trouver ici l’occasion de prendre ces problèmes à bras-le-corps. »

Le président du PTB Limbourg se rendra ce mercredi avec les conseillers communaux à Genk à l’entrée de l’usine Ford. « La seule vraie alternative est de se battre pour chaque emploi. Le PTB soutiendra de tout cœur la lutte sociale des syndicats et des travailleurs. »

Service de presse PTB

Source

Fermeture de l'usine Ford à Genk: le Parti du travail de Belgique (PTB) demande sa saisie par l’État

20121024-fordgenk-belga.jpgFord ferme d'un seul coup l'usine automobile à Genk (Belgique)

Le PTB demande la saisie des avoirs de Ford en Belgique

Communiqué du Parti du travail de Belgique repris par http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Ce mercredi 24 octobre, la nouvelle est tombée : l'usine de Ford Genk ferme ses portes. 4300 emplois directs et 6000 emplois indirects passent à la trappe. La municipalité de Genk est située dans le Limbourg belge, au centre d'une région dévastée par la fermeture des mines de charbon, voici une vingtaine d'année.

Début 2010, Opel annonce l'arrêt de la production de son usine d'Anvers en Belgique, entraînant la suppression de 2600 emplois. Il y a 4 mois, c'était l'annonce de la fermeture de l'usine d'Aulnay (France) par PSA (Peugeot-Citroën) et la suppression de 8000 postes. On évoque partout la situation de l’industrie automobile européenne. Trop d’usines, trop peu de demande et de grosses pertes.


Le Parti du Travail de Belgique demande: « Pourquoi les travailleurs devraient-ils payer pour cette surcapacité ? Ils ne sont pas responsables de cette crise. Ils ne sont pas responsables de l'anarchie de la production capitaliste basée sur la recherche du profit de quelques-uns plutôt que sur la satisfaction des besoins des gens. »


Pour le président du PTB Limbourg, Stany Nimmegeers, la situation est claire : « Depuis des années, les travailleurs font des sacrifices en tout genre pour soi-disant assurer l’avenir de l’usine. Lors de la dernière convention collective du travail en 2010, ils ont même perdu 12%. Cela fait cinquante ans que les travailleurs de Genk produisent des voitures de très haute qualité et apportent d’énormes profits aux actionnaires. En 2011, Ford a réalisé dans le monde un profit record de 8 milliards d’euros. Tout comme PSA et Opel, Ford veut faire porter le poids de la crise par ses travailleurs. Conséquence : un pouvoir d’achat encore amoindri, donc encore moins de consommation, donc encore davantage de surcapacité à terme. La surcapacité n’est pas une loi de la nature, elle est la conséquence d’une politique économique désastreuse. »


Stany Nimmegeers rappelle que l’usine d’Opel à Anvers a été vendue et la direction a refusé de rendre possible une véritable reprise.« En cinquante ans, Ford a reçu tellement de subsides de l'État, payés par le contribuable belge, et a fait tant de profit avec la sueur des travailleurs limbourgeois que cette usine est en fait celle des travailleurs. Les pouvoirs publics doivent saisir l’usine. »

Le PTB vient de se renforcer à Genk, obtenant 8,6% et 3 conseillers aux élections communales à Genk. Avec toute sa force, il soutiendra les actions des syndicats à Ford Genk, à commencer avec une grève de 24 heures dans la seule unité de Ford qui reste aujourd'hui fonctionnelle.



Edité par T 34 - 26 Oct 2012 à 15:16
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
WAR-AXE allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 11 May 2008
Pays: Belgique
Status actuel: Inactif
Messages: 46
  Citer WAR-AXE Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 Jan 2015 à 18:04
Sur la "nouvelle séquence" du PTB Smile


www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20150119_00588680





 

Edité par WAR-AXE - 08 Feb 2015 à 23:59
Haut de la page
WAR-AXE allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 11 May 2008
Pays: Belgique
Status actuel: Inactif
Messages: 46
  Citer WAR-AXE Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Jan 2015 à 23:00
Une vidéo un peu longue... Mais ce qui mérite d'être entendu, c'est la parole des syndicalistes qui ayant pris parti pour la démarche du "GO", disent aujourd'hui se sentir trahis par le PTB... et comment Raoul Hedebouw  leur répond "à côté de la plaque"...

http://www.youtube.com/watch?list=PL6ABC32F8B6D2604C&v=hDqm4sd2x9g



Edité par WAR-AXE - 09 Feb 2015 à 00:00
Haut de la page
Jagger allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 17 Jun 2013
Pays: Belgique
Status actuel: Inactif
Messages: 46
  Citer Jagger Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 24 Jan 2015 à 16:09
Sinon, pendant que vous critiquez un parti dont vous ne connaissez visiblement ni la ligne politique ni les statuts, on vous attend toujours vous, les petits gauchistes donneurs de leçon. Sur le terrain. Avec les travailleurs. Pas avec vos tracts plein de verbiage, bande de clowns.

Edité par Jagger - 24 Jan 2015 à 16:13
Haut de la page
WAR-AXE allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 11 May 2008
Pays: Belgique
Status actuel: Inactif
Messages: 46
  Citer WAR-AXE Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 09 Feb 2015 à 00:00
Sorry Jagger, car je viens de m'apercevoir que le lien de mon précédant message concernant le débat entre Raoul Hedebouw et les syndicalistes se disant déçu par le "GO" ne fonctionnait pas. Je l'ai donc édité. Sinon, nous ne connaissons que trop bien la ligne (ou la non-ligne!) politique de PTB. La critique complète en avait d'ailleurs été faite ici par un certain camarondeplata, militant de l'ex Bloc ML. Pour ton édification et au cas où tu l'ignorerais, en voici le lien : http://www.forum-unite-communiste.org/forum_posts.asp?TID=664

En version plus compacte, lire la critique ici : http://www.centremlm.be/index.php?id=268


Edité par WAR-AXE - 09 Feb 2015 à 00:20
Haut de la page
 Répondre Répondre

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 1,031 secondes.