Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Actualités > Votre avis sur l'actualité française

Front de Gauche

 Répondre Répondre Page  <123
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 26 Mar 2014 à 19:47
Désolé Soyouz, mais c'est l'inverse. Les communistes et les comités de libérations indépendants étaient majoritaires au CNR. Le but de De Gaulle était de supplanter le pouvoir du CNR (De Gaulle a longtemps été contre la résistance armée avant et après), et il a réussi avec l'aide de la SFIO qui l'a torpillé de l'intérieur et des communistes français qui au final ont accepté de désarmer les milices pour recréer une armée officielle. Les communistes français pensaient qu'au sortir d'une guerre le peuple était plus prêt pour de grandes réformes que pour une guerre civile (le Komintern leur répondait : si dans les pays de l'est les communistes l'ont fait, pourquoi pas à l'ouest ? Evidemment il y avait la difficulté supplémentaire de la présence de l'armée US )

Pour répondre à ta question : je pense qu'un communiste doit être le plus souple possible dans l'analyse. Ce n'est pas avec des institutions bourgeoises qu'on peut arriver et se maintenir au pouvoir, c'était certainement l'impression qu'ont eu tous les révolutionnaires du monde avant d'arriver au pouvoir, ce qui compte c'est l'attitude et l'exemple face aux responsabilités. Et l'attitude révolutionnaire correcte n'est certainement pas le défaitisme. Le FDG actuellement, qui s'épanouie dans les habituelles combines de cartels politiques avec le PS et EELV, loin des quartiers populaires la plupart du temps, a les deux pieds dans les institutions. Ses élus/dirigeants sont tous du même milieu social globalement, c'est un signe de pourriture de l'organisation par les institutions.

Je pense qu'un communiste doit travailler partout, dedans et dehors, avec, contre et malgré elles


Edité par AllXS - 26 Mar 2014 à 19:52
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
soyouz allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 03 Feb 2014
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 75
  Citer soyouz Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 26 Mar 2014 à 20:01
Ma position par rapport au front de gauche est évidemment un soutien, dans la mesure où s'il pouvait arriver au pouvoir, pouquoi s'en priver ? En revanche je crois qu'il y a confusion. Le pouvoir n'est pas une fin en soi, pour nous en tout cas. C'est le moyen d'autre chose. Chaque progrès que nous arracherons à la bourgeoisie, chaque petit centimètre de terrain que nous prenons est bon à prendre, car toute conquête de notre part affaiblit la bourgeoisie, la met en difficulté, la pousse dans ses retranchements. Et si nous avons une vision claire et que nous ne nous arrêterons pas à des résultats électoraux, alors tout cela servira à quelque chose.

C'est pourquoi le front de gauche n'est pas une fin en soi. Ils proposent par exemple la 6ème république. Peu importe ce qu'on met dedans, si on affaiblit pas suffisamment la classe dominante, cela n'y changera rien, et il se peut très bien que tous nos acquis finissent par être détricotés au fil des élections par des opportunistes, des traîtres ou nos adversaires. Ce qu'il s'est produit ces 40 dernières années.

Donc la prise de pouvoir, le changement des instiutions ne suffiront pas. L'existence même de la classe dominante pose un problème. Elle ne disparaîtra pas avec la "révolution citoyenne" que le fdg appelle de ses voeux, et ce serait une grave erreur de sous estimer, d'une part son poids électoral, et d'autre part sa résilience. Et l'exemple des pays d'amérique du sud montre très bien à quel point la classe dominante est capable de s'organiser et de trouver du soutien étranger pour déstabiliser le pouvoir.

Pour déposséder le capital et la classe dominante, changer les instiutions et élir un mélenchon ne suffisent pas, il faut déposséder la classe dominante, lui enlever les moyens de nuire, l'éclater littéralement : prendre le contrôle physique et numérique des banques. Maîtriser totalement les circuits de production et d'approvisionnement, démanteler les embryons de groupes facistes et mettre hors d'état de nuire tous ceux qui tentent de conspirer contre notre gouvernement. Et je ne suis pas sur qu'un gouvernement estampillé fdg ait suffisamment de poigne pour imposer tout cela, avec ses grands principes démocratiques.
Dans une société fondée sur le pouvoir de l'argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de "liberté", réelle et véritable - Lénine
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 26 Mar 2014 à 20:36
Je suis d'accord sur tous les points que tu as soulevés. Un gouvernement Fdg a de fortes chances d'être une redite de la gauche plurielle avec EELV et la gauche du PS, c'est pourquoi il faut travailler à ce que le FDG soit autonome partout, et puisse se passer de cartels avec EELV et PS. Toutefois je pense que tu confonds pluralisme bourgeois et voie démocratique, c'est à dire la dictature de nos classes majoritaires. Ne reprenons pas à notre compte la définition qu'ont nos ennemis de la "démocratie". Un gouvernement FDG maintiendrait certainement le pluralisme bourgeois, c'est à dire le double pouvoir de fait, comme ils l'ont fait partout dans les pays de la "révolution citoyenne".

Mais la prise du pouvoir par l'action communiste ne peut pas être le fait d'une minorité active qui aurait un programme plus radical, les Bolshéviques en 17 étaient minoritaires dans les Soviets lorsqu'ils disaient "tout le pouvoir aux Soviets". Mais c'est la justesse de leurs positions avec la situation, le fait qu'ils étaient les seuls à avoir eu le courage de relayer les positions de toutes les classes populaires sans compromissions ni reculs qui ont fait d'eux les majoritaires en 18. Il faut travailler à faire avancer ce programme de dictature de classe dans le peuple une fois au pouvoir lorsque la situation l'exige, cad pratiquement tout le temps. C'est ce qui a guidé le PCBUS dans les années 20 à 50.
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
Ecnaroui allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 28 Feb 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 659
  Citer Ecnaroui Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Apr 2014 à 14:58
Sommes-nous enfin à la croisée des chemins?

Cent député(e)s socialistes se font entendre aujourd'hui suite au désaveu, exprimé à l'occasion des municipales, de la politique austéritaire gouvernementale .

Est-ce le prolongement de la lame de fond tant espérée contre tous les affidés du libre échangisme banksterisé?

Alors mes camarades
saurons-nous, au lieu de les vilipender comme le font les trotskystes et la droite FHaine, les  aider sincèrement, ces parlementaires, à croire réellement dans ce qu'ils écrivent et disent.

"Le changement c'est maintenant" est un horizon largement dépassable.



Edité par Ecnaroui - 06 Apr 2014 à 14:59
La libération de l’homme de l’homme est si impérieuse qu’on ne doit pas la laisser à ceux qui n’ont qu’un seul et unique crédo l’exploitation de l’homme par l’homme.
Haut de la page
Crépuscule allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 04 Aug 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 299
  Citer Crépuscule Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 29 Aug 2014 à 18:23
Bonjour/Bonsoir camarades,

Pour reprendre le début de ce "post", je pense qu'il s'agisse juste d'une histoire de siège. Le PCF n'est plus aussi fort qu'avant donc il pratique ce genre de bassesse. Il n'y a pas que dans la capitale que le PCF pratique cette manière triste. Dans la commune communiste de Montataire, dans l'Oise ( Picardie ), les élues communistes de la ville ont décidé(e)s de faire alliance avec le PS.
Pour le maire qui faisait son cinquième mandat à ce moment là, c'était chose étonnante.
NB. Il faut savoir que la ville de Montataire est sans doute la seule commune de l'Oise appartenant au PCF.

Je tenais donc à souligner avec cette anecdote car il n'y a pas que dans la capitale mais aussi en province que ce genre de bêtise se fait..

Crépuscule.
Haut de la page
Ecnaroui allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 28 Feb 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 659
  Citer Ecnaroui Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 13 Apr 2017 à 18:35
ça va le faire



Edité par Ecnaroui - 13 Apr 2017 à 18:47
La libération de l’homme de l’homme est si impérieuse qu’on ne doit pas la laisser à ceux qui n’ont qu’un seul et unique crédo l’exploitation de l’homme par l’homme.
Haut de la page
Ecnaroui allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 28 Feb 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 659
  Citer Ecnaroui Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 13 Apr 2017 à 18:40
ça va le faire
Le 6 avril 2014, purée déjà 3 années!,
je me posais la question suivante :

<<  Sommes-nous enfin à la croisée des chemins? Cent député(e)s socialistes se font entendre
aujourd'hui suite au désaveu, exprimé à l'occasion des municipales, de la politique austéritaire
gouvernementale .
Est-ce le prolongement de la lame de fond tant espérée contre tous les affidés du libre échangisme banksterisé? Alors mes camarades saurons-nous, au lieu de les vilipender comme le font les trotskystes et la droite FHaine, les  aider sincèrement, ces parlementaires, à croire réellement dans ce qu'ils écrivent et disent. "Le changement c'est maintenant" est un horizon largement dépassable.>>

Eh bien nous y sommes .... presque..... dans ce moment où l'espoir cède la place à l'action.
Que chacun, chacune en soit persuadé, même si JL Mélenchon est élu le 7 mai prochain il nous faudra tous et toutes battre le pavé pour exiger que les choses de la vie, nos vies, s'améliorent au détriment de la caste oligarchique régnante.
Dans les usines, les quartiers, les administrations, etc, partout où nous sommes nous devrons enclencher la mise en marche de la nuit du 4 août 1789 c'est à dire la  fin réelle des privilèges.


Alors mes camarades, cette fois ci  ça va le faire,
oui ça va le faire



Edité par Ecnaroui - 13 Apr 2017 à 18:47
La libération de l’homme de l’homme est si impérieuse qu’on ne doit pas la laisser à ceux qui n’ont qu’un seul et unique crédo l’exploitation de l’homme par l’homme.
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  <123

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,332 secondes.