Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Administration / vie du site > Présentation des participants

zola

 Répondre Répondre Page  12>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: zola
    Envoyé : 22 Jun 2014 à 17:30
Bonjour.

Je me suis inscrit sur ce forum afin de pouvoir poser quelques questions sur le marxisme-leninisme.

J'ai 25 ans, et j'ai decouvert le monde politique il a peu. Une amie proche m'as initié au marxisme-léninisme, ce qui m'as interessé. Je ne suis pas communiste, loin de la. je me definirais plutot comme liberal, voir meme nihiliste. Je ne milite pas, ne suis pas dans un parti, et n'ai jamais exprimé mon opinion en public. pas que j'ai honte, mais juste que ca ne regarde personne.
Je suis mature, je ne viens pas ici pour troller ou pourrir les sujets. Je ne suis pas ici pour provoquer.
Pourquoi suis-je ici? Comme dit plus haut, j'ai connu le marxisme leninisme via une amie proche, amie avec qui je ne suis plus en contact pour des raisons personnelles. Je me retrouve donc avec des questions, questions qui reste sans reponses.
Je n'arrive pas a lire les livres theoriques, ma lecture du manuel d'economie politique s'est arreté au premier chapitre. trop theorique pour moi. Donc me repondre "tout est dans les livres" ne m'aide pas, c'est pour cela que je cherche le contact et la discussion plutot que la lecture.
Ma dernière lecture fut "Le processus de restauration du capitalisme en URSS apres la prise de pouvoir des revisionniste Khrouchtcheviens" de Bill BLAND.
http://www.communisme-bolchevisme.net/download/BLAND_Restauration_du_capitalisme_en_URSS.pdf
J'ai trouvé cela très intéressant, et surtout très facile a lire pour moi, car cela touche a quelques choses de concret.

Je Viens ici en esperant trouver des réponses aux questions que je poserais. Sans etre en accord avec les principes, je trouve vraiment le marxisme-leninisme tres interessant et tres enrichissant sur le point personnel.
Je ne prendrais pas part au debat, je ne mettrais pas de commentaire sur les sujets existant, car je doute que mon avis vous interesses reellement. Mes questions seront uniquement theorique, je creerais un sujet dans culture generale , theorie.
Aprés si vous voulez mon avis sur un sujet, je pourrais vous en parler, mais je ne le ferais pas que si vous me le demandez, afin de ne pas pourrir ce forum.
Je viens ici avec respect et cordialité, dans le but de m'instruire un peu, j'aimerais juste la meme chose en retour.
Cordialement, Aurelien.

PS: avant toute demande, mon pseudo n'as pas de rapport avec ce grand romancier, desolé :)


Edité par zola - 23 Jun 2014 à 12:28
Haut de la page
Maraud allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 09 Apr 2013
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 122
  Citer Maraud Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Jun 2014 à 21:57
Pose toujours tes questions mais à mon avis nos réponse ne vont pas te plaire.
Et fouille le forum y a beaucoup de tes questions en suspens que tes potes libéraux viennent quémender qui ont déjà été ecrites.
Et personnellement je te poserais une question: Pourquoi es tu libéral?
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Jun 2014 à 22:42
Tu te demande pourquoi je suis liberal, voila ma reponse.

Je me considere comme liberal, mais ce n'est que le courant de pensée qui se rapproche le plus de ma propre facon de penser. en gros, et cela ne va pas vous plaire, mais je pense qu'aucune solution politique ne peut etre parfaite, et menera forcement a des problemes. Je pense que la droite est une idiotie sans nom, surtout l'extreme, je trouve la gauche francaise.. euh, bref, vous voyez le PS quoi, rien d'autre a dire.
Quand au communisme, je l'avoue, je trouve ce systeme parfait, a condition que l'homme soit parfait. et pour moi c'est loin d'être le cas. voila, c'est simple, vous allez peut-etre trouver ca idiot, et surement aussi me trouver idiot, mais au final, je suis juste un misanthrope.

C'est aussi pour cela que je viens en parler ici. je n'ai pas de haine, pas de colere envers les communistes en general, c'est pour cela que je viens ici de facon respectueuse, pas comme les trolls idiots.
Donc en resumé, puisque aucune solution n'est viable politiquement, je pense qu'un systeme avec le plus de liberté possible serait le meilleur choix. Bon, ce n'est pas par depit non plus , j'aime l'idée du plus grand nombre de liberté possibles. La declaration des droits de l'homme est mon seul repere on va dire.
Liberal pur moi? non, un mix, un hybride, je fait ma propre soupe avec les idées qui me conviennent le plus.

Quand aux questions, je ne poserais pas de questions debat ou troll, genre purge, terreur repression, je poserais vraiment des questions de fonctionnement. Comme dit precedemment je pense, les reponses sont dans les livres, mais pas possible de lire des livres comme cela, beaucoup trop austere, theorique, et philosophique aussi.
Une questions simple, une reponse simple, ou une reference de livre ou de texte, je ne demande rien d'autre.
Et je suis toujours occuppé de visiter le forums de font en comble, pour cela que je n'ai pas encore poser mes questions.
Ah, et puis je suis loin d'etre un intellectuel, et un ecrivain, donc desolé si certaine phrases sont lourdes, incomprehensible, ou juste mal formulé. J'essaye de faire au mieux.


Edité par zola - 22 Jun 2014 à 22:43
Haut de la page
Maraud allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 09 Apr 2013
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 122
  Citer Maraud Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Jun 2014 à 23:51
Au niveau liberté, qu'entend tu par là?

Je veux dire c'est un terme tellement vague que pour la définition de la liberté pour un libertaire est en totale contradiction avec celle d'un libéral. Et aux yeux de certaine théories le communisme, c'est la liberté du peuple. Donc peut être te sent tu proche des mibéraux mais juste par rapport à un vague principe. C'est juste pour savoir rien de méchant, chui pas un intellectuel non plus.
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Jun 2014 à 00:45
Pour moi la liberté c'est juste la definition premiere. La liberté s'arrete la ou commence celle des autres. je sais, c'est simple et niais, mais voila, tant que je ne fait pas quelque chose qui nuis a un autre, j'ai le droit de faire cette chose. Peut-être que je suis liberal, peut-etre libertaire, j'ai donné ce nom comme orientation principal, et autant j'aime m'instruire sur le communisme, autant s'instruire dans le domaine du liberalisme ne m'interesse pas du tout. Je sais, je suis bizarre.

Certaine theories disent que le communsime est la liberté du peuple. peut-etre. Le probleme a mon avis, c'est que dans ce cas la les liberté individuelles passent apres la "liberté du peuple."
Faire passer l'interet d'une communauté, d'un groupe de personnes en rognant sur les libertées individuelles n'est malheureusement pas acceptables pour moi.


Edité par zola - 23 Jun 2014 à 00:46
Haut de la page
Ecnaroui allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 28 Feb 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 659
  Citer Ecnaroui Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Jun 2014 à 11:54
Pourquoi ne pas ouvrir directement un fil "zola" sans majuscule afin de respecter le bon usage du fil "présentation"
car zola tu es sans doute un débatteur tout disposé à être une sorte de maillon manquant pour discuter sereinement de "ton point de vue"(en tant que tel) amenant et suscitant nombre de questions mais bien trop peu de réponses.

Ma foi, ta vision (ou positionnement politique) me semble vraiment d'actualité.

Et, pour le coup zola, je te souhaite la bienvenue




Edité par Ecnaroui - 23 Jun 2014 à 11:56
La libération de l’homme de l’homme est si impérieuse qu’on ne doit pas la laisser à ceux qui n’ont qu’un seul et unique crédo l’exploitation de l’homme par l’homme.
Haut de la page
8-Bit allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 29 Aug 2010
Status actuel: Inactif
Messages: 56
  Citer 8-Bit Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Jul 2014 à 11:08

 Bienvenue.

Pour répondre brièvement a tes interrogations je dirai dans un premier temps que la société communiste n'est pas parfaite, et aucun des communistes ne se prend pour un parangon de vertus. Le but est d'assurer l'égalité devant les moyens de productions en en interdisant l'appropriation privée, car la propriété privée (des moyens de productions) entraine l'exploitation du travail d'autrui c'est a dire que les proletaires qui vendent leur force de travail à des capitalistes pour assurer leur survie fournissent un part de travail gratuitement à ces derniers. Il y a 2 interpretations possible du travail gratuit : c'est soit du bénévolat, soit de l'esclavage. Conséquence : l'égalité ne peut etre assuré puisque les capitalistes s'accaparent une richesse qu'ils n'ont pas créees. Dans une société ou regne l'esclavage salarié il ne peut y avoir de  liberté, ce n'est que paroles en l'air d'idéologues bornés n'ayant jamais manié une pelle de leur vie. Ce sont ces memes idéologues qui légitiment aux USA par exemple au nom de la LIBERTE(1er amendement) bien sur le financement des partis par les entreprises.

J'ai 2 questions a te poser : penses tu que les USA est une démocratie ? Penses tu que l'on peut répondre aux besoins de la société toute entiere quand la finalité de la production n'est rien d'autre que de produire de la plus value?



Edité par 8-Bit - 04 Jul 2014 à 11:09
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Jul 2014 à 13:55
Bonjour. je vais repondre rapidement malheureusement, pas beaucoup de temps disponibles ces jours-ci.
Donc pour moi, oui, les USA sont une democratie. autant que la france quoi. Donc une democratie dans les textes. Uniquement dans les textes. Cea fait bien longtemps que le peuple n'as plus de pouvoir de décision, juste la pour faire semblant.

Et pour la seconde questions, cela va sans doute vous choquez, mais oui, je pense que la société peut vivre de cette façon. Je pense que le capitalisme est une solution viable, si il est appliqué de façon valable. ce qui n'est pas le cas. ce qui ne sera jamais le cas, il faut l'avouer. Il faudrait surement que je développe mon point de vue la dessus. J'ai connu, via mon parcours professionnel, des petites entreprises, de 50-60 personne, qui existe depuis des années. Je parle d'entreprise, mais c'est une famille. Le patron veut du benef, pas pour lui, pour son entreprise. Le bénef, c'est une machine de plus, un employé de plus. Des entreprises comme cela, il y en a beaucoup, la plupart même. A coté de ça vous avez des multinationales, qui grâce a des pots de vin, a des pressions, se permettent d’être au dessus des lois, et cela n'est pas du capitalisme, c'est du capitalisme de connivence, cela je le déplore. Quand un gouvernement magouilles avec des entreprises, cela ne peut rien donner de bon.  Voila, je pense que oui, un société peut vivre de cette façon, mais cela passera par une "révolution" car, en l’état actuel du système, ce n'est pas valable.
J'ai, encore une fois, l'impression de ne pas avoir été clair du tout, je profiterai du week-end pour essayer de mettre cela au clair afin de donner un point de vue plus compréhensible.
Haut de la page
8-Bit allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 29 Aug 2010
Status actuel: Inactif
Messages: 56
  Citer 8-Bit Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Jul 2014 à 17:00
 
Message posté par zola

 

Donc pour moi, oui, les USA sont une democratie. autant que la france quoi. Donc une democratie dans les textes. Uniquement dans les textes. Cea fait bien longtemps que le peuple n'as plus de pouvoir de décision, juste la pour faire semblant.

 

Donc ce n'est pas une Démocratie, on est d'accord.

 

Message posté par zola


Le patron veut du benef, pas pour lui, pour son entreprise. Le bénef, c'est une machine de plus, un employé de plus. Des entreprises comme cela, il y en a beaucoup, la plupart même. 

Le patron étant ou non le propriétaire exclusif de l'entreprise ne se distingue en rien de l'entreprise comme tu l'insinues. Le patron - pas forcément seul - représente le Capital, donc l'entreprise personne morale. Son but est de faire du profit. S'il déroge à la règle parce qu'il est pris soudainement d'un élan d'humanisme gateux, la concurrence,  ou métaphoriquement la main invisible se charge de le balayer aussi sec. Le profit provient de la plus value : richesse crée par toi salarié et pour laquelle tu n'as pas été rémunéré. Tu vends ta force de travail à ton patron, et pendant que tu travailles tu ne crées pas seulement la valeur qui te seras reversée sous forme de salaire, mais tu travailles aussi pour rentabiliser le Capital, pour "une machine en plus" comme tu dis, "pour faire du benef". C'est ton travail seul qui permet aux capitalistes de réinvestir ce que tu lui as fait gagner. Il dispose d'une richesse qu'il n'a pas crée. Il ne t'embaucherait pas s'il ne pouvait pas gagner d'argent sur ton dos.   Généralisé a l'ensemble de la société cela engendre la division de la société en deux classes antagonistes.

Sous le communisme, cet antagonisme est effacé, la révolution s'inscrit dans un processus dialectique : la propriété capitaliste (affirmation) a donné naissance - et donne naissance de maniére de plus en plus abondante chaque jour - au prolétariat  (négation). La révolution étant l'abolition de la propriété privée (la négation de la négation) ou la fin de "la préhistoire de la société humaine", l'homme peut enfin commencer a s'épanouir.

Message posté par zola

A coté de ça vous avez des multinationales, qui grâce a des pots de vin, a des pressions, se permettent d’être au dessus des lois, et cela n'est pas du capitalisme, c'est du capitalisme de connivence, cela je le déplore. Quand un gouvernement magouilles avec des entreprises, cela ne peut rien donner de bon. Voila, je pense que oui, un société peut vivre de cette façon, mais cela passera par une "révolution" car, en l’état actuel du système, ce n'est pas valable.
J'ai, encore une fois, l'impression de ne pas avoir été clair du tout, je profiterai du week-end pour essayer de mettre cela au clair afin de donner un point de vue plus compréhensible.


Le libéralisme philosophique a permis aux capitalistes de faconner le monde à leur image (institutions, ideologie)



Edité par 8-Bit - 04 Jul 2014 à 17:05
Haut de la page
Maraud allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 09 Apr 2013
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 122
  Citer Maraud Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 04 Jul 2014 à 19:44
Et puis même si on épure le système libéral, il restera toujours le principe de pauvres et de riches.
Alors certes les pauvres seront un peu moins pauvres mais ils le resteront.
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Jul 2014 à 18:17
Message posté par 8-Bit

Le patron étant ou non le propriétaire exclusif de l'entreprise ne se distingue en rien de l'entreprise comme tu l'insinues. Le patron - pas forcément seul - représente le Capital, donc l'entreprise personne morale. Son but est de faire du profit. S'il déroge à la règle parce qu'il est pris soudainement d'un élan d'humanisme gateux, la concurrence,  ou métaphoriquement la main invisible se charge de le balayer aussi sec. Le profit provient de la plus value : richesse crée par toi salarié et pour laquelle tu n'as pas été rémunéré. Tu vends ta force de travail à ton patron, et pendant que tu travailles tu ne crées pas seulement la valeur qui te seras reversée sous forme de salaire, mais tu travailles aussi pour rentabiliser le Capital, pour "une machine en plus" comme tu dis, "pour faire du benef". C'est ton travail seul qui permet aux capitalistes de réinvestir ce que tu lui as fait gagner. Il dispose d'une richesse qu'il n'a pas crée. Il ne t'embaucherait pas s'il ne pouvait pas gagner d'argent sur ton dos.   Généralisé a l'ensemble de la société cela engendre la division de la société en deux classes antagonistes.

Sous le communisme, cet antagonisme est effacé, la révolution s'inscrit dans un processus dialectique : la propriété capitaliste (affirmation) a donné naissance - et donne naissance de maniére de plus en plus abondante chaque jour - au prolétariat  (négation). La révolution étant l'abolition de la propriété privée (la négation de la négation) ou la fin de "la préhistoire de la société humaine", l'homme peut enfin commencer a s'épanouir.

J'ai la chance de ne jamais avoir été mis en esclavage. je vais donner mon point de vue, concernant mes propres expériences. J'ai déjà visiter plusieurs entreprises, toujours en tant qu’ouvrier non qualifié, pour, la plupart du temps, du travail a la chaine. Donc voila, j'etait remplaçable, juste un autre ouvrier comme tant d'autre. Et pourtant, chaque fois que je signe un contrat, je considère que ce contrat est enrichissant pour les deux parties concernées. Oui, moi l’ouvrier, je m'enrichis, niveau monétaire bien sur, mais aussi niveau personnel. Et le patron s'enrichit grâce a mon travail, car le bénéfice que je produit ne m'est pas distribué entièrement. Mais je ne me considère pas comme un exploité. Je considère cela comme un mutualisme. Comme le gros requin et le petit remoras. Bien sur que le patron se sert de moi, mais de mon coté je me sers aussi de lui. je sais que cette phrase vous déprimera et vous ne serz pas d'accord, mais, en l'etat actuel des choses, si le patron n’était pas la, je n'aurais pas eu ce poste. Je parle vraiment dans mon cas, pas dans d'autre cas ou on appelle cela de l'esclavagisme, pas du travail. Puis bon, le patron n'est pas le seul a se servir et a se faire de l'argent sur mon dos, l’état prends bien sa part aussi, pour des raisons pas toujours valable. le patron n'as aucun intérêt  a garder son argent sur son compte. règle numéro 1 des affaires: l'argent qui dort est de l'argent inutile. ils se payent des yachts, des voitures de sport? ils investissent? tant mieux pour eux. Je n'ai aucune haine envers les riches. j'ai a manger, a boire, mes amis et ma famille, je suis tout aussi riche qu'eux. 

Tu considère aussi que le patron qui fait de "l'humanisme gâteux" se fera balayé par la concurrence. Je ne suis pas d'accord, car même si l’élan d'humanisme peut lui en couter, la différence de productivité par la suite lui fera fort plaisir, et la concurrence le sentira. Cela, je l'ai vécu. Ce n'est pas dur a vérifier, regarde autour de toi la différence de productivité entre ceux qui sont heureux, et ceux qui vont la tête baissé au travail. Le patron parle de profit. le profit, c'est le coté financier, et la productivité.

Message posté par 8-Bit

Le libéralisme philosophique a permis aux capitalistes de faconner le monde à leur image (institutions, ideologie)

Les institutions, les idéologies, n'ont rien de libérales. Le pouvoir doit rester séparer de l’économie, ce qui n'est pas le cas. les dérives qui ont eu lieu ne sont le fait que d’éléments perturbateur. "vous avez les votre, nous avons les notres"


Edité par zola - 07 Jul 2014 à 18:18
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Jul 2014 à 19:21
Message posté par zola

si le patron n’était pas la, je n'aurais pas eu ce poste.
Sais tu qu'il existe des entreprises sans patron ?
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Jul 2014 à 21:06
Bien sur, mais même si cela peut vous semblé meilleur, la finalité est la même, le but de l’entreprise est le profit. Le but des hommes qui la composent, ce n'est pas le profit, mais l'entreprise en elle même oui. Une entreprises coopérative par exemple, les personnes qui l'ont crée l'ont crée pour le profit. Beaucoup d'autre critères sont a prendre en compte, la passion, le maintien de leur emplois, etc. Souvent ces critères sont plus importants que le profit. Mais cette notion de profit, de rentabilité est la.  Quand je dis patron, dans cet exemple la par exemple, je parle surtout de la personne morale responsable de l'entreprise. Patrons, comité de directions, etc etc.
D'ailleurs, cela me trouble, si une cooperative de 50 salariés, est détenue par ces salariés. Comment sont-il a considérer selon le Marxisme-léninisme? ils sont patrons, indirectement, et salariés...  bref, question facultative :)


Edité par zola - 07 Jul 2014 à 21:07
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Jul 2014 à 23:36
Sauf qu'eux n'exploitent personne.
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Jul 2014 à 00:35
Comme je l'ai dit, je ne me suis jamais senti exploité. Quel est la situation du petit jeune qui sera embaucher dans la scop? il sera considerer comme seul proletaire exploité dans une entreprise de patron? je suis d'accord avec vous, mais c'est juste que, sur le fond, je ne vois pas de difference au roles de l'entreprise en elle même; Peut-être plus humain oui, mais le profit reste la motivation premiere de la direction.
Haut de la page
Maraud allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 09 Apr 2013
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 122
  Citer Maraud Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Jul 2014 à 01:14
Mais tu es la direction dans une scop. Tout tes collègues aussi. Tu ne peux pas augmenter ou baisser ton salaire sans répercussions sur celui des autres. Avec ce système tu n'es pas le grand chef suprême de la boite ou le clampin de service. Tu es un membre où tes pairs ne sont ni au dessus ni en dessous de toi. Ca peut te paraitre paradoxal mais tu es plus libre dans ce mode de fonctionnement malgré le fait que la décision final revient au groupe qui composent ta boite que dans celui du système par actions, où ce sont des rupins qui en n'ont rien à faire de toi et qui attendent une seule chose: le pognon. €:

Mais il semble que jusqu'a présent tu sois bien tombé. Tu as peut être eu de la chance ou tu ne t'en es pas rendu compte sur le coup. Mais même des petites boites peuvent devenir la pire des horreurs. Dans le système capitaliste, peut importe si il est libéral ou autre, le but est de monter et de grossir afin d'avoir toujours plus, etre le meilleur sous peine d'être bouffer même si t'es la gentille boite tranquillou dans ton coin. Si tu ne bouffe pas les autres, ce sont les autres qui te boufferont.
Les hommes et les femmes qui créent des scops essaye de briser ce cycle. Mais quand tu monte ta boite dans ton coin c'est pas pour faire de l'emplois, c'est pour aller dans la cours des grands pour toi aussi toucher le pactole et c'est le rêve de beaucoup de gens que d'avoir sa grosse ferrari ou sa villa au bord de la mer. Les patrons sont des hommes comme les autres avec des envies et des désirs, et l'argnet et l'unique moyen d'y parvenir.
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Jul 2014 à 02:14
Oui oui, j'en suis conscient, je suis assez souvent bien tombé. Je reste d'accord avec cous, je trouve que les scop sont une bonne idées, même si nos raisons ne sont pas forcement les mêmes ;)
J'ai quand meme quelques reticences, bien que cette idée soit bonne, la plupart des scops importantes qui se créent actuellement sont des reprises d'entreprises en faillite. Si un patron capitaliste qui ne recherche que le profit n'y arrive pas, un groupe de personnes sans cette idée première peut-il y arriver? Je parle vraiment des scops importante, celles que je voyais aux infos quand j'avais une télé, tel seafrance/my ferrylink par exemple. Je salue leur courage, leur volonté, mais j'ai peur pour eux, que cela finissent mal. Aprés, c'est au cas par cas, tout depend de l'entreprise quoi.
Haut de la page
Ecnaroui allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 28 Feb 2009
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 659
  Citer Ecnaroui Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Jul 2014 à 11:06
Message posté par zolala


PS: avant toute demande, mon pseudo n'as pas de rapport avec ce grand romancier, desolé :)

Ton approche ML est plus proche de celle d'un gavroche moulé à la louche (très louche) de la désinformation que du révolutionnaire en herbe (?) désireux d'apprendre.
La sélectivité de tes arguments ressemble à s'y méprendre à celle de Robert Pipeau Bibeau: toujours reprocher aux plus faibles les difficultés mises en travers du chemin de leur libération par le grand capital.

Sinon ton babillage n'est, semble-t-il, que le résultat d'un état de délabrement psychologique induit par tous les moyens de la propagande réactionnaire disponible.

Alors suite à mon post de bienvenue tu peux continuer de m'ignorer car il m'est impossible de t'apporter un quelconque éclairage, par exemple comme avec ta supputation (supposition en forme de suppositoire) suivante:""Si un patron capitaliste qui ne recherche que le profit n'y arrive pas, un groupe de personnes sans cette idée première peut-il y arriver?""

Mais n'ayant "plus de télé" ton possible s'agrandira peut-être?


La libération de l’homme de l’homme est si impérieuse qu’on ne doit pas la laisser à ceux qui n’ont qu’un seul et unique crédo l’exploitation de l’homme par l’homme.
Haut de la page
zola allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant


Depuis le: 20 Jun 2014
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer zola Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 08 Jul 2014 à 14:32
Je ne me considère ni comme un gavroche, ni comme un révolutionnaire. Je suis venu ici pour assouvir ma curiosité et trouver quelques réponses aux questions que je me poses. Le débat dans ce sujet est vain, je m'en doute. Comme je l'ai dit précédemment, je n'etait pas venu ici pour prendre part aux débats, car je ne suis pas doué pour cela, ni pour exprimer clairement mes idées. Mais dans le sujet ou j'ai posé mes questions, j'ai trouvé de très bonnes réponses.

Je me permet, dans mon sujet de presentation, un peu plus de liberté au niveau de l’écriture et de la façon de parler. Je sais que ma question concernant les scop était un peu déplacée, mais pas sans raison. C'est une vraie interrogation. Et je parlais, dans ce cas la, uniquement des scop qui reprennent des entreprises en faillite, en aucun cas des autres scop qui sont tout a fait viables.

Sinon, une autre question, et je suis désolé si elle vous parait provocante, je ne voulais pas forcement aborder ce sujet mais il s'invite de lui même.
Message posté par Ecnaroui

Sinon ton babillage n'est, semble-t-il, que le résultat d'un état de délabrement psychologique induit par tous les moyens de la propagande réactionnaire disponible.

Message posté par Ecnaroui

Mais n'ayant "plus de télé" ton possible s'agrandira peut-être?

Pense tu vraiment que tout les gens qui ne pensent pas de la même façon que toi ne sont donc que des fruits de la propagande? Que quelqu'un qui n'as pas de télé finira forcement par s'ouvrir et penser comme toi?

Message posté par Ecnaroui

Message posté par zolala


PS: avant toute demande, mon pseudo n'as pas de rapport avec ce grand romancier, desolé :)

Et merci, Ecnaroui, de modifier ta citation. Volontaire ou pas, je n'aime pas que l'on écorche mon pseudo, j'y tiens.
Il vaut mieux, je pense, en terminer avec ce sujet, je ne pense pas que ce climat soit propice a d'autres discussions, ni aux futures questions que je pourrais poser.


Edité par zola - 08 Jul 2014 à 16:43
Haut de la page
8-Bit allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 29 Aug 2010
Status actuel: Inactif
Messages: 56
  Citer 8-Bit Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 09 Jul 2014 à 12:41

Message posté par zola

Les institutions, les idéologies, n'ont rien de libérales. Le pouvoir doit rester séparer de l’économie, ce qui n'est pas le cas. les dérives qui ont eu lieu ne sont le fait que d’éléments perturbateur. "vous avez les votre, nous avons les notres"
 

Premiere nouvelle !!!!



Edité par T 34 - 09 Jul 2014 à 14:25
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  12>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,211 secondes.