Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Culture générale > Philosophie

Actualité scientifique

 Répondre Répondre Page  123 5>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: Actualité scientifique
    Envoyé : 22 Nov 2007 à 09:32
    Voici un article que j'avais lu dans le Monde il y a quelques jours. Je l'ai trouvé très intéressant. Personnellement, je suis plus que sceptique.


Une "théorie du tout" jette le trouble chez les physiciens


LE MONDE | 19.11.07
Créez votre blog, pour donner votre avis et partager vos passions.


il aime les sports de glisse par-dessus tout. Mais, à ses heures perdues, il lui arrive aussi de se pencher sur d'hermétiques problèmes de physique fondamentale. Anthony Garrett Lisi, Américain de 39 ans, jusqu'à présent inconnu, n'est attaché à aucune université, à aucun laboratoire. Son travail n'en est pas moins, depuis début novembre, au centre de vives discussions dans la communauté scientifique.





Lexique
Interaction forte : force responsable de la cohésion des noyaux atomiques.



Interaction faible : force responsable de l'émission de particules par certains atomes, c'est-à-dire de la radioactivité.

Force gravitationnelle : force qui, par exemple, maintient la Lune dans son orbite autour de la Terre, et la Terre dans son orbite autour du Soleil.

Force électromagnétique : force qui agit entre les objets pourvus d'une charge électrique.

Mécanique quantique : ensemble des lois qui régissent les mouvements et les interactions des particules élémentaires et des atomes. Elle ne s'applique pas au monde macroscopique.

Relativité générale : théorie formulée par Albert Einstein pour décrire l'influence des objets massifs sur la structure de l'espace-temps. Elle permet de prédire le déplacement des astres les uns par rapport aux autres, mais ne s'applique pas au monde de l'infiniment petit.


[-] fermer



Cet énergumène qui, depuis l'obtention de son doctorat, a chichement gagné sa vie comme moniteur de snowboard, a tout simplement l'ambition d'avoir mis la main sur le "Graal" de la physique moderne. Rien de moins. Pour certains chercheurs, il est peut-être sur la bonne voie. Pour d'autres, c'est surtout d'esbroufe qu'il s'agit. L'intéressé reste prudent : "Mon sentiment, dit-il, est que cette théorie est toujours en développement et que le scepticisme est approprié."


Pour comprendre, il faut savoir qu'à sa mort, Albert Einstein a légué à ses pairs une question toujours ouverte, peut-être la plus profonde jamais posée par la physique : toutes les lois de l'Univers peuvent-elles être décrites par une seule et même théorie ? Existe-t-il, en d'autres termes, une théorie contenant toutes les autres, et dont la découverte ouvrirait à la science des horizons nouveaux et insoupçonnés ?


Vouloir y répondre, c'est faire montre d'une prétention inouïe. Mardi 6 novembre, Garrett Lisi poste sur le serveur d'archives de l'université Cornell (ArXiv. org), un article de 31 pages au titre fleurant le canular : "Une théorie du tout exceptionnellement simple". Ce que propose le physicien est une "théorie de grande unification" – selon l'expression consacrée –, c'est-à-dire capable de réconcilier les deux grandes branches de la physique léguées par les travaux d'Einstein.

Pour ce faire, explique Carlo Revelli, du Centre de physique théorique de Marseille, "nous sommes confrontés à deux problèmes". "Le premier consiste à décrire avec les mêmes équations les quatre forces fondamentales de la nature : l'interaction forte, l'interaction faible, la force électromagnétique et la force gravitationnelle, explique le chercheur. Le second consiste à rendre compatibles les deux théories que sont la mécanique quantique et la relativité générale."


"IL FAUT VÉRIFIER LES CALCULS"


"Jusqu'à présent, la théorie des cordes [théorie de grande unification développée à la fin du siècle dernier] résout bien le premier problème, mais assez mal le second, ajoute Carlo Revelli. Quant à la théorie de la gravitation quantique à boucles , sur laquelle je travaille, elle résout le second problème mais ne dit rien du premier. La théorie de M. Lisi a, elle, l'air de pouvoir résoudre les deux problèmes en même temps, avec un très beau formalisme mathématique."


Un moniteur de snowboard a-t-il réussi là où des centaines de chercheurs issus des plus grandes institutions ont échoué ? C'est très loin d'être une certitude, mais l'hypothèse ne laisse pas indifférent. Une téléconférence sur le sujet, donnée à une quinzaine de groupes de recherche, a ainsi suscité, selon Carlo Revelli, "de nombreux échanges de courriers électroniques".


Sur Internet, l'intérêt pour les travaux de Garrett Lisi ne cesse d'enfler, tant dans la blogosphère ultra-spécialisée que sur des forums d'amateurs éclairés.

"Bien sûr, il faut vérifier les calculs, comprendre le papier, le discuter, dit Carlo Revelli. La science va très lentement. Mais ces travaux ouvrent une nouvelle façon de penser le problème."


Plusieurs chercheurs américains se sont penchés sur le "cas Lisi". Le physicien Lee Smolin (Perimeter Institute for Theoritical Physics, Canada) y voit "une nouvelle et très intéressante idée sur l'unification de la physique". "Des choses incroyablement belles découlent de la théorie de Lisi, a, de son côté, déclaré David Ritz Finkelstein (Georgia Institute of Technology) à la revue New Scientist. Je pense que cela doit être plus qu'une coïncidence et qu'il touche vraiment à quelque chose de profond." Le spectre des opinions autorisées est cependant très large.


Sur son blog, le physicien tchèque Lubos Motl décrit la contribution de Garrett Lisi comme une "énorme farce". En France, Thibault Damour (Institut des hautes études scientifiques) y voit une "coquille vide" où "rien n'est défini avec précision et [où] ce qui est défini semble faux". Quant à Jean Iliopoulos (Ecole normale supérieure), il estime que "tout ce qui est intéressant dans cet article est bien connu depuis longtemps". Pour Alvaro De Rujula (CERN), "c'est élégant et joli, mais bien loin encore d'être une contribution solide qui fasse penser à Einstein".

Toute la théorie de Garrett Lisi repose sur un objet mathématique complexe, le "groupe de Lie exceptionnel" E8, ici utilisé pour décrire les interactions fondamentales et les particules élémentaires qui composent l'Univers. Le modèle imaginé par le physicien prévoit l'existence de vingtnouvelles particules élémentaires, sans toutefois en prédire la masse, précision nécessaire pour en vérifier la réalité, ce que pourrait faire, par exemple, le Large Hadron Collider (LHC), le futur accélérateur du CERN.

Garrett Lisi fait-il autant parler parce qu'il peut avoir trouvé le Graal de la physique ? Ou, comme le pensent certains, parce qu'il a ce profil atypique du chercheur amateur, bien loin de l'image d'Epinal du scientifique reclus dans son laboratoire ? "Quand j'ai commencé à lire l'article, j'étais sceptique, répond Carlo Revelli. Quand j'ai eu fini, je me suis demandé pourquoi je n'en avais pas eu l'idée avant."



Stéphane Foucart


Haut de la page
CIoud allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 29 Sep 2007
Status actuel: Inactif
Messages: 174
  Citer CIoud Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Nov 2007 à 18:54
je vais me mettre au snowboard :D .
Sinon on ne peut qu'attendre de voir ce que ca va donner , mais la decouverte serait tout de même assez exeptionnelle, ca laisserait entrevoir de nombreuses possibilités.Mais c'est vrai que je vois mal pourquoi la physique quantique et la relativité general devraient forcement être completement pri apart il y a surement un lien , apres est ce lui qui l'a découvert? nous verrons bien...
Haut de la page
Comecon allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 27 Oct 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 239
  Citer Comecon Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Nov 2007 à 13:20
De toute façon la théorie des cordes est super moche. C'est pas en continuant dans cette voie-là qu'ils risquent de trouver quelque d'intéressant. Moi j'aimais bien la théorie de la relativité quantique, je la trouvais élégante.
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Nov 2007 à 15:00
Voilà une réflexion particulièrement intéressante camarade! ça en dit long sur ton approche de la science!!

remarque moi aussi, l'autre jour je me disais que la théorie de mendel est super moche, par rapport à celle de mitchourine, qui déchire trop.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
camilo allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier


Depuis le: 13 Oct 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 52
  Citer camilo Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Nov 2007 à 17:39
je ne comprend pas grand chose a la physique,pourriez vous méclaicir sur se sujet?en gros il aurai trouver un lien entre l'infiniment grand et l'infiniment petit?Confused
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Nov 2007 à 18:06
J'avais dit à une de mes profs de philo que Hume est à la philosophie ce que la mécanique quantique est à la science... je crois. A vrai dire je ne saurais plus tellement me justifier maintenant. D'ailleurs je ne suis même pas sur que je parlais de cette théorie là. 
Haut de la page
T 34 allez vers le bas
Administrateur
Administrateur
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 34611
  Citer T 34 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Nov 2007 à 19:14
Message posté par camilo

je ne comprend pas grand chose a la physique,pourriez vous méclaicir sur se sujet?en gros il aurai trouver un lien entre l'infiniment grand et l'infiniment petit?Confused
 
Je vais expliquer ce qui se passe en gros mais d'abord un lexique :
 
Lexique
Interaction forte : force responsable de la cohésion des noyaux atomiques.

Interaction faible : force responsable de l'émission de particules par certains atomes, c'est-à-dire de la radioactivité.

Force gravitationnelle : force qui, par exemple, maintient la Lune dans son orbite autour de la Terre, et la Terre dans son orbite autour du Soleil.

Force électromagnétique : force qui agit entre les objets pourvus d'une charge électrique.

Mécanique quantique : ensemble des lois qui régissent les mouvements et les interactions des particules élémentaires et des atomes. Elle ne s'applique pas au monde macroscopique.

Relativité générale : théorie formulée par Albert Einstein pour décrire l'influence des objets massifs sur la structure de l'espace-temps. Elle permet de prédire le déplacement des astres les uns par rapport aux autres, mais ne s'applique pas au monde de l'infiniment petit.

Les physiciens cherchent à expliquer l'univers par une seule loi.

Au 19 e siècle on connaissait trois forces : la gravité , la force électrique et la force magnétique. Quelqu'un a unifié (entrouvent une seule équation pour décrire ces deux forces) les forces electrique et magnétique prouvant que c'était deux manifestations différente de la même force : la force electromagnétique.
 
Au 20 e siècle on à découvert deux nouvelles forces : la force forte et la force faible.
 
On a unifié la force électromagnétique à la force faible puis à la force forte , ces trois forces n'en réprésentent qu'une seule.
 
On a découvert la théorie de la relativité qui décritce qui se passe dans l'infiment grand (les étoiles , les galaxies , l'univers) et la théorie quantique qui décrit ce qui se passe dans l'infiniment petit (les atomes) , ces deux théories ne concordent pas.
 
Actuellement les physiciens cherchent à unifier la gravité aux autres forces (électromagnétisme , forces forte et faible) et à concillier les deux théories. Ils cherchent une théorie du tout qui décrirait l'intégralitée de ce qui ce passe dans l'univers.



Edité par T 34 - 23 Nov 2007 à 20:37
Patria socialismo o muerte

Quand vous dites l'Amérique vous pensez aux U$A, ça c'est la vieille Amérique. Moi je pense à la nouvelle Amérique: Cuba, Vénézuela, Bolivie, etc ☭ ★
Haut de la page
Comecon allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 27 Oct 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 239
  Citer Comecon Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 25 Nov 2007 à 11:21
Voilà une réflexion particulièrement intéressante camarade! ça en dit long sur ton approche de la science!!
Veux-tu que je t'explique mon approche esthétique de la science ? Le moins d'hypothèses, le plus de résultats, voilà de l'élégance ! La théorie des cordes (et en particulier les supercordes) est effectivement très moche : un maximum d'hypothèses tordues (c'est-à-dire rajoutées au fur et à mesure, sans aucune harmonie) pour un minimum de résultats. Tu remarqueras peut-être que dans les sciences dures (physiques, maths), les théories les plus élégantes sont souvent les plus justes. Est-il interdit d'avoir une approche esthétique de la science ?
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 26 Nov 2007 à 12:17
Ce qui est vrai est beau, donc esthétique. Le vrai peut être complexe, le beau aussi.
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 26 Nov 2007 à 12:36
Message posté par Spartakus

Veux-tu que je t'explique mon approche esthétique de la science ? Le moins d'hypothèses, le plus de résultats, voilà de l'élégance ! La théorie des cordes (et en particulier les supercordes) est effectivement très moche : un maximum d'hypothèses tordues (c'est-à-dire rajoutées au fur et à mesure, sans aucune harmonie) pour un minimum de résultats. Tu remarqueras peut-être que dans les sciences dures (physiques, maths), les théories les plus élégantes sont souvent les plus justes. Est-il interdit d'avoir une approche esthétique de la science ?


j'ai déjà entendu ce type de réflexion (théorie "élégante"), au sujet de la même théorie, c'est d'ailleurs trés à la mode, et tu te plie à cette mode. cette réflexion n'est pas de toi, je te l'accorde... mais elle m'a toujours paru trés snob, et bien peu scientifique. en particulier quand elle s'adresse à des non-physiciens.
C'est ce genre de réflexion qui tend à "ramollir" les sciences dites dures. c'est dommage.
    
Par contre cher Vladimir, je considère au contraire que ce qui est beau n'est pas forcément vrai et réciproquement. Ca c'est ce qu'on appelle du formalisme, assez étranger de la recherche et du doute scientifique.
La théorie de mendel est telle "esthétique", mais aussi parmi les plus criticables de la biologie.
Rien à voir mais quand même: Céline est l'un de mes écrivains préféré, pourtant c'est un gros facho. Beau mais pas vrai. Par contre je trouve que Henri Barbusse écrivait mal, malgrè ses engagements héroïques contre la guerre: vrai mais pas beau.

Edité par guillaume - 26 Nov 2007 à 12:39
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30 Nov 2007 à 16:19
Céline est peut-être Sexuel. Mais le Beau est transexuel, il a une vérité objective. C'est quelque-peu ce que nous disait Aristote dans sa Poétique : la dimension poétique d'une oeuvre tient dans son universalité, porteuse de vérité. Le Beau peut déplaire. Un jour je posterai le passage de Que Faire ? ou Nikolaï Tchenichevsly, qui a inspiré Lénine, le fait comprendre avec une beauté admirable.
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30 Nov 2007 à 16:47
Mon Dieu que je n'aime pas le marxisme "littéraire"!
Je préfère le marxisme-léninisme scientifique!!!
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Comecon allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 27 Oct 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 239
  Citer Comecon Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 Dec 2007 à 18:53
Message posté par guillaume

Mon Dieu que je n'aime pas le marxisme "littéraire"!
Je préfère le marxisme-léninisme scientifique!!!

Et ça si c'est pas un jugement esthétique.^^


M'enfin si tu préfères je peux te mathématiser mon approche, peut-être que tu me comprendras mieux que lorsque je suis trop littéraire.

Selon la théorie de l'information, toute théorie scientifique est en fait un "programme" dont le but est de résumer une collection d'informations (de faits). Le programme le plus court possible est le programme le plus proche de la vérité, donc le programme vrai. C'est également le programme le plus élégant, donc le plus beau. Le but de la science est donc de trouver les programmes les plus courts possibles qui résument les informations qu'elle collecte. La taille du programme peut s'évaluer en bits, mais aussi plus classiquement en nombre d'hypothèses (et on retrouve le principe du rasoir d'Ockham).

Ainsi, la théorie de Mendel correspond au programme le plus court qui résume les informations qu'avait collecté Mendel sur l'hérédité. Evidemment la théorie est complètement fausse lorsque l'on augmente la quantité d'information. Je parlais tout à l'heure de la théorie des supercordes: la taille de ce programme est très grande peut-être bien supérieure aux informations qu'il est censé résumer, je me risque à la conjecture que c'est une fausse piste (parce que c'est une théorie bien moche, na! :P), et qu'il doit exister d'autres solutions plus courtes.

Bon et après ya des tas de théories marrantes qui disent que pour la majorité des collections d'informations possibles il n'y a en fait pas de programme le plus court, donc pas de vérité, ou encore des trucs marrants avec les théorèmes de Gödel qui disent qu'on saura jamais si on est vraiment cohérent (un problème de contradiction fondamental dans nos axiomes).
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20 Dec 2007 à 19:20
    Oui je comprend mieux!

Celà dit, ce genre de théorie me rappelle ce que les marxistes, "scientifiques" ou non en URSS, appelaient (de façon péjorative) du formalisme.
C'est vrai que la théorie de l'information appliquée à tout, c'est un peu le postulat de la "suprématie des math" sur toute science de la matière... alors que précisément, les math sont la seule science non liée à la matière, donc forcément "formaliste".
    
L'application à la bilogie s'appelle le "cladisme", avec son "principe de parcimonie". Mais cette théorie atteint vite ses limites! et elle est me semble t-il critiquée de toutes parts.

Edité par guillaume - 20 Dec 2007 à 19:22
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Dec 2007 à 13:08
Ce genre de théorie, c'est du néo-platonicisme, du descarto-matérialisme et en dernier ressort du marxisme.... Je veux parler de cet amalgame génial entre le vrai et le beau. Aragon écrivait par exemple que de tous les poèmes d'Eluard, ses préférés étaient les plus communistes.
Haut de la page
Comecon allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 27 Oct 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 239
  Citer Comecon Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Dec 2007 à 14:22
Message posté par Vladimir

Ce genre de théorie, c'est du néo-platonicisme, du descarto-matérialisme et en dernier ressort du marxisme...

Jolie classification, je suis assez d'accord avec cette généalogie. A la nuance près que la théorie se contredit et par là montre la voie de son propre dépassement : il n'y a pas de vérité, ne soyons pas sceptiques, les sceptiques croient encore beaucoup trop à la vérité. La valeur même de la vérité doit être transvaluée, comme toutes les autres valeurs, le monde doit recevoir une nouvelle interprétation pour recevoir un nouveau but. (ah le nietzschéisme... ^^)
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23 Dec 2007 à 21:11

Les sciences s'allient pour modéliser la complexité

LE MONDE | 21.12.07 |


Quel rapport entre les transports urbains, la génétique des populations, les maladies infectieuses, le changement climatique ou l'évolution des langues ? Il s'agit, dans tous les cas, de systèmes complexes, mettant en jeu plusieurs composantes dont les interactions génèrent des propriétés ou des phénomènes nouveaux, dits émergents, que les modèles mathématiques traditionnels sont impuissants à décrire.

Ces "casse-tête" sont la raison d'être de l'Institut rhônalpin des systèmes complexes (IXXI) qui, créé voilà un an à Lyon, fédère ou accueille en résidence "des chercheurs dont la probabilité de se rencontrer aurait été sans lui quasi nulle", explique son directeur, Michel Morvan, professeur d'informatique à l'Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon. On y trouve des physiciens et des économistes, des informaticiens et des biologistes, des philosophes et des linguistes, des mathématiciens et des environnementalistes, des géographes et des médecins. La règle est ici l'interdisciplinarité, une vertu "dont on parle beaucoup mais qui est rarement mise en pratique dans le système académique français", déplore M. Morvan.

Lui-même pilote un projet européen consacré à la morphogenèse. Pourquoi une plante ou un animal ont-ils une forme donnée et pas une autre ? La question n'a rien de trivial. Entrent en jeu les réseaux de gènes présents dans chaque cellule, avec leurs relations d'activation ou d'inhibition, mais aussi les réseaux de cellules, avec leurs échanges biologiques ou chimiques. La forme finale étant la résultante des imbrications entre ces deux réseaux. L'objectif est de bâtir, à partir de l'étude d'un animal - l'éponge - et d'un végétal - Arabidopsis thaliana - un modèle informatique applicable à d'autres espèces. Avec l'espoir de mieux comprendre l'origine de certaines malformations, voire de contrôler un jour la croissance d'un organisme vivant.

Un autre projet européen porte sur la propagation des infections nosocomiales, contractées lors d'une hospitalisation. Une étude grandeur nature va être conduite à l'hôpital de Berck (Pas-de-Calais), où les patients et le personnel soignant, soit 400 personnes, vont être équipés de capteurs enregistrant leurs déplacements et leurs rencontres, toutes les trente secondes et ce pendant six mois.

Ces données seront corrélées avec des prélèvements bactériologiques bihebdomadaires, permettant d'identifier les porteurs de souche, ainsi qu'avec les prescriptions d'antibiotiques (famille et quantité) administrés aux malades. Soit trois groupes de paramètres dont la combinaison sera formalisée par des graphes d'interaction. Ceux-ci permettront de "mieux contrôler l'émergence et la diffusion des bactéries résistantes aux antibiotiques en milieu hospitalier", espère Eric Fleury (ENS de Lyon-Institut national de recherche en informatique et en automatique, Inria).

Une équipe travaille, de son côté, sur la modélisation des leucémies. Sachant que notre corps produit chaque jour dans la moelle osseuse, à partir de cellules souches, environ 100 milliards de cellules sanguines (globules rouges, plaquettes, lymphocytes) et que cette production met en oeuvre des mécanismes d'autorenouvellement, de différenciation et d'apoptose (mort cellulaire), on imagine la complexité des algorithmes capables de rendre compte du fonctionnement de ce processus, impossible à observer directement sur les patients.

"Nos modèles nous permettent déjà de voir que les blastes (cellules malignes immatures) remplissent la moelle comme une onde, d'estimer la vitesse de sa propagation et de mesurer l'impact d'un traitement", décrit Vitaly Volpert (CNRS-université Claude-Bernard). L'ambition étant, à terme, d'aider les médecins dans le diagnostic d'une leucémie et le choix d'une chimiothérapie appropriée.

Changement de registre avec le projet LoCo, pour localisation commerciale. Pablo Jansen (CNRS-ENS de Lyon) s'intéresse à la façon dont des enseignes, comme les magasins de vêtements, ont tendance à se regrouper pour mieux attirer le chaland, alors que d'autres, comme les boulangeries, préfèrent se disséminer. Par analogie avec les forces magnétiques des agencements atomiques, il a construit un modèle d'attraction-répulsion, distinguant les activités "amies" et "ennemies". La surprise a été de constater que cette typologie recoupe la classification des chambres de commerce et d'industrie. Un logiciel d'aide à l'implantation commerciale est en cours d'élaboration.

D'autres projets sont sur les rails, sur les pandémies, le développement durable, la sécurité aérienne ou les accidents vasculaires cérébraux. Combien aboutiront ? "Huit sur dix ne mèneront peut-être à rien, admet M. Morvan. Mais il en restera deux, véritablement originaux, qui n'auraient jamais vu le jour sans l'appui de l'institut. Notre vocation est de donner une chance aux idées même les plus folles."

Pierre Le Hir

Edité par Vladimir - 23 Dec 2007 à 21:12
Haut de la page
KGB Shpion allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: Suisse
Status actuel: Inactif
Messages: 1423
  Citer KGB Shpion Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 27 Jan 2008 à 11:34
Nos amis scientifiques peuvent-ils nous expliquer/résumer l'apport de Karl Popper à la théorie scientifique?
J'ai un peu de peine à concevoir ce fameux "ce qui est irréfutable n'est pas sicentifique".
Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 27 Jan 2008 à 11:51
pour résumer c'est une théorie à la con, qui rejette à la fois le marxisme et le darwinisme (puisque pas de science de l'histoire sans machine à remonter le temps). D'ailleurs popper s'est éloigné de cette formule à la fin, pour élaborer une théorie fumeuse sur la "sélection naturelle" des idées et théories (sorte de version idéaliste du darwinisme, faute de vraie théorie de la connaissance).
Haut de la page
KGB Shpion allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: Suisse
Status actuel: Inactif
Messages: 1423
  Citer KGB Shpion Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 27 Jan 2008 à 11:56
Comment caractériser la science? Quelles sont les "lois" de la science?
Haut de la page
 Répondre Répondre Page  123 5>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 1,605 secondes.