Forum Unité Communiste Page d'accueil
  Sujets actifs Sujets actifs
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Calendrier   Inscription Inscription  Connexion Connexion
Accueil Forum Accueil Forum > Culture générale > Philosophie

Actualité scientifique

 Répondre Répondre Page  <12345>
Auteur
Message
  Sujet Recherche Sujet Recherche  Options des sujets Options des sujets
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 12 Feb 2008 à 13:58
toute séparation n'est pas métaphysique. L'industrialisation est liée au capitalisme, mais la construction du socialisme dans un pays non industrialisé a du s'accompagner d'une industrialisation sans capitalisme.
la métaphysique consiste justement à séparer industrialisation et socialisme, sous prétexte que l'industrialisation est initialiement liée au développement du capital.
Haut de la page
Vladimir allez vers le bas
Expulsé
Expulsé
Avatar

Depuis le: 24 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 2925
  Citer Vladimir Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 12 Feb 2008 à 14:31
Il faut agir au mieux. Ce que je disais plus haut c'est que même si les problèmes écologiques avaient été en question avant le chute de l'URSS, elle n'aurait pas mis un terme au productivisme parce qu'elle avait un concurrent, le bloc capitaliste. Ce n'est donc pas la planification qui est la solution mais la défaite du capitalisme et la disparition de la logique de profit.

Je pense que dans un système socialiste il appartiendra aux hommes de décider librement, si j'ose dire, du monde dans lequel ils veulent vire. Personnellement je me contenterais très bien  d'élever des moutons dans la montagne. 
Haut de la page
KGB Shpion allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: Suisse
Status actuel: Inactif
Messages: 1423
  Citer KGB Shpion Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 01 Mar 2008 à 15:23
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_01/d_01_s/d_01_s_fon/d_01_s_fon.html#1
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_01/i_01_s/i_01_s_fon/i_01_s_fon.html#1
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_01/a_01_s/a_01_s_fon/a_01_s_fon.html

Ou comment la science est d'accord avec le marxisme.

Elle s'engage même politiquement :
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_04/d_04_s/d_04_s_peu/d_04_s_peu.htm
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_04/i_04_s/i_04_s_peu/i_04_s_peu.htm
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_04/a_04_s/a_04_s_peu/a_04_s_peu.htm

Exemple :

"Le terrorisme est souvent la dernière arme que possède un peuple pour faire entendre sa voix. Parce que ses moyens d'actions spectaculaires génèrent un climat de peur tellement horrible, il amène les dirigeants et les intellectuels des pays visés à affirmer que nous sommes confrontés à un ennemi se situant hors des limites de la politique normale et, en vérité, hors de la civilisation. Mais en refusant ainsi de penser l'acte terroriste en termes politiques (c'est-à-dire de rechercher les causes historiques et géographiques de cette violence), les autorités augmentent encore davantage la peur que les citoyens ordinaires éprouvent déjà.

A cela s'ajoute la peur générée par la guerre au terrorisme et de son utilisation pour justifier une répression envers toute forme de dissidence à la politique intérieure du pays. Les cibles de cette guerre contre les dissidents sont toujours les mêmes : enseignants, gens de couleur, mouvement travailliste et autres activistes de la justice sociale."


"Les élections au Salvador et au Nicaragua, qui avaient lieu à peu près au même moment au milieu des années 1980, est un exemple classique où deux événements similaires sont traités de façon radicalement différente par les grands médias américains parce que le premier est contraire à leurs intérêts et le second en accord.

Au Salvador, l'intervention des guérillas était présentée dans la presse comme quelque chose d'horrible. À l'opposé au Nicaragua, l'intervention des guérillas (les "contras", financés par le gouvernement américain) signifiait la liberté.

Toujours selon les grands médias, de longues files d'attente au Nicaragua prouvaient que le régime sandiniste (nationaliste et socialiste) était "dictatorial". Au Salvador, où l'on apprit plus tard que la CIA avait investi 2,1 millions de dollars dans la campagne du démocrate-chrétien Napoléon Duarte (qui sera élu le 6 mai 1984), les files d'attente étaient plutôt présentée comme un indice de démocratie…"



Edité par KGB Shpion - 01 Mar 2008 à 15:34
Haut de la page
KGB Shpion allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: Suisse
Status actuel: Inactif
Messages: 1423
  Citer KGB Shpion Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Mar 2008 à 19:25
Encore plus de subversif avec la visite guidée n°2 proposée par ce site :
2. Pourquoi je me rends malade au lieu d'étrangler mon patron ?
Haut de la page
KGB Shpion allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: Suisse
Status actuel: Inactif
Messages: 1423
  Citer KGB Shpion Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 01 Apr 2008 à 19:48

Définition de la science - qu'il nomme "art" dans son texte - par Aristote.


ARISTOTE, MÉTAPHYSIQUE


LIVRE PREMIER.


I.

[...]

C’est de la mémoire que pour les hommes provient l’expérience. En effet, plusieurs souvenirs d’une même chose constituent une expérience. Or, l’expérience ressemble presque, en apparence, à la science et à l’art. C'est par l’expérience que la science et l’art font leurs progrès chez les hommes. L’expérience, dit Polus, et avec raison, a créé l’art ; l’inexpérience marche à l’aventure (la chance). L’art commence, lorsque, d’un grand nombre de notions fournies par l’expérience, se forme une seule conception générale qui s’applique à tous les cas semblables. Savoir que tel remède a guéri Callias attaqué de telle maladie, qu’il a produit le même effet sur Socrate et sur plusieurs autres pris individuellement, c’est de l’expérience ; mais savoir que tel remède a guéri toute la classe des malades atteints de telle maladie, les pituiteux, par exemple, ou les bilieux, ou les fiévreux, c’est de l’art. Pour la pratique, l’expérience ne semble pas différer de l’art, et l’on voit même ceux qui n’ont que l’expérience, atteindre mieux leur but que ceux qui ont la théorie sans l’expérience. C’est que l’expérience est la connaissance des choses particulières, et l’art au contraire celle du général. Or, tous les actes, tous les faits sont dans le particulier. Car ce n’est pas l’homme que guérit le médecin, sinon accidentellement, mais Callias ou Socrate, ou quelque autre individu qui se trouve appartenir au genre humain. Si donc quelqu’un possède la théorie sans l’expérience, et que, connaissant le général, il ignore le particulier qui y est contenu, celui-là se trompera souvent dans le traitement de la maladie. En effet, ce qu’il s’agit de guérir, c’est l’individu.

Toutefois, la connaissance et l’intelligence, suivant l’opinion commune, sont plutôt le partage de l’art que de l’expérience, et les hommes d’art passent pour être plus sages que les hommes d’expérience, car la sagesse, chez tous les hommes, est en raison du savoir. Et c’est parce que les uns connaissent la cause, et que les autres l’ignorent. En effet, les hommes d’expérience savent bien que telle chose est, mais ils ne savent pas pourquoi elle est ; les hommes d’art, au contraire connaissent le pourquoi, et la cause. Aussi bien pensons-nous que les chefs des ouvriers, de quelque travail qu’il s’agisse, ont plus de droit à nos respects que les manœuvres ; qu’ils ont plus de connaissances et qu’ils sont plus savants, parce qu’ils savent les causes de ce qui se fait ; tandis que les manœuvres ressemblent à ces êtres inanimés qui agissent, mais sans connaissance de leur action, le feu, par exemple, qui brûle sans le savoir. Chez les êtres animés, c'est une nature particulière qui produit chacune de ces actions ; chez les manœuvres, c'est l'habitude. Ce qui donne la supériorité du savoir aux chefs des ouvriers, ce n'est pas leur habileté pratique, c'est qu'ils possèdent la théorie et qu'ils connaissent les causes. Ajoutez que le caractère principal de la science, c'est de pouvoir se transmettre par l'enseignement. Aussi, dans l'opinion commune, l'art, plus que l'expérience, est de la science ; car les hommes d'art peuvent enseigner, et les hommes d'expérience ne le peuvent pas. D'ailleurs, aucune des notions sensibles n'est à nos yeux le vrai savoir, bien qu'elles soient le fondement de la connaissance des choses particulières. Mais elles ne nous disent le pourquoi de rien : par exemple, elles apprennent que le feu est chaud, mais seulement qu'il est chaud.

[...]


Si on résume : la science, c'est la connaissance des causes et de l'universel (ou du général) tandis que l'expérience est la connaissance des effets et du particulier (ou de l'individuel).

Nous pouvons donc conclure que toute expérience personnelle ou tout récit personnel ne constitue certainement pas un fait scientifique pour prouver l'horreur et le totalitarisme des pays socialistes.

Haut de la page
RATM allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant
Avatar

Depuis le: 15 Apr 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer RATM Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Apr 2008 à 00:45

S'il y a bien une matière où les communistes excellent, ce sont les mathématiques.

Régulièrement les mathématiciens de nombreux pays communistes ou ex-communistes obtiennent de très bons résultats.
 
Bien sûr l'école russe actuelle, toute droit issue de l'ancienne école soviétique se distingue tout particulièrement. Perelman ayant par exemple démontré la conjecture de Poincaré il y a peu (la preuve vient d'être validé).
 
D'autres pays ayant de vieilles traditions: la Hongrie fournit de nombreux grands mathématiciens, ou même les polonais.
 
Mais le plus étonnant est l'émergence de nouvelles écoles mathématiques dans des pays sans grandes traditions mathématiques: les chinois, et même les nord-coréens obtiennent d'excellent résultats dans des concours internationnaux de mathématiques.
 
Pourquoi c'est étonnant: les mathématiques actuelles sont en grandes parties issues des travaux menés en Europe au 19eme siècle. Le vocabulaire, les problèmes nous sont communs, mais ce n'est pas le cas pour des pays comme la Chine ou la Corée du Nord. Ces pays doivent s'adapter aux conventions européennes pour être lus, compris,et reconnus.
 
Les mathématiques sont vraiment l'archétype de la matière qui ne rapporte pas d'argent sur le moment, et qui ne coûte rien. Tout les pays sont égaux devant cette matière.
 
Voilà pourquoi les écoles mathématiques de ces pays se développent, tandis qu'en France, par exemple, elles regressent. (Et les USA importent leurs mathématiciens, comme d'habitude).
Et le truc, c'est que les mathématiques sont à l'origine de presque tout ce qui se passe dans le supérieur au niveau scientifique.
 
 
 
Haut de la page
Rep. Dem allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 03 Oct 2007
Pays: România
Status actuel: Inactif
Messages: 938
  Citer Rep. Dem Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Apr 2008 à 03:54
Je confirme ce que dit RATM, actuellement les meilleurs mathématiciens sont issus de pays socialistes ou se réclamant du socialistes. Par exemple, dans l'université ou j'étudie les maths, 50% des profs/chercheurs sont issus de pays de l'est. L'un est roumain, un autre est yougoslave. Donc à partir d'un certain niveau, la france importe également une grosse partie des mathématiciens dont elle a besoin.
Haut de la page
RATM allez vers le bas
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant
Avatar

Depuis le: 15 Apr 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 24
  Citer RATM Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Apr 2008 à 11:57
La France c'est tout de même un peu différent parce que l'école mathématiques francaise part avec de très bonnes bases. De nombreux grands mathématiciens francais sont à l'origine des sujets étudiés actuellement, et la France obtient régulièrement des récompenses.
 
Le problème, c'est que certaines de ces récompenses commencent à ressembler plus à des "hommages" et cela témoigne de l'essoufflement progressif des mathématiques en France.
 
Mais les USA sont de loin les champions de l'importation de mathématiciens attirés uniquement par l'argent... (et que l'on ne me dise pas que c'est pour avoir de meilleurs conditions de travail, un crayon et des feuilles, cela suffit, même à haut niveau).
 
Mais les mathématiques, cela ne rapporte pas, il faut être intéressé, motivé, avoir du temps à consacrer, etc... cela ne coïncide pas vraiment avec ce qui motive les étudiants dans les pays capitaliste "gagner de l'argent vite"
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Dec 2009 à 20:44
Le « Climategate » évente la mystification du réchauffement climatique

Article original : La Pravda (anglais)
Traduction Mondialisation.ca



Internet était en ébullition toute la semaine dernière, avec les nouvelles appelées Climategate par tout le monde, un scandale majeur impliquant une fuite de courriels et de données du Climatic Research Unit (CRU) de l'Université d'East Anglia. Installé dans la ville de Norwich au Royaume-Uni, le CRU est le principal centre « scientifique » qui soutient la théorie du réchauffement climatique. Il donne des « conseils scientifiques » et des directions de conduite au Groupe intergouvernemental d’experts en climat des Nations Unies (GIEC).



Le 17 novembre, un informateur anonyme a téléchargé des courriels et des fichiers de données stockés sur les ordinateurs du CRU et, en utilisant un serveur Internet de Russie, les a divulgué sur un site Internet de « sceptiques du réchauffement planétaire » appelé The air vent . Peu après, ces dossiers ont été transmis à de nombreux autres sites sceptiques et à des médias d’information. Cette divulgation comporte plus de 1000 courriels et environ 3.000 documents fournissant de nombreuses preuves de la falsification des données des scientifiques à l'avant-garde de la promotion de la théorie du réchauffement climatique.



Les courriels divulgués font partie de la correspondance entre de nombreuses sommités de la recherche dans le domaine des sciences climatiques et du réchauffement climatique. Parmi elles, Phillip Jones, directeur du CRU, et Keith Briffa, son assistant, Michael Mann de Pennsylvania State, Malcolm Hughes de l'Université de l'Arizona, Kevin Trenberth du Centre national de recherche atmosphérique, James Hansen de l'Institut Goddard des études spatiales de la NASA, et James Holdren, le nouveau « pontife de la science » du Président Barack Obama. L'authenticité des courriels et des documents divulgués a été confirmée par Phillip Jones du CRU, Kevin Trenberth, et d'autres.



Les courriels et les documents révèlent que les scientifiques du CRU et leurs collègues aux États-Unis n’ont pas seulement falsifié leurs données pour « prouver » la réalité du réchauffement mondial, ils ont aussi collaboré pour empêcher les scientifiques qualifiés en désaccord avec la théorie du réchauffement mondial, de publier ou de participer au « processus de révision des pairs. » Chez les scientifiques, la conviction à l’égard du réchauffement n'est pas un consensus, c'est une dictature.



L’informateur, qui a téléchargé et divulgué les fichiers du CRU, a opéré sous le nom d'utilisateur de « FOIA, » une référence à la Freedom of Information Act (FOIA, loi sur la liberté d’information) des États-Unis. Le CRU a maintes fois refusé d’honorer les demandes, faites en vertu de la FOIA, libérer les données sur lesquelles reposent leurs modèles informatiques et conclusions sur le réchauffement planétaire. L’obstruction à la demande de publication d’information en vertu de la FOIA est un délit, tant au Royaume-Uni qu’aux États-Unis, et les auteurs risquent une amende ou une peine d'emprisonnement.



Au Royaume-Uni, l’ancien Chancelier Lord Lawson a exigé une enquête publique indépendante sur la falsification des données du CRU en faveur de la théorie du réchauffement climatique. Aux Etats-Unis, James Inhofe, le sénateur républicain de l'Oklahoma, a annoncé qu'il lancera une enquête sur le scandale du Climategate. Le bureau d’Inhofe a envoyé des lettres aux scientifiques concernés et aux organismes fédéraux, pour les inviter à « conserver les documents (en rapport). » En Australie, cette semaine, dix députés du Parti Travailliste ont démissionné de leurs sièges pour protester contre le soutien de leur gouvernement à la proposition d’Emissions Trading Scheme (magouille système d’échange des émissions), équivalent à celui de l’Union européenne et au Cap and Trade (quota et négoce des émissions de CO2) en instance de législation aux États-Unis.



Le Climategate n'est pas une banale affaire de falsification de données de la part de quelques scientifiques francs-tireurs. La fausse théorie du réchauffement climatique a fourni le socle d'un mouvement politique international, dont l’objectif déclaré est de restructurer totalement l’économie mondiale. Le réchauffement climatique est un abus de confiance perpétré par des scientifiques malhonnêtes, le gouvernement et des dirigeants d'entreprise, qui procurent des occasions d'avancement aux scientifiques véreux.



Si nous ne parvenons pas à stopper l’avancée de la politisation et de l'institutionnalisation de la théorie bidon du réchauffement planétaire, nous connaîtrons très certainement un avenir de « science » contrôlée par décret gouvernemental et un régime mondial qui favorisera la marche de l'industrie tout en imposant des restrictions sévères et des taxes arbitraires au grand public.



C'est un avenir qui justifierait pleinement la résistance et la rébellion des populations du monde qui seront les victimes de cette énorme supercherie planétaire. Si nous ne parvenons pas à arrêter cette entreprise frauduleuse par des moyens légaux, nous aurons certainement un avenir d'oppression généralisée, reposant sur la tromperie, avec la criminalité institutionnalisée qui va avec, et tous les retours de flammes populaires que ça pourrait éventuellement provoquer.

Edité par AllXS - 05 Dec 2009 à 20:45
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
Rep. Dem allez vers le bas
Moderateur
Moderateur
Avatar

Depuis le: 03 Oct 2007
Pays: România
Status actuel: Inactif
Messages: 938
  Citer Rep. Dem Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Dec 2009 à 00:31
Clap
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Dec 2009 à 14:32
Poursuite du sujet ici : «Climategate», Copenhague, sciences climatiques

Edité par AllXS - 31 Dec 2009 à 12:06
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
Comecon allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 27 Oct 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 239
  Citer Comecon Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Dec 2009 à 17:38
Mouaip, ca me semble un peu gros quand même la conclusion "il n'y a pas de réchauffement du tout". Qu'il y ait fraude dans ce cas précis, cela ne soutient que très indirectement la thèse inverse. On a déjà vu dans l'histoire des scientifiques produire des fraudes alors que la théorie était en fin de compte vraie... D'autant plus que je vous rappelle que de très nombreux gros lobbies financiers et industriels auraient intérêt à ce que la théorie du réchauffement climatique soit fausse.

Cependant, théorie vraie ou pas, cela ne change rien au fait qu'il faille dénoncer l'instrumentalisation de cet écologisme médiatique et son institutionnalisation capitaliste.


Edité par Spartakus - 07 Dec 2009 à 17:41
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Dec 2009 à 19:11
d'accord avec toi sur toute la ligne.

cela dit je ne suis pas convaincu par les notions d' "ultimatum" climatiques. de même que je ne suis pas convaincu de la neutralité politique totale du GIEC, quand on voit toutes les pressions sociales et politiques qu'il y a sur cette question, et quand de l'autre côté on voit que les climatologues ne cessent de répéter que la climatologie a des modèles très délicats à manipuler et à interpréter (comme toute les études de séries longues), alors je me pose des questions sur les prédictions qu'ils font à partir de leurs simulations informatiques ( la cause humaine du réchauffement climatique serait prouvée à 90%). j'ai lu à peu près tout et son contraire sur le sujet
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
Comecon allez vers le bas
Intervenant régulier
Intervenant régulier
Avatar

Depuis le: 27 Oct 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 239
  Citer Comecon Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 07 Dec 2009 à 20:42
Message posté par AllXS

cela dit je ne suis pas convaincu par les notions d' "ultimatum" climatiques. de même que je ne suis pas convaincu de la neutralité politique totale du GIEC
Oui on est donc bien d'accord. Wink
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30 Jan 2010 à 16:31
« Docteur André Gernez : le scandale du siècle (vol. 1) »


Site de Jacques Lacaze (PRCF), publication des ouvrages de André Gernez

À partir de 1967, André Gernez révolutionne les principes fondamentaux de la biologie.

Le père de la théorie des cellules souches, le Dr Gernez révise dans les années soixante le dogme du double cycle cellulaire et de la fixité neuronale.

Il est en mesure de contrôler le cancer, l’Athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer.

Il a découvert les méthodes de guérisons contre les processus de cancérisation des cellules dès 1971. Pour tout remerciement, il recevra une fin de "non recevoir" de la part du ministère français, qui aura très cyniquement au passage éludé toute solution de prévention à l'échelles nationale. Le "Protocole de Prévention Active Contre le Cancer" sera ignoré et censuré par les plus hautes instances de l'Etat français.

La mise au silence des travaux du docteur Gernez s’explique en partie par la pression exercées par les lobbies médicaux sur les gouvernements successifs. Le docteur Gernez a demandé et obtenu sa radiation de l’ordre des médecins pour protester contre cette institution.

En 2006, quarante ans plus tard, la plupart de ses théories sont reconnues au niveau mondial, sans jamais que son nom ne soit cité. « Les vérités scientifiques finissent toujours par s’imposer, parce que la vérité ne triomphe jamais, mais ses ennemis finissent par mourir » (Max Planck, Prix Nobel de physique 1918)


















Edité par AllXS - 30 Jan 2010 à 16:36
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30 Jan 2010 à 19:03
Je me méfie un peu de ce genre d'illuminés. Pas sur, en particulier en ce qui concerne le cancer, que le matérialisme supposé du savant s'enracine sur de la pratique concrète, même si je veux bien croire qu'une voix dissonnante dans la communauté scientifique idéaliste soit forcément opprimée et écrasée ...
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30 Jan 2010 à 19:51
Il n'est pas ici question d'idéalisme ou de matérialisme.

Comment peut-on dire que des médecins comme Gérnez sont des "illuminés" sans dénoncer en même temps les travaux produits par l'Académie des Sciences ? Rien que sur leurs rapport sur le cancer, sur les dioxines, l'amiante et les OGM il y a eu collusions d'intérêts avec des groupes industriels (composition des comités de lecture, voire de direction par des "experts" industriels), une extrême sélectivité des sources citées, des chiffres et des relations "causales" présentés de manière plus qu'abusives pour arriver à des conclusions doublement arrangeantes du point de vue des dogmes scientifiques en place et des groupes industriels. J'aurai des exemples très précis à ce sujet, si ça t'intéresse.

Ne le prend pas mal Guillaume, mais ton accusation ne tient pas, Gernez s'est vu décerner des prix remis par des comités de 200 chercheurs dont 1/4 de prix nobels de médecine. A failli être nominé au prix nobel, est soutenu par des médecins les plus réputés de la région Nord, ou des gens comme Testart de sciences citoyennes






Edité par AllXS - 30 Jan 2010 à 19:52
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
guillaume allez vers le bas
Pilier du FUC
Pilier du FUC
Avatar

Depuis le: 26 Sep 2007
Pays: France
Status actuel: Inactif
Messages: 1997
  Citer guillaume Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 31 Jan 2010 à 00:19
Bof, ma foi tu as peut être raison... mais de prime abord je me méfie des thèses conspirationnistes, surtout quand il s'agit de gens qui prétendent avoir trouver la potion magique "contre le cancer".
Ce n'est pas parce qu'on gagne des prix de plus que les thèses sont forcément recevables. Regarde un peu du coté des économistes par exemple. Pour les biologistes c'est peut être encore plus vrai d'ailleurs.
Watson et Crick ont sauf erreur reçu le Prix Nobel, ou des titres approchants, ce n'est pas une preuve que le fascisme néodarwiniste et eugéniste qu'ils pronent est recevable scientifiquement. Je ne le prend donc pas mal, mais au contraire il me semble que ta contre-accusation ne tient pas non plus. Ce qui compte ce est-ce que toi tu es qualifié en terme de biologie pour juger de la recevabilité de ces thèses.
Je vais m'intéresser au sujet, et j'en parlerai peut être ensuite de façon plus éclairée.
Les trotskistes? Nous avons pris des mesures contre ces gens qui ne représentent rien (...) et continuent sur des positions d'extrême gauche à gêner le développement de notre Révolution - Che Guevara
Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 31 Jan 2010 à 00:45
je voulais dire que Gernez n'est pas considéré comme un "illuminé" par ses pairs. Connaissant les limites des institutions scientifiques comme toi, je ne voulais évidemment pas faire passer ça pour un argument d'autorité

mes compétences en médecine sont nulles, (même si je m'y intéresse) mais j'ai travaillé à fond sur 2 des rapports de l'Académie des sciences que j'ai évoqués (dont le rapport sur le cancer). Ces rapports sont des rapports d'expertise industrielle, et non d'orientation des politiques publiques de santé comme c'est stipulé dans les statuts de l'Académie des Sciences. Pour ne te donner que cet exemple, toute la toxicologie anglo-saxone (absente en France) est évincée du rapport, idem pour les perturbateurs environnementaux de l'endocrine, le rapport s'est focalisé uniquement sur l'épidémiologie hygiénique (non-environnementale) en ne citant pas les études contradictoires d'épidémiologistes. Dominique Belpomme, spécialiste d'oncologie et membre de l'Académie des sciences avait dénoncé le caractère non-scientifique de ce rapport, et je parle pas des scientifiques engagés dans les fronts associatifs. La polémique, outre le contenu du rapport, est surtout venue à l'époque de la composition des rédacteurs du rapport (tous liés au CIRC, à l'industrie chimique etc, aucun lié au CNRS et à l'INSERM)

Ensuite sur Gernez, je t'avoue que j'ai découvert son existence aujourd'hui même. et je n'ai même pas eu le temps de regarder la video.


«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
AllXS allez vers le bas
Camarade assidu
Camarade assidu
Avatar

Depuis le: 25 Jan 2008
Status actuel: Inactif
Messages: 1181
  Citer AllXS Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 31 Jan 2010 à 03:25
Message posté par guillaume

Pas sur, en particulier en ce qui concerne le cancer, que le matérialisme supposé du savant s'enracine sur de la pratique concrète, même si je veux bien croire qu'une voix dissonnante dans la communauté scientifique idéaliste soit forcément opprimée et écrasée ...



ce n'est pas la première fois que je lis ce type de propos de ta part. je ne pense pas qu'on puisse traduire les rapports de force entre scientifiques sur la base de l' opposition matérialiste / idéaliste, du moins pas systématiquement. il n'y a pas d'un côté des scientifiques qui ont des pratiques concrètes, et de l'autre ceux qui font des modèles abstraits et des concepts. je te défie de faire la même lecture en me disant qui sont les "matérialistes" en sciences physiques par ex.

quant aux interprétations de résultats, il y a d'autres facteurs à prendre en compte que les influences philosophiques respectives ou les rapports à la pratique. (ex: les enjeux institutionnels, politiques et idéologiques)

mais tu as raison sur le cancer, dans 3/4 des cas de cancer on ne peut même pas remonter aux facteurs de risques liés aux comportements individuels, qui paradoxalement sont considérés comme des "causes" du cancer en France La "pratique concrète" comme tu dis est complètement biaisée quand on ne tient pas compte de pans entiers de la recherche (toute la toxicologie depuis Epstein, les études anglo-saxones qui confirment les liens de causalité entre pollution et cancer)

Edité par AllXS - 31 Jan 2010 à 03:38
«Il est impossible d'en finir avec le capitalisme sans en avoir fini avec la social-démocratie dans le mouvement ouvrier.» (J. Staline : les Questions du léninisme, 1950)

Haut de la page
 Répondre Répondre Page  <12345>

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Powered by Flex Design® version v8m6r15
Copyright © 2001-2011 Flex Design

Cette page a été affichée en 0,051 secondes.